168
Confessional
30millionsdami En dire plus :
Bonjour, oui j'ai retrouvé mon chat mais pas ma dignité! j'ai demandé l'âge car l’aboiement avait l'air d'être celui d'un chien assez jeune et comme j'aime les animaux, j'ai demandé... et je ne me moque pas des autistes ! c'est un site de "Vie de Merde" c'est pas le site la" Plus Grosse Blague..."
Par 30millionsdami - / mardi 19 février 2013 11:43 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  eriction31  |  40

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  El Gaulzo  |  38

Comme quoi, être courtois ça n'apporte que des emmerdes... Soyons cons, méchants et aigris !

Commentaires
Par  LaHyenne  |  21

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Donald93  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  eriction31  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Parisiano  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  lucassou  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  anaislabrune  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Blisuess  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  chocobelle  |  3

Ceux qui sous-entendent que la personne ayant commenté est autiste (30 et 84) ne sont pas mieux que lui... Vous faites juste l'amalgame crétin = autiste, c'est pas très classe non plus.

Répondre
  chacha4075  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  missJoby74  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  ninjou  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  mego  |  3

Moi j'ai trouvé ça très marrant j'ai travaillé auprès d'autistes et j'ai toujours été très taquine avec eux et ils me l'ont bien rendu! c'est une façon de les considérer comme... des humains?

Répondre
  ninjou  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Cynthiioudu07  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Sir_Duke  |  3

Le commentaire ne m'a pas tant faire rire que ça, mais par contre le -230 c'était magique... Au risque à mon tour de me faire lyncher, j'vais jouer au captain obvious, pas sûr que tout le monde ait compris le trait d'humour. La pancarte "ATTENTION AUTISTE" fait référence aux pancartes connues "ATTENTION CHIEN"...par contre, si tout le monde avait en effet compris, certains devraient d'urgence péter un coup...

Répondre
  Sir_Duke  |  3

Pour sur, mais c est le propre de l humour noir. Les reactions postees m ont bien plus interpelees que le caractere volontairement choquant du commentaire initial, et c est d ailleurs pour ca que j ai joue a l obvious...

Répondre
  chocobelle  |  3

Personnellement je suis handicapée aussi, car je suis malentendante et je suis la première à plaisanter à ce propos (des blagues du genre "ah non ça m'a pas réveillée, je dois avoir le sommeil plus lourd que toi"). Je ne connais pas trop les facultés de compréhension des autistes par rapport aux plaisanteries, ça doit dépendre de la pathologie de la personne mais il me semble que plaisanter là-dessus n'est acceptable que si la personne comprend la plaisanterie et peut en rire aussi. Mais Il ne faut pas croire qu'un handicapé va forcement vous en vouloir de faire ce genre de bourdes (du genre de celle de la VDM), vous n'êtes pas à notre place et on le comprend bien. Nous ne sommes pas des jaloux dépressifs et aigris par la vie (la majorité d'entre nous, en tout cas) ! Et la meilleure façon de nous respecter, c'est de nous traiter en êtres humains (comme dit plus haut) presque normaux. Nous sommes quand même bien plus que des handicapés. Après, il y a quand même une limite à respecter. Rire avec un handicapé, ok, mais pas rire de lui à ses dépens, du genre moquerie gratuite et même pas marrante. Comme nous sommes sur le net et que cet enfant ne peut en aucune manière être blessé par ces plaisanteries, je suppose que ces vannes ne font de mal à personne. Chacun rit de ce qu'il trouve drôle, les autres, passez votre chemin, tout simplement...

Répondre

Je suis autiste de haut niveau et je n'ai pas mal pris le commentaire (mes parents, en revanche, l'aurait mal pris pour moi à une époque). Je préfère quelqu'un qui rit de bon coeur comme dans cette VDM (après tout, la référence au chien est drôle puisque l'enfant aboie) que quelqu'un qui se moque cruellement et je pense que l'autodérision m'a aidé à avancer dans mon handicap, donc autant ne pas trop se vexer. Je me doute que ça ne soit pas évident pour tous les autistes / handicapés. On passe souvent par des moments difficiles à cause de l'incompréhension et tout, mais se lamenter ou se vexer constamment n'est pas la meilleure solution. ^^ Si vous ne connaissez pas, il y a une troupe de comédiens nommés "Asperger's Are Us" qui fait d'ailleurs pas mal dans la moquerie de leur propre handicap, ça permet de relativiser.

Répondre
  outdatedstone  |  3

#135. Qu'est-ce qui définit un être humain de "normal" ou non? Quelque soit l'handicap ou la pathologie, cela ne devrait pas être un critère d'anormalité. Une anormalité par rapport à quoi d'ailleurs? Et pourquoi ça ne serait pas la Différence le principal critère de normalité? la population (humaine) jouit d'une hétérogénéité sur de nombreux plans tels que les plans démographiques, culturels, religieux, linguistiques, etc.. De plus, il y a des milliers de formes d'handicap différentes. Chacun n'a pas la même approche de la chose. Le fait que certaines formes de plaisanterie ne t'interpellent pas ne veut pas dire que d'autres réagiront de la même façon. Je ne pense pas qu'utiliser ton propre handicap à titre d'exemple soit approprié dans ce cas précis, l'autisme et les problèmes d'audition n'ont rien à voir ensemble. Il y a un dernier pont qui me gêne: Dans ton deuxième paragraphe, tu dis qu'il n'est acceptable de plaisanter sur l'autisme que si la personne concernée est capable de comprendre la plaisanterie et d'en rire. Or dans ton dernier paragraphe tu sous-entend que parce que la plaisanterie est faite sur le net (et par conséquent n'est hypothétiquement pas accessible à l'enfant) cela ne peut lui faire de mal. Donc, pour résumer, si la plaisanterie est faite dans le dos de l'enfant, c'est acceptable (à moins que j'ai interprété tes dires de travers). Et bien je ne suis pas d'accord. Car si souffrir d'une maladie ou d'un handicap n'est pas facile, faire partie des proches de cette personne ne l'est pas non plus (dans certains cas même moins). Certes il est très probable que l'enfant n'en soit jamais au courant, mais qu'en est-il du père? Il fort possible qu'il fréquente régulièrement VDM et qu'il reconnaisse cette anecdote. Je tiens à préciser, pour éviter toute ambiguïté, que je n'ai aucunement souhaité te manquer de respect dans ce commentaire.

Répondre

"Qu'est-ce qui définit un être humain de "normal" ou non? Quelque soit l'handicap ou la pathologie, cela ne devrait pas être un critère d'anormalité. " Euh, un handicap c'est une anomalie (génétique ou non). Un être humain ou un animal normal serait un être favorisé par la sélection naturelle (ce qui n'est plus réellement un problème dans nos civilisations occidentales). Certaines pathologies seraient de véritables handicaps pour la survie de l'individu. L'autisme ? Peut-être, cela dépend du degré, mais ça reste une anomalie qui rend la vie (sociale, mais pas que) plutôt difficile. Même de haut niveau, même en ayant appris, on s'éloigne quand même bien de la norme, ce n'est pas fondamentalement une insulte de l'avouer. :-)

Répondre
  chocobelle  |  3

En effet, nous nous éloignons de la norme sur la plan physiologique, c'est ce que je voulais dire. Donc dire que nous sommes "normaux", c'est se voiler la face. Je ne dis pas que nous sommes anormaux sur tous les plans mais ce n'est pas rendre service à un handicapé que de le traiter comme on traiterait un humain "normal". Bien sur, il faut tenir compte de la personne et de chaque handicap car chacun a des propres besoins et certains n'auront peut être même pas besoin qu'on les traite différemment. Mais ça me hérisse quand certains disent qu'un handicapé est une personne "normale". Oui, nous sommes normaux sur certains plans mais, sur d'autres, nous avons nos propres besoins et notre propre manière de vivre et d'appréhender la chose. D'ailleurs, le handicap se traduit très souvent par une anomalie (peu importe que vous aimiez ou non ce terme, c'est celui qu'il faut utiliser car cela s'appelle ainsi, point) au niveau des gènes. Donc nous sommes, je le répète, fondamentalement différents des autres et donc anormaux. Au niveau humain, nous le sommes aussi. Même un handicapé qui accepte très bien son handicap et qui s'y adapte parfaitement aura quand même besoin à un moment ou à un autre qu'on agisse d'une certaine manière avec lui, qu'on prenne certaines précautions qu'on ne serait pas obligé de prendre avec quelqu'un d'autre. Donc contrairement à ce que tu dis, bien qu'il y ait une multitude de formes de handicap, elles de rejoignent toutes sur certains points, qui sont : sortir de la norme au niveau de nos gènes et aussi au niveau psychologique. Chaque handicapé va faire son chemin de manière différente, chacun va accepter son handicap en passant par différentes phases mais c'est quand même assez similaire dans le fond car le but est le même : accepter le handicap et faire le deuil de sa normalité. Et c'est pareillement difficile pour les proches au niveau psychologique (même si l'intensité sera différente, la douleur est la même car le but est le même : accepter que son enfant soit anormal. Ça a l'air évident dit comme ça mais ça ne l'est pas. Désolée de choquer votre conscience de bisounours :p) même si au niveau pratique il faudra employer différents moyens pour vivre le handicap au mieux. Ensuite, c'est vrai que certains de mes propos peuvent paraître contradictoires. Je voulais dire qu'il n'est pas acceptable de rire de la personne en se moquant d'elle de manière blessante sans pour autant qu'on puisse parler de plaisanterie (du genre "eh regarde le gogole là-bas"... C'est juste une invective, pas une plaisanterie). Après, c'est vrai que je trouve qu'on peut se moquer des gens dans leur dos si ce n'est pas ce genre de qualification blessante. Car se moquer dans le dos des gens, c'est humain, tout simplement, et ça ne signifie pas qu'on va forcément être méchant avec cette personne. Ce n'est pas parce qu'on publie un commentaire un peu choquant qu'on est forcément un tueur de chatons en puissance.

Répondre
  outdatedstone  |  3

Je me suis mal exprimé. Biens entendu qu'il ne faut pas se voiler la face. Certes nous avons des anomalies sur le plan génétique ou autre... Mais cela ne devrait pas nous exclure de la société! Conformément à la pathologie de chacun il doit (ou non) y avoir certaines adaptation, ajustements. Mais pourtant, les gens ne font que nous juger à tord! De nos jours, personne ne veut être confronté à ces "problemes". Dans mon lycée, en France, je me suis fait "lyncher" par mes professeurs à cause de mon handicap. Actuellement je suis expatrié en Chine. Les professeurs du lycée français ont une approche différente de la vie. Ce sont les personnes les plus compréhensives que je n'ais jamais rencontré. {Chocobellle, es-tu sur l'application mobile ou sur un ordinateur? (j'aimerais que nous conversions en privé) Désolé pour le hors sujet!}

Répondre
  chocobelle  |  3

On ne devrait pas avoir à faire croire qu'on est normaux pour être acceptés. Le vrai progrès, ce n'est pas de considérer l'anormal comme étant normal mais d'accepter l'anormal aussi bien que le normal... Je compatis totalement en ce qui concerne tes profs. J'ai eu la chance d'avoir une scolarité à peu près normale mais pendant mes 2 ans de BTS où le handicap était là c'était difficile. Surtout venant de personnes qui sont quand même supposées accepter les différences des enfants... On voit qu'elles ne sont pas du tout formées pour cela et c'est assez triste...

Répondre
  mego  |  3

En tout cas je ne comprend pas pourquoi autant de personnes n'aiment pas la blague de Donald93 et qu'autant de personnes apprécient la vanne d'Eriction (commentaire #30)... Donc si je comprend bien, on ne doit pas blaguer sur les autistes, mais il est tout à fait possible de traiter quelqu'un d'autiste...? Quel paradoxe !! Quelle hypocrisie !!

Par  Pezer69  |  23

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Galzra  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  El Gaulzo  |  38

Comme quoi, être courtois ça n'apporte que des emmerdes... Soyons cons, méchants et aigris !

Chargement…