113

Aujourd'hui, ma femme, professeur des écoles, refuse que l'on appelle notre bébé par le prénom que l'on aime tous les deux, sous prétexte que "ce sera bien trop dur pour lui de l'écrire en maternelle". VDM

Par viedeprof / dimanche 27 septembre 2015 19:31 / France - Grenoble
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Pour l'op, si on cherche à simplifier toujours plus on obtient des abrutis, on a d'ailleurs tellement cherché à simplifier les choses pour les enfants que 95% de la société future sera composée d'abrutis. C'est une réalité, pas un cauchemar.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Tôt ou tard, il faudra qu'il apprenne à l'écrire, de toute façon. Alors autant que ce soit maintenant. Il ne faut pas sous-estimer les enfants, ils sont très réceptifs et une étude a démontré que plus ils baignent tôt dans l'apprentissage, plus ils auront de facilité en grandissant.

Répondre

Les Jean-Edouard finissent par svaoir écrire leur prénom aussi. Et puis galérer un peu en maternelle n'a pas vraiment d'importance. J'ai déjà rencontré des gens avec des prénoms pas forcément simple qui s'en sortent très bien.

Répondre

c'est avec ce prétexte que des gens on tous appeler leurs gosses léo et léa il y une dizaine d'année, et pourtant ce n'est absolument pas le nombre de lettre qui en fait la difficulté a l'écrire.

Répondre

Après, appeler son enfant Jean-Édouard, c'est pas non plus super pour sa "jeunesse", en tout cas suivant le milieu où il vit... Mais pour l'écrire, il aura sûrement pas de problème, sauf si (je sais pas si c'est possible, mais sûrement) il fait un blocage parce qu'on s'en moque, dans ce cas, il faut lui apprendre le plus vite possible, par exemple vers 3-4 ans, juste avant l'école...

Répondre

Personnellement, je ne suis pas d'accord avec toi. Je m'appelle Pascaline, mon nom est Merzlikine et pourtant je n'ai jamais de soucis, moqueries ou ce genre de chose. A moins d'appeler ta fille Cunégonde ou Marzi ( c'est un prénom russe, si, si), je trouve exagéré de parler de blocage. Après, je n'ai pas la science infuse et je respecte ton avis. ;)

Répondre

#78 Le blocage c'est la société qui le donne, J'ai connus une fille qui s'appelait Eurydice, elle le portait très bien et n'a jamais eu de soucis avec son prénom à l'école...De même que j'ai connus une Chloë qui se faisait moquer d'elle à l'école parce que en patois chti ça veut dire "Cloué". Tout est une question de chance +/- (intelligence, éducation des élèves de la classe/école) et de confiance en soi^^

Répondre

Si seulement les gens pouvaient se montrer plus matures... Alors autant pour moi, j'ai eu de la chance pour ma part. VDM à ton amie Chloé qui semble être tombée sur bcp d'idiots !

Répondre

Ça posera problème "en maternelle" comme il l'est précisé. Après c'est sur que l'enfant connaîtra son prénom mais c'est indéniable qu'en maternelle les enfants avec un prénom simple apprennent plus vite à le reconnaître, connaître les lettres qui le composent puis l'écrire. C'est j'imagine ce que la VDM voulait dire. Et pour avoir vu des Nicolette, Percival et autres... Réfléchissez bien au prénom de votre enfant, il le portera toute sa vie !

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Vaut mieux qu'elle ait un prénom que vous aimez tous les deux, qui soit le fruit de vos choix et de vos envies, même si cela est compliqué en maternelle, que le contraire. La maternelle, c'est quoi dans une vie ?

Par  Donax

Pauvre gosse, avant meme sa naissance sa mere pense qu'il ne sera pas capable d'ecrire son prenom. Pourquoi justement ne pas profiter de cette opportunite pour stimuler l'enfant afin qu'il apprenne plus vite l'aphabet ? On est en train de former des generations mous du genou a force de leur macher tout le travail. Le boulot des parents et des profs c'est de donner aux enfants les outils necessaires pour qu'ils se debrouillent tout seul plus tard, pas de diminuer faussement la difficulte ou fair

Chargement…