Par Anonyme - 2/1/2021 19:59

Des nouvelles des maîtres du monde

Aujourd'hui, et depuis 5 jours, mon chat doit prendre un comprimé, ce qu'il déteste. Pour une fois, il le prend sans trop de difficulté, sauf que 10 minutes plus tard il la vomit sur ma belle pizza toute chaude. Je n'ai plus rien à manger et je dois redonner un comprimé au chat. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Monsieur Connard  |  63

Mmmmh ? Mais tu bouffes avec la saloperie à côté de toi ?
Les animaux doivent rester à leur place. On a beau les aimer, mais un chat ou un chien, n'a rien à foutre dans la salle à manger, cuisine ou sur la table.

COMMENTS
Répondre
  MadameDodue  |  63

Probablement, mais entre le fait qu'un chat qui va vomir ça s'entend et le fait que normalement on surveille un minimum le chat et la bouffe quand ils sont dans la même pièce, ça aurait pu être évité facilement.

Par  Monsieur Connard  |  63

Mmmmh ? Mais tu bouffes avec la saloperie à côté de toi ?
Les animaux doivent rester à leur place. On a beau les aimer, mais un chat ou un chien, n'a rien à foutre dans la salle à manger, cuisine ou sur la table.

Répondre

Rien que de le laisser grimper sur la table à proximité de la bouffe c'est crade. Je connais quelqu'un qui laisse ses chats monter sur le plan de travail de sa cuisine quand elle fait a manger. Pour bien qu'ils foutent leur poils sur les aliments et qu'ils tripotent tout ça tu vois?. Ca me débecte au plus au point. Je n'ose rien manger chez elle.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Si tu habites dans un studio c’est pas trop possible. J’étais dans un T1 bis quand j’avais mon petit Schrödinger, et il allait partout puisque sa litière était dans la cuisine, et qu’il dormait sur mon lit (parfois même sur moi).

Répondre
  RobertDeNice  |  20

Vous êtes bien mignon tous les deux, avec votre dégoût lorsqu'un chat ou un chien met une patte dans une cuisine, pourtant vous ne tenez pas le même discours lorsque vous allez manger chez le chinois...

Répondre

@Humour Bizarre.. Franchement quand on vit dans un studio on prend pas un chien ou un chat. Un chat par exemple a besoin de DEUX litières ( La litière dans la cuisine c'est dégueulasse!! ) et un chien de courir. Aimer les animaux c'est aussi penser à l'espace dont ils ont besoins.

@RobertDeNice..Ecorchés, bouillis et servis avec une sauce aigre douce, nos compagnons a quatre pattes sont plus hygiéniques.

Répondre

Et dans quelle province de Chine on cuisine les chats à l'huile d'olive, herbes et moutarde à l'ancienne?. Mmh?. Nan; A Rome on fait comme les Romains. On prépare felix ou médor pour retrouver cette petite saveur umami typique des pays asiatiques.

Répondre

Genre il y a qu'en Chine qu'on bouffe du chat ?
Et puiiiiiiiiiiiiiiiiiiis, il y a des traces qui montrent que l'huile d'olive a été utilisée dès l'antiquité dans de nombreuses parties du monde dont la Chine ou la Scandinavie ! ET PROUT !

Répondre

Désolé de ramener (encore) ma fraise, mais si le logement n'est pas très grand, c'est souvent la même salle qui fait office de pièce de vie et de salle à manger, auquel cas on ne peut pas vraiment y interdire l'accès au chat. Et si on ne veut pas de lui sur les tables ou sur le canapé, il faut tout de même lui laisser d'autres espaces qu'il sera libre d'escalader.

Chez nous, le chat a accès à la cuisine, mais pas au plan de travail.

Répondre

« C'est clair que la moutarde à l'ancienne c'est typiquement Chinois!!. »

Bwahaha, bah..les premiers à avoir utilisé la moutarde ce sont les asiatiques : Inde, Chine, Afghanistan, etc.. de là à dire que c'est typique, non, mais ce n'est pas non plus hors sujet !

Répondre
  MadameDodue  |  63

"Quand on vit dans un studio on ne prend pas un chien ou un chat" déjà, ta situation peut changer et ton logement avec. Et sinon là actuellement j'ai une cuisine ouverte donc forcément le chat y a accès. Est-ce qu'il grimpe sur la table quand j'ai le dos tourné ? Probablement, mais de toutes façons j'y passe un coup d'éponge avant de m'en servir. Est-ce qu'il casse les couilles quand je cuisine ou quand je mange ? Non, il s'assoit simplement par terre pour regarder ce que je fais parce qu'il sait qu'il n'a pas le droit d'en faire plus.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

FW : c’était soit je le prenais soit il finissait dans une flaque pleine d’huile de moteur, alors qu’il n’avait que 2-3 mois. Il a vécu très heureux avec moi. Il me prenait pour sa maman. Au début j’étais dans un studio, il avait accès au balcon et il allait très bien. Ensuite j’ai eu un jardin, il sortait tous les jours (et plus besoin de litière), rentrait tard le soir avec une odeur de cheval. Ensuite je suis retournée dans un appartement sans jardin, et là il était triste. Il est allé chez mes parents,... et il est mort écrasé par un chauffard âgé de 8 ans.
Bref, je ne suis absolument pas sans cœur. Tant qu’il ne connaissait pas « la Liberté » il était heureux dans mon studio, ensuite quand il a perdu sa liberté il a déprimé... et quand je l’ai laissé chez mes parents il était triste parce que je n’étais pas là. Il a mis du temps à s’adapter au nouvel environnement et au nouveau jardin. Et puis bim, chauffard.

Quant au côté propre ou pas de la litière dans la cuisine, c’était en fait pile à la séparation cuisine/pièce à vivre, et il n’y avait aucun autre endroit où la mettre.

Répondre

Je risque d'avoir du mal à vous répondre ; car il n'est pas toujours possible d'expliquer une émotion par un raisonnement rationnel. C'est très subjectif par essence. Le chat me procure des émotions positives par sa présence, ses attitudes, son regard, sa voix, son apparence, son côté mignon, son pelage doux, les interactions que j'ai avec lui, l'affection que je lui porte (même si c'est une affection à sens unique). Il me captive et m'inspire beaucoup de tendresse. Pourquoi cet attrait, je ne saurais vous dire ; c'est d'abord une affaire de sensibilité et de goût.

Bien sûr, selon le caractère du chat et la personnalité de son maître, le plaisir ressenti ne sera pas du tout le même. Certaines personnes cultivent un degré de complicité impressionnant avec leur animal ; je trouve fascinant ce pouvoir qu'ont deux individus d'espèces différentes à communiquer, interagir, se comprendre, et nouer une relation de confiance malgré leurs fortes différences biologiques, sans langage verbal.

C'est sûr, un chat amène avec lui son lot de contraintes, de désagréments et de mauvaises surprises parfois ; mais ces contraintes sont choisies plutôt que subies, car le plaisir que procure sa présence est plus important. On peut faire le parallèle (toute proportions gardées évidemment) avec les enfants : source d'épanouissement pour les parents, c'est un choix de vie qui n'en demeure pas moins contraignant.

Par  LIl_Duckie  |  9

Le comprime, tu l ecrases et le melange avec du thon en boite ou autre gourmandise que ton chat aime et boom, job done et le chat ne se rend compte de rien! Ca marche a merveille et pas de vomis apres coup!

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Un chat c’est pas aussi con qu’un chien : le chat ne mangera pas son thon s’il n’est pas « pur », s’il sent qu’il y a un produit supplémentaire. Le chien il bouffe tout ce qu’on lui met dans la gamelle...