57
Par Maman-prof - / mercredi 2 décembre 2015 17:33 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Enfants morts-nés, complication si bébés prématurés, maladies dégénératives, mort subite du nourisson ... Je veux bien qu'on soit bien plus avancé médicalement qu'au Moyen-Âge, mais il reste encore des causes de mortalité pour les bébés hm !

Répondre

Et pourtant, chaque année il y a beaucoup (beaucoup) plus de morts subites de l'adulte que de morts subites du nourrisson, mais comme la plupart du temps chez les adultes on évoque simplement une "crise cardiaque" sans trop chercher plus loin, on en oublie ce fait. Bref, tout ça pour dire que, oui, il reste évidemment des probabilités de décès chez les nourrissons et les enfants en bas âge, mais à notre époque, les risques ne sont pas beaucoup plus élevés que pour le reste de la popula

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

La médecine pâlit aux déficiences du corps ... C'est donner une chance à un couple stérile d'avoir un enfant, c'est donner une chance à un handicapé de pouvoir remarcher, c'est donner une chance à un cancéreux de survivre. Si on suit votre raisonnement, autant retourner au Moyen-Âge : la saignée, les morts-nés, les mortes en couche, les épidémies de peste, la gangrène, les amputations ratées ... aaah, quelle douce période ! Et techniquement, la baisse de la mortalité infantile vient des progrès

Répondre

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne fais que soulever le problème face aux gens par curiosité de leur réaction (je sais, c'est vilain ! :-p). Des solutions, il n'y en a pas démocratiquement parlant, je pense. Je suis simplement définitivement las de la masse des gens, de cette surpopulation qui gangrène égoïstement notre planète. Quant à ceux qui veulent me juger ou me qualifier de toutes sortes de superlatifs, faites. Je vous rassure tout de même que je ne compte pas me reprodui

Répondre

Je pense qu'on peut soulever le problème de la surpopulation et de la surconsommation sans se tromper de cible, à savoir la "surmédicalisation des nouveaux nés qui permet aux faibles de vivre" qui est assez erronée dans la majorité des cas. ^^

Répondre

Je visais davantage l'idéologie de vouloir croître indéfiniment, de combattre les lois et les forces de la nature, d'utiliser les sciences et les techniques pour arriver à notre fin, et au final nous mener dans un cadre de vie purement artificiel. Alors oui, il y a un lien entre tous les problèmes cités. Un fœtus n'est pas un enfant acquis et je félicite cette jeune élève pour son pragmatisme.

Répondre

Quand bien même, je ne crois pas qu'on puisse se faire entendre sur la course au progrès en blamant "la prolifération d'individus plus faibles". Il y a quelque chose de dérangeant et d'assez faux là dedans : qu'est ce qu'on entend par faibles ? Par viables ? Toutes grossesses menées à terme avec un nouveau-né vivant veut bien dire que la Nature le "laisse vivre". Avant, dans des temps pas si reculés que ça, un enfant né handicapé était abandonné. Maintenant on le prend en cha

Répondre

Excusez moi, je ne pensais pas créer un débat :') Je trouve juste qu'avec le ton de sa réplique, on peut penser que la mortalité infantile est extrêmement élevée ... Après, évidemment, il reste des cas de décès, mais ils sont bcp plus rares ! Bref, continuez de m'enterrer, créons un record ! ^^

Répondre

Alors... si jamais on vivait dans un monde complètement animal où uniquement les qualités physiques comptaient, où il faudrait se battre entre nous pour gagner de l'argent et que ce soit les plus muscĺés et les plus "sains" qui arrivaient à survivre, alors je serais d'accord avec ce raisonnement. Or, ce n'est pas le cas et ça ne sera jamais le cas. On permet la "prolifération d'individus plus faibles" physiquement parce qu'on sait que ça n'altère pas les capacités intellectue

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Avada Kedavra, quelle phrase magnifique Avada Kedavra, quel sort fantastique Ces mots signifient Que tu perdra ta vie Sans aucun soucis Faute à Voldy Avada Kedavra ! Quand il était jeune mage noir Quand il étais jeune mage noiiiiiiiiiiiiir -Bel organe. -Merci Un jour, quel horreur il apprit que sont père, étais un moldu Et qu'à cause de lui, ça mère ne vivais plus. Disgrâce infâme Qui déchire son âme Lorsqu'il l'a tué Car franchement, ça fait ch... (non, Bella, pas devant les enfants ! Ah ?)

Chargement…