242
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  carogk7

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Ben t'as pas goûté la bonne. Par contre ton osef de ta forêt me donne un peu envie de te le claquer dans la figure ton pot de Nutella. L'empathie tu connais pas toi... Je te laisse le bénéfice du doute, je vais dire que c'était de l'ironie....

Répondre

Ce genre de parents mettront toujours ça sur le dos des profs et du système et ne remettront jamais leur "petits chéris" en question. Ils les soutiendront jusqu'au bout et contesteront les mauvaises notes er les punitions de leurs enfants coûte que coûte face aux profs. Elle ne se rendra jamais compte de rien et son enfant seront de ceux qui n'ont jamais rien fait mais qui critiquent le système.

Répondre

Il peut y avoir un peu de vrai dans ce qu'elle raconte... Sans vouloir critiquer l'auteur sans savoir il y a aussi des profs qui ne comprennent pas que chaque élève est différent et veulent les mettre dans des cases ce qui peut amener un gosse intelligent à devenir un cancre... Après rien n'excuse l'insolence !

Répondre

S'il est vrai que beaucoup de "génies" ont été en décrochage scolaire, ce n'étaient pas pour autant des personnes si problématiques (généralement). Loin du génie, chez les HP (personnes à haut potentiel (QI>130), car il est très dur d'étudier les génies), l'intelligence sociale est généralement loin derrière, ce qui peut ammener a des résultats pareils dans les classes 'basses'. (Que ce soit l'élève qui, voyant que personne ne répond, et lorsque le professeur décide de ne pas toujo

Répondre

Je pense qu'il faut quand meme dire ici que le "cancre génie" est plus un mythe qu'une realité. On peut en citer quelques exemples celebres (Einstein ?), mais il ne faut pas oublier que la (très !) grande majorité des tetes pensantes de notre monde ont eu une scolarité brillante et sans taches avant de devenir de grands universitaires...

Répondre

C'est une légende urbaine. Einstein n'a jamais été un cancre. Il était turbulent et avait du mal à s'intégrer, mais il avait de bonnes notes. Il a eu son certificat d'études à 17 ans (en avance sur la moyenne).

Répondre

Maellen: Ah? Je n'en connais pas personnellement. Sans parler de génie, tous les parents sont hyper fiers de leur progéniture ... et heureusement! "tu te rend compte? il a 1 an et il met deja du 18 mois!";"Ce matin je lui amène la boite de purée et il m'a fait: kapoué" (pour les connaisseurs).

Répondre

Sarah_frechit: Tout est question de mesure, les parents ne sont pas aveugles bien sûr mais il existe toujours un biais aussi. Et justement du coup c'est bien d’écouter les avis extérieurs (famille, école etc.) pour se former une image (plus) réaliste de sa progéniture.

Répondre

Parce qu'il a commencé à parler assez tard. Mais il a eu d'excellentes notes à l'école. Quand sur 13 matières on a cinq 6/6, quatre 5/6, trois 4/6, on caracole en tête de classe. La note manquante, 3/6, est pour le Français. Visiblement il n'était pas bon en langue pour n'avoir que la moyenne. (bulletin de 1878)

Répondre

Les mauvaises notes sont une légende urbaine. Les deux origines probables de cette légende est qu'il était dyslexique étant enfant et que ses bulletins (avec des notes entre 4 et 6) ont été mal interprétés, car 6 était la note maximale. Pour ce qui est de ses talents de prof, ça n'a pas grand chose à voir avec la choucroute et d'ailleurs, nombre de chercheurs éminents sont de piètres profs : les qualités de l'un n'ont pas forcément à voir avec l'autre.

Par  ana1406

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Chargement…