Lalire

miss
0
Suivi
0
Suiveurs
4
Badges
51
Commentaires
1490
Visites
18
Favoris
À propos de Lalire
Hey,you !
Lalire - Suiveurs
Lalire - Suivi
Lalire- Ses badges
  • Débutant

    Vous avez parcouru 5 pages du site. C'est un début.
  • C'est dans la boîte

    Mais quelle jolie bouille ! Vous êtes sexy comme un chaton.
  • Lot de consolation

    On vous a refusé votre VDM, il fallait bien que l'on vous accorde au moins un badge.
  • Moi aussi, je veux voir ta tête

    Vous avez consulté le profil de l'un des derniers visiteurs de votre profil.
  • Fervent lecteur — Niveau : dieu ninja

    Vous avez voté sur 100 pour 100 de l'ensemble des VDM à ce jour.
    0%
  • Fervent lecteur — Niveau : maître ninja

    Vous avez voté sur 50 pour cent de l'ensemble des VDM à ce jour.
    0%
  • Fervent lecteur — Niveau : apprenti ninja

    Vous avez voté sur 15 pour cent de l'ensemble des VDM à ce jour.
    0%
  • Le Retour du Pouce

    Vous avez donné votre pouce sur 5000 commentaires.
    0%
  • Le Pouce contre-attaque

    Vous avez donné votre pouce sur 2500 commentaires.
    0%
  • Mobilité

    Vous vous êtes connecté à VDM depuis le site mobile ou une application. C'est la classe.
    100%
  • 50 favoris

    Quand on aime, on ne compte pas. Déjà 50 VDM dans vos favoris !
    2%
  • Un de plus et c'est le tête à queue

    Vous avez obtenu 68 Miaou sur votre profil. Joli !
    3%
La liste des badges à trouver
Lalire- VDM en favoris

Jeferai nous en dit plus

Je suis le caissier en question. En réalité, j'avais dit ça sur un ton amical et pas du tout moqueur, histoire de faire la conversation, quoi. J'ai un Master 2 en droit et je suis a l'école du barreau, je suis caissier le week-end pour payer mes études. Je ne lui ai pas dit, car je ne voulais pas blesser ma collègue qui, elle, est caissière à plein temps et à durée indéterminée. Cependant je comprends le point des vues des gens qui disent que je n'aurais pas du juger le produit. Il est en réalité vraiment difficile de gérer les sensibilités qui varient complètement d'un client à l'autre. Le problème, c'est que la plupart des clients, eux, ne se soucient rarement de l'être humain qu'il y a derrière le caissier. Et ce type de réflexions, même si celle là était drôle et que je lui avais tendu une sacrée perche, sont nombreuses, quotidiennes et souvent bien plus cassantes.