214
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  patate0man  |  12

Un poivron et un piment sa a un peu rien à voir non ?

Répondre
  edailnes  |  23

poivrons : (1)*POIVRON n. m. XVIIIe siècle. Dérivé de poivre. Espèce de PIMENT donnant de gros fruits verts, jaunes ou rouges suivant la variété et la maturation (on dit aussi Piment doux) ; le fruit de cette plante, que l'on peut consommer cru ou cuit. Des poivrons farcis. Piment : (1)PIMENT n. m. XVIIe siècle. Emprunté de l’espagnol pimiento, de même sens, lui-même issu du latin pigmentum, « matière colorante », puis « aromates, épices ». Genre de plantes de la famille des Solanacées, originaires des régions chaudes et cultivées pour leurs fruits ; le fruit lui-même, d’un goût piquant et relevé, consommé comme légume ou comme épice. Piment fort. Piment doux, POIVRON. Piment vert. Le paprika est une variété de piment rouge. Piment d’Espelette. Piment de Cayenne, poudre de piments rouges déshydratés, à saveur brûlante. Beurre de piment, additionné de piment. Fig. Ce qui relève, ce qui donne du piquant. Le quiproquo fait tout le piment de la scène. Donc poivrons et piment, c'est juste selon le piquant ^^

Par  lord_of_zergs  |  1

TLBM, le végétarisme c'est le mal, l'être humain est omnivore.

Répondre
  Crevettola  |  14

En fait, teeeeeechniquement, nous sommes omnivores en cas d'urgence. Dans la vie de tous les jours, notre corps est construit pour manger du végétal. Après, l'être humain a choisi de manger de la viande régulièrement parce que ça a bon goût. Mais normalement, c'est juste en cas d'urgence, la viande contenant du gras, des protéines toussa, permettant de faire de bonnes réserves d'énergie rapidement.

Répondre
  Tronix  |  0

Dentition : Contrairement aux carnivores, dont la dentition (pointue, avec des canines longues et tranchantes) est faite pour déchirer la chair d'un animal... les êtres humains ont une dentition semblable à celle des herbivores (plate, large et peu tranchante), qui convient pour couper, écraser et réduire en pulpe des aliments relativement mous. Mâchoire, bouche et muscles faciaux : Comme chez les herbivores, nos muscles faciaux sont bien développés pour la mastication, tandis qu'ils sont peu développés chez les carnivores et les omnivores (qui avalent leurs aliments entièrement, sans mastication préalable). De même, l'ouverture de la bouche (par rapport à la taille de la tête) est petite chez les humains comme chez les herbivores, tandis qu'elle est grande chez les carnivores et omnivores (qui arrachent et avalent de grandes quantités de nourriture peu ou pas mastiquée). Par ailleurs, la constitution de notre mâchoire est semblable à celle des herbivores, ce qui nous permet d'écraser et de broyer nos aliments (à l'inverse des carnivores dont le type de mâchoire ne permet pas de mastiquer, mais donne au contraire la possibilité de mouvements tranchants...) Système digestif : Comme les herbivores, et contrairement aux carnivores, notre salive contient des enzymes permettant la digestion de l'amidon contenu dans les végétaux ; tandis que les sels acides de notre corps sont beaucoup moins puissants que ceux des carnivores (qui en ont besoin pour digérer des os et du muscle). Par ailleurs, comme chez les herbivores, notre intestin est très long (lieu d'une importante fermentation bactérienne afin de permettre la digestion et l'assimilation des végétaux), tandis qu'il est très court chez les carnivores et omnivores (pour que la viande passe très vite, sans risquer de massérer et de se putréfier...). Ongles : Les prédateurs carnivores et omnivores ont des griffes acérées, tandis que les herbivores ont des des sabots émoussés ou des ongles plats... comme les humains ! En résumé : 1) L'être humain n'est pas un prédateur : il n'en a ni la force physique, ni la vitesse de déplacement, ni les longues canines tranchantes, ni les griffes acérées... 2) L'être humain n'est pas non plus un carnivore, ni un omnivore : Notre système digestif n'est absolument pas fait pour digérer de la viande ! Notre intestin notamment est beaucoup trop long, ce qui crée des problèmes de macération et de putréfaction. Les carnivores ont un intestin très court parce-que la viande doit être digérée très vite pour ne pas pourrir... 3) L'être humain est végétarien par nature... : L'anatomie et la physiologie de notre corps sont parfaitement adaptées à un régime idéal strictement végétarien ! Et cela explique pourquoi de nombreuses études scientifiques dans le monde entier montrent que les végétariens et végétaliens vivent mieux, en meilleure santé et plus longtemps et que le reste de la population ! Source: http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Vegetariendenature.html Vérifiable sur d'autres sources plus sérieuses qu'un site de végétarien

Répondre
  ~cOoKie~  |  21

*Attention commentaire chiant* Oui enfin si on a une dentition comme ça c'est parce qu'on s'est habitué à un régime spécial à base de viande cuite, prédécoupé etc.. Si les autres carnivores avaient mangé pendant des millions d'années de la viande cuite coupée au couteau ils auraient une dentition comme la notre et pourtant ce sont des carnivores. Donc les comparaison sont juste mais n'explique pas le régime. Pour aller un peu plus loin : à l'origine l'être humain à une dentition semblable à celle des grands singes ( grosses incisives tout ça ) donc à l'origine notre dentition est adapté à un régime omnivore je me trompe ? Or notre régime n'a pas beaucoup changé ( à la base hein ), donc l'évolution de la dentition ne correspond pas à un changement de régime mais à un changement de manière de manger. Si on a pas de grosse canine et tout ça c'est juste parce qu'on en a plus besoin.

Répondre
  Tronix  |  0

*Attention réponse chiante* :P Régime alimentaire de l'homme au fil du temps Australopithèque : 80% de végétaux, 10% de petits animaux à viande blanche, 10% d'insectes Premiers hommes : 70% de végétaux, 30% de viande (beaucoup de charognage) Paléolithique : 50% de végétaux, 25% viande, 25% peche (changeant selon région) Depuis : 20% végétaux, 40% céréales et produits laitiers, 40% produits carnés (chasse, peche, élevage) taux en sel important Aujourd'hui : 20% de végétaux peu fibreux, 10% sucres rapides, 20% céréales et pain, 20% produits laitiers, 30% viandes et poisson avec un taux en sel encore plus important. Donc à la base on est bien végétarien, ce n'est qu'avec l'apparition de l'intelligence (et de la flemmardise=charognage) qu'apparait la chasse.

Répondre
  ~cOoKie~  |  21

*Attention réponse chiante ( encore ! )* Je reste sceptique mais en effet c'est intéressant.. Mais du coup je me demande, comme on a quand même un régime à base de viande depuis pas mal de temps ( lol ), comment ce fait-il que notre estomac ne se soit pas habitué en conséquence ? Comme quoi l'évolution ne fait pas tout hmm. Pour en terminer avec cette histoire ( haha ), je penses que même si à la base on est herbivores, après tout si a mangé de la viande c'est quand même pas par pure flemmardise ( la preuve on chassait ) et il me semble que c'est grâce à ça aussi que l'homme est devenu plus intelligent( apport en protéine peut-etre ? ) et qu'il a pu migrer ( résistance au froid je crois, à vérifier ! ). Bref pour moi l'être humain a quand même besoin de viande ( mais pas autant qu'on en mange en moyenne c'est vrai ) et si les végétariens vivent plus longtemps c'est très très probablement ( aussi ) parce que les végétaux sont plus "pures" ( les bêtes a viandes sont mal nourris et souvent mal élevé tout ça bref ) et parce que les non végétariens consomment en trop grande quantité de la viande. Voili voilou moi je m'arrête là pour les autres lecteurs même si la VDM connait pas un très grand succès au niveau des commentaires. Merci pour la réponse ! =)

Répondre
  CaroReglisse  |  0

Tout à fait d 'accord, de toute façon, si l'humain n'était pas fait pour être végétarien, il n'y en aurait plus (de végétariens hein). S'ils le vivent bien c'est que c'est possible, alors que quand on voit le taux de cholestérol de la population d'aujourd'hui c'est évident que la viande à outrance c'est pas bon pour la santé. Et puis, concernant la dentition des grands singes, je voulais rappeler que parmi eux seuls les gibbons et les chimpanzées mangent des oiseaux ou des oeufs occasionnellement... L'orang outan, le gorille et le bonobo sont végétariens (à part peut être quelques insectes, mais je crois que c'est pas le débat !)

Répondre
  Kyalie  |  29

(je continue mon explication) L'évolution, c'est par la sélection naturelle et non pas une adaptation logique à l'environnement. Si avoir les dents plates n'empêche pas de survivre, il n'y a aucune raison que ce trait disparaisse avec le temps ! De même, il n'y a aucune raison que le trait "avoir des dents/estomac de carnivore" apparaisse, puisque c'est censé être du pur hasard génétique. D'ailleurs, ce trait n'est pas forcément avantageux, surtout dans un environnement où les végétaux existent en majorité et sont moins fatigants à consommer (pas besoin de chasser). Si l'homme s'est redressé au cours des millénaires, c'est parce que ceux qui étaient moins voutés pouvaient mieux cavaler que ceux qui l'étaient plus, ou voir plus loin, etc... Donc ceux qui avaient le dos voutés sont morts de mort violente, certains avant même d'avoir eu le temps de se reproduire. En gros, avoir le dos droit et la tête haute est plus avantageux pour survivre. Puis je suppose qu'il pouvait aussi y avoir des critères esthétiques du genre "avoir le dos droit c'est trop la classe, toi t'es trop moche avec ton dos vouté, et puis t'as vu ce qui est arrivé à tes potes, je ne m'accouple pas avec toi" (je dis pas que c'est conscient comme raisonnement hein).

Répondre
  Troll d'air  |  14

10% de petits animaux, 10% d'insectes, il me semble bien que ca correspond à la définition d'omnivore. D'ailleurs, on ne descend pas des australopithèques ! C'est une branche bien à part. Les végétaliens en bonne santé il faut qu'ils fassent attention à consommer des produits hyper variés, riches en protéine, acides aminés essentiels, vitamines spécifiques, fer... en particulier le soja et ses dérivés, souvent cultivés loin de l'endroit ou ils habitent. Pensez vous vraiment que les premiers hommes pouvaient faire ca ? Ils bectaient ce qu'ils avaient sous la main et il y avait de tout ce qu'ils pouvaient cueillir ou attraper, végétal comme animal. D'ailleurs, passer l'hiver avec un régime strictement végétalien à la préhistoire, dur dur ! Des fruits et autres plantes comestibles, y'en a plus des masses. Par ailleurs, l'Homme s'est même génétiquement adapté à consommer des laitages lorsqu'il a mis en place l'élevage. Les populations consommant du lait possèdent en grande majorité le gène de la lactase actif durant l'enfance et l'âge adulte. Et cette adaptation s'est faite naturellement et bien avant la naissance de Brigitte Bardot. Quand à traiter les hommes préhistoriques charognards de flemmard, j'aimerais bien vous y voir en plein hiver, affamé, devant une bestiole morte. Faut pas confondre flemmardise et survie O_o Même si en l'occurrence, beaucoup plus fragile question immunité, je ne vous conseillerais pas de la manger avant d'avoir maitrisé le feu :-p

Répondre
  Troll d'air  |  14

Et la marmotte, elle a quoi comme dentition ? Déjà, cette comparaison, faudrait la limiter. Parce que des carnivores, herbivores et omnivores il y en a un paquet dans de nombreuses familles d'animaux (insectes, vertébrés pour lesquels on peut encore séparer les oiseaux, les "poissons", les mammifères...) Mettons qu'on garde juste les mammifères, pensez vous vraiment que nous avons un estomac de vache ? Avec la panse, le rumen & co ? Rumine-t-on toute la journée ? Ou un mode de vie de lapin ? On mange nos crottes mal digérées alors ? Notre organisme se rapproche déjà bien plus de celui du cochon/sanglier qui, surprise, est omnivore. Et sinon, vous n'avez sans doute jamais vu des dents d'herbivore capable de broyer des végétaux ligneux, incomparable avec nos petites molaires même pas striées. Bref... 1) L'être humain n'est pas un prédateur, il fut un chasseur avec des armes, la conception de pièges et une tactique de groupe ce qui a remplacé durant des millénaires la force physique, la vitesse et les griffes acérées, il est maintenant un éleveur. 2) Notre système digestif, comme celui du sanglier, permet de digérer de la viande comme des fruits et légumes, des laitages, des oeufs... 3) L'être humain est omnivore, l'agriculture (surtout des céréales) et l'élevage lui ont d'ailleurs permis de régler le problème de "trouver à manger à la fois varié et tout le temps" et de libérer son esprit et ses mains pour bâtir des civilisations. Quand aux études scientifiques, déjà il faut nous donner des sources d'études faites par des laboratoires indépendants non financés par la fondation Brigitte Bardot et en plus il y a un biais, les végétariens et végétaliens mangent également très souvent bio, par exemple, alors qu'est ce qui prouverait que c'est l'abstinence de la viande et non le "manque" de pesticide qui influerait sur leur santé ? ! De mon côté j'ai lu quelque part que les japonais vivaient très longtemps parce qu'ils mangeaient beaucoup de poisson qui contient plein de bonnes choses pour la santé, j'ai pas les sources non plus donc cette affirmation ne vaut pas tripette non plus. Alors que chacun mange ce qu'il veut et se débrouille pour rester en bonne santé (je suis d'accord que trop de viande c'est pas bon non plus) mais, pitié, pas d'arguments aussi creux scientifiquement pour le justifier !

Répondre
  docd  |  2

Je rajouterais que donner des explications sur la dentition, c'est bien, mais qu'il faudrait voir plus loin parfois. Il suffit d'étudier l'émail des dents pour remarquer que dans la sous-branche des primates, les chympanzés et bonobos proches de nous ont des dents à l'émail peu marqué (vu qu'essentiellement frugivore). Tandis que chez les hominidés (après la séparation des deux "branches") l'émail se renforce peu à peu tout au long de l'évolution (se densifie). Ce qui amène donc à une alimentation plus abrasive que des fruits (je rappelle quand même qu'un "homme préhistorique" sans dents ou dont les dents sont "faibles" = un homme mort, donc y a un véritable phénomène de selection naturelle la). La séparation étant estimée entre 7 et 21 millions d'années (j'ai pris les chiffres les plus larges dans les deux sens) ça fait quand même un sacré bout de temps qu'on mange de la viande. Après, le débat "éthique" je ne m'avancerais pas. Mais faut eviter les preuves scientifiques sur internet quand même. Elles n'ont de scientifiques que le nom et la propagande (mais chacun prèche pour son église, c'est un trait bien humain).

Répondre
  spooky159  |  2

c'est pas très objectif comme théorie ça. surtout venant d'un site végétarien, il vont jamais dire que manger de la viande/poisson apporte des choses à notre organisme que les plantes n'apporte pas ou très peu.

Chargement…