26
Par Anonyme - / mardi 10 avril 2018 12:30 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  MadameDodue  |  47

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Poupoupipidou  |  40

150 ? Peut-être que ça a changé depuis, mais en 2015 (mon cas), c'était 180 jours maximum.

Ca fait mal, mais il faut pondérer la chose, car ça veut dire :
- que la somme touchée (indemnité licenciement / rupture + solde des congés + supplément négocié éventuel) a été importante, auquel cas la personne n'est pas sans rien dans l'immédiat. A elle de gérer cette somme jusqu'à l'arrivée des indemnités.
- que la période de chômage indemnisé est repoussée d'autant : bon point si 1/ la personne retrouve rapidement du travail (elle aura touché 13, 14, 15... mois de salaire sur l'année) ou si 2/ elle a du mal à retrouver : la fin de droit est d'autant plus loin (et des fois, ça aide...).

Aujourd'hui, à moins d'être dans certains secteurs où on est à 100% certain de retrouver sans difficulté, il parait complètement idiot de claquer la somme touchée dans ce genre de situation. Pour ma part, elle est toujours sur mon compte, même si j'ai retrouvé du travail, parce qu'une telle situation marque et on a la trouille de s'y trouver à nouveau. Mais : dès le premier jour, il faut faire attention aux dépenses !

Courage à l'auteur !

Répondre
  izou  |  17

Lorsqu'une entreprise donne une "enveloppe" comprenant des indemnités de licenciement et des congés. Tous les congés non pris sont ajoutés à la fin de la date de sortie de l'entreprise (donc si tu finis un 31 mai, tu te retrouves avec ton compte de congés payés à bloc, soit 5 semaines, sinon c'est au prorata du temps passé dans l'entreprise depuis le 31 mai précédent), puis les indemnités versées sont converties en jours à attendre en les divisant par ton salaire moyen. Exemple: une enveloppe de 4500 € quand tu a un salaire de 1500 € par mois est équivalent à 3 mois. On décale ainsi la date à partir de laquelle tu auras droit de toucher des indemnités.

Exemple personnel: J'ai quitté mon entreprise fin Juin (pas encore touché à mes congés + nouveaux congés qui s'ajoutent): 7 semaines de congé, m'envoient presque fin Août. Plus une enveloppe de 3 mois d'indemnités: Je devais toucher des indemnités chômage à partir de fin novembre. Mais j'ai trouvé du travail en septembre. Moralité: J'ai eu 2 mois de vacances (Juillet, Aout), je n'ai pas touché un sou de Pôle Emploi (Qu'on ne dise pas que je vis aux crochets de l'état) et j'ai eu l'équivalent de 14 mois de salaire sur l'année (Indemnités de licenciement + salaire avant + salaire après > salaire annuel moyen).

Répondre
  myam1myam  |  34

Le vrai problème c’est qu’ils compte les indemnités de congés payés de précédents emploi
Exemple concret j’avais changer de boulot suite à une fermeture d’entreprise
J’ai touchée tous mes congés payés mais j’ai retrouvé un autre emploi immédiatement sans délais
4 plus tard je me retrouve au chômage on m’a déduis mes congés payés perçu à ce moment là
Lorsque j’ai exprimé ma surprise on m’a répondu «  vous auriez du ne pas utiliser cette sommes et la placer sur un compte au cas où vous vous seriez retrouvé au chômage » :(

Par  Mathilde_1998  |  28

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  DodoHonda  |  30

Euh... T'es mignon mais le principe des droits au chômage c'est de pas crever la dalle en "attendant de retrouver du boulot", forcément qui va chercher mais faut bien bouffer et se déplacer en attendant, ça se fait pas du jour au lendemain.

Par  IGenlainI  |  28

Ça m’est arrivé sur un emploi, comme tu as touché plus d’argent que prévu sur la rupture, pôle emploi les prends en compte qui se déduises des aides.
Tu as du toucher environ 5000€ de plus sur une base de smic..

Par  Deynis  |  38

Il est assez prudent d’avoir 2 ou 3 mois de salaires de côté pour faire fasse à des imprévus. Mais 5 mois... c’est plus des pâtes que tu vas devoir manger mais tes chaussures là :/
Bon courage...

Répondre
  mcw  |  12

oh t inquiete.. 5 mois de carence c est au moins un emploi de cadre avec un joli cheque de depart...

Par  grilpain  |  11

Souvent pôle emploi prend en compte le solde de tout compte ou les indemnités de rupture/licenciement dans le calcul des plafonds et souvent vu que ça excède les indemnités mensuelles ils disent que ça diffère d’autant leur versement.

Par  leaberen69  |  6

Ils ont fait la meme chose pour mon ami, 3000e qu il avait touché (indemnités de rupture+congès)sachant qu il avait droit a 1000e de chomage par mois, il lui ont fait 3 mois de carence.
Soit tu trouves un cdd de 3 mois, soit demandes a ton patron de te payer tes congès par chèque!

Répondre
  mcw  |  12

les congé seront noté dans les papiers de rupture. que ce soit par cheque virement ou espece tout est noté et sera donc pris en carence. la seule solution est de liquider ses congés avant la fin de contrat

Par  Maellen  |  20

Ça ne change rien d'être payé par chèque ou virement, les congés payés apparaîtront de la même manière dans le solde de tout compte et donc sur l'attestation destinée à PE... Mais oui, la solution pour ne pas être au chômage est de bosser, merci pour l'information. :P

Similaires
Chargement…