214
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

poivrons : (1)*POIVRON n. m. XVIIIe siècle. Dérivé de poivre. Espèce de PIMENT donnant de gros fruits verts, jaunes ou rouges suivant la variété et la maturation (on dit aussi Piment doux) ; le fruit de cette plante, que l'on peut consommer cru ou cuit. Des poivrons farcis. Piment : (1)PIMENT n. m. XVIIe siècle. Emprunté de l’espagnol pimiento, de même sens, lui-même issu du latin pigmentum, « matière colorante », puis « aromates, épices ». Genre de plantes de la famille des Solanacées, or

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

En fait, teeeeeechniquement, nous sommes omnivores en cas d'urgence. Dans la vie de tous les jours, notre corps est construit pour manger du végétal. Après, l'être humain a choisi de manger de la viande régulièrement parce que ça a bon goût. Mais normalement, c'est juste en cas d'urgence, la viande contenant du gras, des protéines toussa, permettant de faire de bonnes réserves d'énergie rapidement.

Répondre

Dentition : Contrairement aux carnivores, dont la dentition (pointue, avec des canines longues et tranchantes) est faite pour déchirer la chair d'un animal... les êtres humains ont une dentition semblable à celle des herbivores (plate, large et peu tranchante), qui convient pour couper, écraser et réduire en pulpe des aliments relativement mous. Mâchoire, bouche et muscles faciaux : Comme chez les herbivores, nos muscles faciaux sont bien développés pour la mastication, tandis qu'ils sont peu d

Répondre

*Attention commentaire chiant* Oui enfin si on a une dentition comme ça c'est parce qu'on s'est habitué à un régime spécial à base de viande cuite, prédécoupé etc.. Si les autres carnivores avaient mangé pendant des millions d'années de la viande cuite coupée au couteau ils auraient une dentition comme la notre et pourtant ce sont des carnivores. Donc les comparaison sont juste mais n'explique pas le régime. Pour aller un peu plus loin : à l'origine l'être humain à une dentition semblable à cel

Répondre

*Attention réponse chiante* :P Régime alimentaire de l'homme au fil du temps Australopithèque : 80% de végétaux, 10% de petits animaux à viande blanche, 10% d'insectes Premiers hommes : 70% de végétaux, 30% de viande (beaucoup de charognage) Paléolithique : 50% de végétaux, 25% viande, 25% peche (changeant selon région) Depuis : 20% végétaux, 40% céréales et produits laitiers, 40% produits carnés (chasse, peche, élevage) taux en sel important Aujourd'hui : 20% de végétaux peu fibreux, 10

Répondre

*Attention réponse chiante ( encore ! )* Je reste sceptique mais en effet c'est intéressant.. Mais du coup je me demande, comme on a quand même un régime à base de viande depuis pas mal de temps ( lol ), comment ce fait-il que notre estomac ne se soit pas habitué en conséquence ? Comme quoi l'évolution ne fait pas tout hmm. Pour en terminer avec cette histoire ( haha ), je penses que même si à la base on est herbivores, après tout si a mangé de la viande c'est quand même pas par pure flemmardi

Répondre

Tout à fait d 'accord, de toute façon, si l'humain n'était pas fait pour être végétarien, il n'y en aurait plus (de végétariens hein). S'ils le vivent bien c'est que c'est possible, alors que quand on voit le taux de cholestérol de la population d'aujourd'hui c'est évident que la viande à outrance c'est pas bon pour la santé. Et puis, concernant la dentition des grands singes, je voulais rappeler que parmi eux seuls les gibbons et les chimpanzées mangent des oiseaux ou des oeufs occasionnelle

Répondre

(je continue mon explication) L'évolution, c'est par la sélection naturelle et non pas une adaptation logique à l'environnement. Si avoir les dents plates n'empêche pas de survivre, il n'y a aucune raison que ce trait disparaisse avec le temps ! De même, il n'y a aucune raison que le trait "avoir des dents/estomac de carnivore" apparaisse, puisque c'est censé être du pur hasard génétique. D'ailleurs, ce trait n'est pas forcément avantageux, surtout dans un environnement où les végét

Répondre

10% de petits animaux, 10% d'insectes, il me semble bien que ca correspond à la définition d'omnivore. D'ailleurs, on ne descend pas des australopithèques ! C'est une branche bien à part. Les végétaliens en bonne santé il faut qu'ils fassent attention à consommer des produits hyper variés, riches en protéine, acides aminés essentiels, vitamines spécifiques, fer... en particulier le soja et ses dérivés, souvent cultivés loin de l'endroit ou ils habitent. Pensez vous vraiment que les premier

Répondre

Et la marmotte, elle a quoi comme dentition ? Déjà, cette comparaison, faudrait la limiter. Parce que des carnivores, herbivores et omnivores il y en a un paquet dans de nombreuses familles d'animaux (insectes, vertébrés pour lesquels on peut encore séparer les oiseaux, les "poissons", les mammifères...) Mettons qu'on garde juste les mammifères, pensez vous vraiment que nous avons un estomac de vache ? Avec la panse, le rumen & co ? Rumine-t-on toute la journée ? Ou un mode d

Répondre

Je rajouterais que donner des explications sur la dentition, c'est bien, mais qu'il faudrait voir plus loin parfois. Il suffit d'étudier l'émail des dents pour remarquer que dans la sous-branche des primates, les chympanzés et bonobos proches de nous ont des dents à l'émail peu marqué (vu qu'essentiellement frugivore). Tandis que chez les hominidés (après la séparation des deux "branches") l'émail se renforce peu à peu tout au long de l'évolution (se densifie). Ce qui amène donc

Répondre

c'est pas très objectif comme théorie ça. surtout venant d'un site végétarien, il vont jamais dire que manger de la viande/poisson apporte des choses à notre organisme que les plantes n'apporte pas ou très peu.

Chargement…