62
Par DouBreizH - / jeudi 7 avril 2016 20:55 / Canada - L?vis
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Solidusrex  |  37

[mode juriste, on] Non. Il faut d'abord convoquer le salarié, par recommandé avec accusé de réception, ou en faisant émarger un courrier. Même chose pour la notification du licenciement.

Répondre
  le barbare  |  78

Je pense que ce boss sournois a du le prévenir par mail qu'il allait le licencier dès qu'il rentrera. Histoire de bien lui pourrir les vacances. Comme dans les films, réponds lui, ce n'est pas vous qui me virez, c'est moi qui vous quitte !!!

Répondre
  PaleMine  |  28

#16, "Je pense que ce boss sournois a du le prévenir par mail qu'il allait le licencier dès qu'il rentrera." si c'est le cas ça n'est pas très judicieux de la part du boss, dans la mesure où la décision de licencier n'est sensée intervenir qu'à l'issue de l'entretien, après délai de réflexion. alors même si bien souvent la décision est prise depuis bien longtemps, en faire état par écrit avant de commencer la procédure est un suicide judiciaire. quant aux procédures de licenciement par mail, il me semble que c'est envisageable...

Répondre
  Mamamia28  |  44

#3 : ce qui semble le plus probable c'est que le manager ait prévenu le salarié qu'il était convoqué à un entretien préalable à licenciement. Il est impossible et illégal de licencier par mail et sans entretien préalable, donc à moins que le boss soit masochiste et aime aller aux prudhommes... ^^

Répondre
  Tardian  |  66

Il me semble que notifier son licenciement à un salarié par tout autre moyen que selon le protocole expliqué ci-dessus par #9 est également illégal et peut entrainer des conséquences en passant aux prud'hommes. En d'autres termes, il faut impérativement passer par le système rdv par recommandé avant tout autre moyen d'information (par mail, donc, mais aussi par SMS, par note interne, verbalement sur le lieu de travail, et même indirectement - comme ces salariés qui racontent qu'ils ont dû préparer eux-mêmes leurs papiers de licenciement). Il reste qu'à aucun moment la posteuse n'a indiqué dans quel pays elle travaille, auquel cas ses droits ne sont probablement pas les mêmes qu'en France.

Répondre
  wendyfferente  |  17

Calmez-vous tout le monde ça se passe au Canada donc c'est pas les mêmes lois…

Répondre
  nutellalex  |  33

Il est interdit, pour un employeur, de prévenir le salarié de son licencement. Comme dit précédemment, il faut envoyer une LRAR sans avoir pris la décision de le licencier. En gros le licenciement est envisageable mais n'est pas définitif

Similaires
Chargement…