129
Par coin / mercredi 9 juillet 2014 22:55 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

En fait non, rien à voir. Ce syndrome répond à des critères bien précis, et la gonzesse qui s'èprend du petit voleur qui choure la télé n'en fait pas partie. Ce n'est pas du tout une relation bourreau/prisonnier (et encore, ça ne "suffit" pas vraiment pour développer le syndrome).

Répondre

#21 Ben on attend ta définition, parce qu'à ma connaissance c'est bien une relation otage/ravisseur. Sans forcément tourner à l'amour, ça passe par de l'empathie et de la sympathie car l'otage (ou les) partage la vie du geôlier et se retrouve « enfermé » dans son monde, en gros. Le nom du syndrome est d'ailleurs du à une prise d'otage à Stockholm où les otages ont au final défendu leur ravisseur, se sont interposés, ont refusé de témoigner, etc.

Chargement…