205
Par somebody / mardi 10 avril 2012 22:27 / France - Rouen
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  aymeric35  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  mamanliel  |  16

Et même avant la réforme en L j‘avais qu‘une seule heure de math par semaine et une heure en alternance une semaine sur deux pour svt et physique-chimie ... donc pas grand chose ^^

Répondre
  Lagache  |  26

Mouhahahaha ! Les maths, ça a toujorus été un passion... Mais bon, faire des stats et des probas, c'est pas tuant non plus. Grâce aux programmes, je suis passé de 5 de moyenne en amths en seconde, à 14 de moyenne en amtchs cete année (pas besoin de préciser qu'on révise pas ^^). Bon sérieusement, en L, tu ne te tapes pas des dissert' toutes les semaines, comme un mythe a l'air de faire passer depuis la nuit des temps. ^^

Répondre
  fwedouilles  |  11

Euh moi perso en L je me tapais pas des dissertations toutes les semaines mais des lectures analytiques tous les deux ou trois jours ! et ne parlons pas de la philo en term ( 8 h par semaine, avec une dissert ou un commentaire de texte par mois ) mais ça reste cool en général il y a une bonne ambiance dans les classes de L !!

Répondre
  liidwiine  |  3

Moi je suis en l et en maths spé . Et j'aime ça. Se ne sont que des stéréotype . Et pour tous les autre l vous avez bien de la chance de pas avoir trop de dm car moi j'en au 4 par semaine au min. Mais bon on s y fait et c'est très intéressant la l :)

Répondre
  Lagache  |  26

@164 : Un chouïa. Mais j'étais fatigué, les fautes de frappes sont un peu récurent chez moi. ^^ Mais comme quoi, on peut être dyslexique (j'ai vraiment jamais sû écrire ce mot !) et être en Littéraire. ^^

Par  choco_framboise  |  4

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  AfterLiife  |  10

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Cendrillon15  |  19

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  El Gaulzo  |  38

C'est pas des stéréotypes, faut bien avouer qu'en sortant de L tu te destines pas à faire un Deug MIAS et qu'inversement la filière scientifique te destine pas particulièrement à une école de journalisme... Même si en théorie rien n'empêche de le faire et si on trouve toujours quelques contre-exemples, en pratique c'est quand même pas la même chose...

Répondre

Cendrillon15 : j'ai fait un bac L et ce ne sont pas des stéréotypes ! Tu crois qu'en L on s'amuse à dessiner des courbes ? A faire des équations à 3 inconnues ? A trouver " x " ? Non je t'assure que non ! En L en revanche on fait de la littérature et de la philosophie beaucoup plus poussé qu'en S certes, mais réfléchis, tu crois qu'il y aurait un bac L et un bac S si on y apprenait les même choses ? Alors range ta rancœur ! Avec coeff 7 en philo #4 a raison : les maths ça sert moins qu'en S

Répondre
  Myoka  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  ze_ramones  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Lightx  |  3

#44, en L, il n'y a pas que des littéraires, il y a aussi ceux qui sont un peu moins mauvais en français que dans les matières scientifiques, et qui n'ont pas eu de choix.

Répondre

#82 : et ceux qui se ramassent au bac parce qu'ils ne sont pas capable de pondre un commentaire de philosophie correctement. Et non, le bac L n'est pas le bac poubelle qui accueille tout ceux qui n'ont pas été accepté en S. Souvent ces gens là se vautrent complètement. C'est d'ailleurs pour ça que les deux S qui étaient dans ma classe par dépit ont été les deux seuls à passer leur bac au rattrapage. Adieu clichés !

Répondre
  Lightx  |  3

#95, je n'ai pas dit que ces personnes réussissaient en L, j'ai juste dit qu'ils allaient en L. J'ai toujours trouvé que la philosophie était un art difficile: l'art de noyer le poisson.

Répondre
  Bevet Breizh  |  35

Moi j'ai fait S, malgré mes difficultés en maths car ne sachant pas vraiment quoi faire après le bac, je savais que tout m'était ouvert. De la prépa scientifique à littéraire... C'est vachement intelligent comme système. Du coup, après des études littéraires je me destine à l'enseignement de langues histoire d'apporter ma petite pierre à l'édifice. Y a des trucs à revoir... Mais concernant la VDM et les "méchante prof et Cie", il arrive aussi que des profs ne se contentent pas mettre une pression constante sur leurs élèves. Il est mauvais en maths, la belle affaire, la prof dédramatise c'est tout.

Répondre
  Bevet Breizh  |  35

Le problème, c'est qu'avec le système actuel, seul le bac S ( dans la filière générale ) offre de réels débouchés. C'est déplorable. Pourquoi je serais plus légitime à faire des études littéraires avec un bac S qu'un jeune bachelier L souhaitant intégrer autre chose que les sciences humaines ? A titre indicatif, la France est LE pays des maths : les français sont les plus souvent récompensés par la médaille Fields - équivalent du prix Nobel en maths. On est fier d'avoir des têtes en maths, mais pour l'élève classique, la sacralisation des maths face aux sciences humaines par exemple est absurde.

Répondre
  Siolag  |  5

C'est désolant d'entendre dire que les maths ne servent à rien en filière littéraire. Les maths ce ne sont pas que des équations et des courbes en veux-tu en voilà ... Ils demandent beaucoups de rigueur, de la logique dans les raisonnements et les articulations, et de l'imagination, tout ce qui est nécessaire pour mener à bien un raisonnement philosophique. D'ailleurs beaucoups de philosophe était aussi mathématicien. En plus je crois que les prepas littéraire (je ne sais plus quelle filière) font aussi des maths.

Répondre
  ineptie  |  14

Pour 132: La France n'est pas LE pays des maths. La recherche en maths y est très fructueuse (que ce soit proba ou algebre) mais dans l'enseignement, le niveau géneral est beaucoup moins bon que dans les pays asiatique comme la Chine par exemple.

Répondre
  Bevet Breizh  |  35

Même si notre place au classement PISA est honteuse. Les plus mathématiciens contemporains sont français. L'excellence scientifique reste un moteur de dynamisme important tant sur le plan culturel qu'économique ( parce que niveau industries... bof bof ). Leur travaux trouvent des applications très importantes. C'est la raison pour laquelle on tient cette matière en si grande estime dans nos filières. Le niveau des élèves dasn cette matière n'a rien à voir avec ça.

Répondre
  ineptie  |  14

146: Pour ce qui est des mathematiciens je suis assez d'accord (j'ai eu la chance d'avoir Werner et Villani pour professeur), mais pour la place qu'occupe les maths, que ce soit le raisonnement abstrait ou la résolution de problèmes calculatoires, je pense qu'elle ne fait que diminuer en France(il n'y a qu'à voir les programmes tronqués, les horaires réduits, et la difficulté des annales de toute épreuve de maths décroitre). A l'inverse d'autres pays basent entièrement leur éducation sur les maths et j'ai des souvenirs de sup où je cotoyais des chinois de mon age qui connaissaient déjà une bonne part des programmes...

Répondre
  GT_Alex  |  21

Très franchement, et ce n'est pour critiquer personne, mais le niveau en S du programme littéraire est bien plus proche du niveau L, que le niveau scientifique en L n'est proche du niveau S. Les exigences sont proches, si ce n'est que les L avalent bien plus de contenu culturel dans ce domaine durant les 2 ans. Mais un S qui obtient des bons résultats dans les matières littéraires, s'il se nourri lui-même d'une culture "appropriée" à côté peut parfaitement réussir après le bac dans des filières littéraires. Si beaucoup de S ont de moins bon résultat dans ces matières c'est juste qu'ils n'en comprennent pas l'intérêt / s'en foutent. Pourtant c'est parfois là dessus que se jouent les concours de grandes écoles parfois ;) Moi même, j'ai été poussé en S alors que j'aurais souhaité partir en L (prof de français en seconde qui refusait de mettre des notes élevées et mes parents ont refusé que j'aille en L à cause de cette moyenne, même si je ramais encore plus en maths). Après le bac j'aurais bien voulu bifurquer (mais encore mineur et nous étions super mal informés sur les poursuites d'études, tout le monde n'en n'avait que pour les prépas) : je pense que j'aurais bien moins galéré en allant faire du journalisme, des arts ou des langues qu'en partant en physique (que j'ai abandonné au bout de la 1ère année avec réorientation à l'arrache). Tout ça pour dire aux jeunes, ne vous laisser pas déstabiliser par ce genre de remarques, si vous n'êtes pas à l'aise avec un truc, prenez ce que vous pouvez mais n'insistez pas non plus. Orientez vous vers ce qui vous donne du plaisir, sans trop vous focaliser sur les débouchés, salaires, etc. Le marché de l'emploi est tel aujourd'hui qu'il vaut mieux avoir des facilités et de bonnes compétences dans un domaine aux débouchés "moyens" que des compétences médiocres dans un truc qui vous emmerde même si c'est censé être "le" job du futur. Ceux qui vont le plus loin professionnellement sont en général ceux qui sont le plus passionnés ;)

Répondre
  Snowblack94  |  11

Il y a quand meme un truc qu'il faut comprendre, c'est que le monde tel qu'il est actuellement est ainsi grace aux maths, alors pour moi, même en L il faudrait un peu de maths, pas forcément des maths approfondie, mais des stats et des probabilités pouvant aider pour le journalisme. Avec un faible coeff car en L ils préfèrent en générale la littérature, mais un peu de maths ne leur ferai pas de mal. De plus on ne peux pas comparer les filières car ils sont tous meilleurs les uns par rapport aux autres dans leur domaine.

Répondre
  remi018  |  5

Non mais essaye de faire un minimum d'effort sur l'orthographe, parce que même dans la vie professionnelle tu vas en avoir besoin, pas que en L. En tout cas c'est vrai que c'est bizarre qu'une prof de maths mette ça sur un bulletin !

Répondre
  brusicor02  |  54

Vérification faite, tu as raison, j'ai voulu aller trop vite. Mais il y a des écoles, autant pour des littéraires que pour les scientifiques, qui demandent tous les bulletins du lycée.

Par  photoArt  |  11

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Sweet_Cocoon  |  37

Avec 2 de moyenne en maths tu n'as certainement pas envie de tenter S de toute façon. Chaque série a ses avantages et chaque profil peut en trouver une qui lui convient en fonction de ses points forts justement. Je ne sais pas si c'était volontaire mais j'ai senti dans ton commentaire que tu disais que la série L était la série bouche-trou pour ceux qui ne peuvent pas aller dans la voie suprême à savoir la S...

Répondre
  xtrem66  |  6

Ah non j'ai pas du tout pensé que la L était bouche trou, il reste toujours d'autre série comme STI/STL ( une série en moins sur avec plus de pratique, enfin si sa existe encore --') ou les gens peuvent s'orienter. Enfin tout sa pour dire que n'étant pas bon en math vaut mieux éviter la S xD ;)

Par  Vict0ire  |  17

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  El Gaulzo  |  38

Ben justement : maintenant, les profs ont plus le droit de faire ce genre de réflexions aux gamins. Vaut mieux dire que "ses capacités lui permettraient probablement de plus s'épanouir en L qu'en S"... Alors que bon, si ledit gamin est une brêle en maths et qu'il va se planter s'il continue dans cette voie, autant le dire franco ! Et là, la manière dont c'est dit, c'est caustique, c'est un brin bourin, mais j'aime bien.

Répondre
  Troll d'air  |  14

La future maman suuuuuuper chiante :D J'espère que si ça t'arrive tu auras changé d'opinion d'ici là parce que c'est à coup à se déplacer pour rien : je crois que les profs s'en foutraient pas mal de ce que tu penses de leur appréciation, les parents ne sont pas des clients ou alors faut aller dans le privé !

Répondre
  Vict0ire  |  17

S #120 ba non rien a voir avec le fait d'être une maman chiante! Au contraire j'suis plutôt du genre a même être trop zen parfois! C est juste que j'trouve ça un peu déplacé de la part d' un professeur de dire ce genre de choses. Après on connait pas le contexte , si ça s'trouve il ou elle a ramé toute l'année pour essayer d' y arriver et va en L par dépit! Et puis même sans ça, un prof peut a la limite te sortir une vanne à toi directement mais ce genre de choses reste noté a vie sur ton dossier scolaire, même si effectivement j'avoue, dans ce cas précis il y a déjà eu pire comme remarque ;-) quoi qu il en soit, tu te trompe,les parents ont leur mot a dire même s ils ne sont pas des clients, autant dans le privé que dans le public

Répondre
  Troll d'air  |  14

En même temps, un élève qui travaille dur mais qui n'y arrive pas n'est pas un "boulet" aux yeux des profs et n'aurait jamais reçu une telle appréciation, ou alors le prof est vraiment, vraiment con et tu là as raison (mais j'en doute fort). Surtout pour des maths : avec de l'entrainement on s'en sort, en faisant et en refaisant les exercices. Ici, ça sent plutôt l'élève qui n'en avait rien à faire des maths (ce que je ne juge pas, chacun ses goûts) et j'espère de tout cœur pour l'auteur que la 1ère L est un choix et non un vœux par défaut. Quant au dossier scolaire, il n'y a pas à être hypocrite dedans sous prétexte qu'il est regardé ensuite sinon il ne sert plus à rien et autant tous les remplir en même temps avec du papier carbone. Les profs doivent aux élèves de tout faire pour leur réussite, à condition bien sur que les élèves fournissent leur part de boulot. Un bon prof fera tout pour ses élèves motivés et travailleurs, par contre il ne doit absolument rien aux parents : s'ils ne sont pas contents des notes et des appréciations c'est la même chose et ils n'ont qu'à faire travailler leurs enfants à la maison !

Répondre
  Vict0ire  |  17

Tu extrapoles sur la fin de ton comm ;-) bien sur que c'est à l'eleve de bosser, je n'ai jamais dis le contraire! En revanche , la où je ne suis pas d'accord c'est quand tu dis "le prof ne doit pas être hypocrite sous prétexte que le dossier va le suivre" bien sur que je demande pas à un prof d'être hypocrite, mais simplement de dire les choses autrement, histoire de ne pas trop blesser l'eleve, où de le cataloguer "a vie" dans la branche des "glandeurs" Bref, j'trouve ça juste limite de la part d'un prof d'écrire un truc comme ça

Par  jappy  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Chargement…