110
misericorde16 En dire plus :
Bonjour, je suis l'auteur de la VDM et je viens vous apporter quelques explications. Tout d'abord, sachez que si j'en parle avec humour c'est que j'ai pris beaucoup de recul par rapport à tout ça et que j'ai vécu cette situation il y a quelques temps. Malheureusement cette situation, bien que je l'espère rare, est parfaitement possible. J'ai perdu ma grand-mère en début de mois, mon grand-père ne l'ayant pas supporté, est décédé 1 semaine après. J'ai appris 3 jours plus tard que ma cousine qui rentrait de sa garde de nuit s'était fait tuée par un chauffeur ivre et drogué. Quelques jours plus tard, c'est mon oncle qui avait un cancer qui est décédé "plus vite que prévu" (si je peux dire). Et enfin une semaine plus tard, ma sœur qui en tombant d'un escabeau s'est fait le coup du lapin au bord d'une table ... Pour replacer dans le contexte, j'étais un élève sérieux, très rarement absent, qui avait de bons résultats scolaires. C'était en pleine période de bac blanc, au lycée donc, et pendant ce mois en question j'avais beaucoup d'examens. Pour justifier de nos absences, le lycée nous avait fourni une "liste" où l'on devait cocher la raison de notre absence, du genre "maladie, décès d'un membre de la famille, retard etc" . Lorsque j'ai été convoqué le proviseur m'a "attaqué" directement à peu près comme ça : "un si bon élève comme toi, me sortir 5 fois la même excuse, grave en plus, juste histoire de ne pas aller aux examens, c'est inadmissible, pathétique, tu me déçois beaucoup, c'est n'importe quoi" sans me demander quoi que ce soit ... J'ai alors fondu en larmes, il l'a remarqué et m'a dit "ce n'est tout de même pas vrai ?" et je crois lui avoir dit "mais bien sûr que si, connard" et je suis parti sans un mot (j'avoue, le "connard" est sorti tout seul ...). Après ça, il n'a rien dit, a laissé passer l'insulte et en m'en a plus reparlé. Alors je suis parfaitement conscient qu'il ait pu me rendre pour un menteur, mais ce que je regrette c'est qu'il ne m'ait même pas laissé lui expliquer quoi que ce soit, il m'a accusé directement. Voilà, vous connaissez toute l'histoire ... Merci pour vos commentaires qui m'ont touchés, je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai vécu. Merci à tous et bonne soirée :-)
Par misericorde16 - / mercredi 30 novembre 2016 16:32 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Mamamia28  |  44

Punaise, c'est dur ça comme épreuve :/ déjà que c'est pas simple de gérer un décès, mais alors 5 en l'espace d'un mois... le proviseur a manqué d'empathie au premier abord, après on peut le comprendre, c'est assez rare ce genre de choses (heureusement d'ailleurs) et une fraude pouvait paraître plus probable, j'espère malgré tout qu'il s'est rattrapé après sa boulette ! Bon courage !

Commentaires
Par  Mamamia28  |  44

Punaise, c'est dur ça comme épreuve :/ déjà que c'est pas simple de gérer un décès, mais alors 5 en l'espace d'un mois... le proviseur a manqué d'empathie au premier abord, après on peut le comprendre, c'est assez rare ce genre de choses (heureusement d'ailleurs) et une fraude pouvait paraître plus probable, j'espère malgré tout qu'il s'est rattrapé après sa boulette ! Bon courage !

Répondre
  Cranibalette  |  21

Après quand il s'agit de mineurs, l'appel aux parents me semble suffisant comme justification. Je comprends que le directeur n'y ai pas cru mais le mien appelait toujours les parents, ne serait-ce ce que pour s'assurer que le mineur sorti de son établissement n'echappait pas à la vigilance des parents. Bon officiellement il appelait pour formuler ses condoléances (et effectivement selon l'élève et la fréquence je pense que c'était sincère de sa part et aussi pour voir comment l'élève le vivait... c'était un type franchement humain... ca doit toujours l'être mais je ne suis plus concernée XD)

Répondre
  Tardian  |  71

Je rejoins ce qui a déjà été dit : des actes de décès très récents, ça se vérifie facilement, alors à moins que la personne ait omis d'en produire des copies pour la vie scolaire (ce qui serait un oubli tout à fait compréhensible au vu des circonstances), le proviseur, même avec de gros soupçons, aurait dû commencer par les vérifier, plutôt que de prendre le risque (même peu probable à ses yeux) d'aggraver le moral de l'auteur.

Répondre
  gaelle9607  |  9

Le problème c'est que quand c'est trop souvent utilisé le "raisons personnelles", on va forcément te demander de justifier... et de toute manière comme dit plus haut le proviseur/les surveillants/CPE appellent pour en savoir plus, connaître la vérité (sinon tu peux vite te retrouver avec les psychologues du lycée/collège, 《qu'est ce qu'il se passe chez toi pour que tu ne viennes pas en cours?》) c'est plus judicieux de dire la vérité que de rester vague.

Par  pakk  |  17

Tout d'abord je suis sincèrement navré de ce qu'il t'arrive en ce moment. Mais après, je me mets à la place du proviseur. Si un élève me sort 5 fois en un mois l'excuse "décès d'un proche ou d'un membre de la famille", bien évidemment que je l'accuserais d'être un mytho. Mais VDM à toi.

Répondre
  Duriel  |  36

Ah, j'adore la formulation "bien sûr que je l'accuserais". Ceci est très honnête de ta part, mais ma foi fort peu convenant. Que tu ailles lui demander des explications, je veux bien, mais l'accuser sans savoir, je crois que c'est un peu dur, après, on a pas tous l'intelligence de se dire que c'est peut-être vrai avant d'accuser.

Répondre
  Laetitia_91z  |  18

Pourquoi parler d'intelligence ? Si il est proviseur il a dû en voir des excuses plus bidon les unes que les autres. Il se méfie c'est tout. C'est vrai que 5 décès en un moi on peut se demander si c'est vrai ou pas

Répondre
  _Vianne_  |  27

Je suis d'accord avec Duriel, vu la gravité des excuses fournies, il vaut mieux se renseigner, demander des explications avant d'accuser de mythomanie quelqu'un en probable deuil

Répondre
  benatwice  |  35

Qui a dit que l'auteur est un élève... ce peut être un prof... Et normalement, élève comme professeur un certificat de décès doit être fournit pour justifier... et s'il s'agit d'1 élève, les parents auront sûrement pris le temps d'appeler le proviseur pour expliquer les absences de leur enfant et sûrement le choc psychologique que cela entraîne de perdre autant de personnes proches... enfin, j'imagine ^^

Répondre
  hellnhonor  |  16

Whah... Dans quel type de lycée êtes-vous allés pour qu'on vous exige un certificat de décès?? Ils n'ont aucun droit à demander ce genre de justificatif très administratif à la manière d'un certificat médical ou une dispense de sport. Et convenons-le aucun adolescent n'a ce genre de document entre les mains? Et même, ce n'est non plus pas souvent le cas pour les parents ; un oncle, une tante ou un cousin qui meurt et vous n'avez pas forcément le certificat en main avant un bout de temps, puisque il est généralement remis à la famille proche, et je vois mal un parent aller voir son frère ou quoique ce soit en plein deuil pour "donne moi le certificat de dèced stp c'est pour justifier l'absence de mon fiston en cours d'anglais mardi matin de l'enterrement". C'est absurde. Dans la vie professionnelle, je conçois qu'on puisse demander un acte de décès, mais dans le secondaire et meme les études sup c'est juste marcher sur la tête.

Répondre
  Pi€rØ  |  3

J'étais dans un collège tout a fait normal et j'ai fourni un certificat quand un grand-parent est décédé. Demander l'acte est totalement anodin, au final ça empêche des situations comme cette VDM non ?

Répondre
  doubleK  |  31

@54 je suis assistante d'éducation et oui on peut tout à fait demander un certificat de décès, c'est pas spécialement difficile à fournir car en général les pompes funèbres en distribuent des copies à la fin de l'enterrement. L'élève serait en stage il le fournirait à son patron donc je vois pas pourquoi il ne le donnerait pas au lycée. Quand à appeler les parents tu serais surpris du nombre de parents qui répondent pas aux coup de fil du lycée, ou bien ne comprennent pas le français tout simplement. Le tact aurait été de demander à l'infirmière ou l'assistante sociale de voir l'élève pour en parler mais peut-être qu'elles se partagent 3 lycées comme chez nous et ne sont malheureusement pas disponibles autant que nécessaire. Et puis tout dépend du profil de l'élève, si c'est un habituel tire-au-flanc on comprend que sa parole soit mise en doute même si pour le cas c'était vrai...

Répondre
  dreydreyy  |  20

que je sois au collège, au lycée ou même après, j'ai toujours fourni un faire part de décès avec une note justifiant le lien avec la personne décédée que ce soit un cousin, un grand parent, une grande tante, ma marraine ou un membre de la famille par alliance... il y en a toujours à disposition lors de l'enterrement et tout le monde en a toujours fait la demande pour leur employeur, je vois pas en quoi ça ne se ferait pas malgré le deuil. On a toujours préféré ça à ne pas venir x)

Répondre
  lyza77  |  50

le certificat de décès est fourni en 5 exemplaires, au conjoint en général, en tout cas à la personne qui a pris les formalités en charge. Si toute la famille a besoin d'une photocopie, je pense que le plus simple est encore de donner la référence du journal dans lequel le décès est annoncé. J'imagine mal demander à la personne la plus proche du défunt de faire 50 photocopies pour tous ceux qui ont voulu venir à l'enterrement...Alors je suppose qu'on peut le demander, mais je pense également, même si au lycée on amène les élèves à devenir des adultes, qu'en majorité il s'agit de mineurs et qu'il faut s'adresser à leurs parents pour les justificatifs...

Répondre
  doubleK  |  31

La dernière fois que je suis allée à un enterrement ils en ont donné 25. Les pompes funèbres ont l'habitude que tout le monde en ait besoin et font des photocopies. Accessoirement pour l'élève , fournir un certificat médical quand on est malade, de décès dans ces circonstances, permet d'éviter d'avoir x demi-journées d'absence (le justificatif supprime l'absence) sur le bulletin et donc d'avoir un meilleur dossier quand on veut intégrer une filière sélective après le bac.

Répondre
  AyuChii  |  21

Dans mon lycée nous n'avons jamais eu a donner l'acte de decès et heureusement. Si l'élève était proche de la personne lui demander une preuve à lui est assez dérangeante dans le sens où la mort de la personne est encore fraiche et récente. Il aurait du appeler les parents. C'est comme la chaîne qui a fait un reportage sur l'attentat du Bataclan en espérant faire pas mal de vu, c'est déplacé car c'était beaucoup trop tôt pour les familles.

Répondre
  lyza77  |  50

#77 à la mort de ma mère, nous en avons eu 5, même pas suffisant pour faire toutes les démarches administratives dont mon père a été bombardé pour justifier le décès... Chaque pompe funèbre fait à sa guise, et encore une fois, s'il faut donner un justificatif à tout le monde, on n'a pas fini, et surtout pour un décès. Là le lycée, ce n'est pas le boulot où il faut justifier d'une journée d'absence, faut pas abuser non plus : on contacte les parents en cas de doute, tout comme des absences pour maladie. A la différence que l'absence pour maladie concerne l'élève, donc il a une ordonnance A SON NOM. Le certificat de décès de la grand-mère qui n'a pas le même nom de famille, faut aussi apporter l'original du livret de famille de papy ? Non, faut arrêter, il y a des limites...

Par  Nyasa  |  33

C'est incroyable.. comment un proviseur peut il dire une chose pareil sérieusement ?! J'espère qu'il vraiment regrette et que cette histoire lui reste sur la conscience. C'est ignoble. Toutes mes condoléances, vraiment c'est pas facile..

Répondre
  Laetitia_91z  |  18

Parce qu'il pensais que c'était une fausse excuse ? C'est fou comme il y a des gens qui ne savent pas se mettre à la place des autres. Tu aurais surement aussi cru que la personne mentait. Et si c'est pas le cas, bonne chance pour la vie, on risque de te faire tourner en bourrique plus d'une fois

Répondre
  Nyasa  |  33

Je pense qu'il y a un certain tact à avoir. Tu ne peux pas dire ça comme ça. Tu peux penser à un mensonge peut être mais il ne faut pas aller jusqu'à dire que c'est un prétexte. Tu demande simplement ce qu'il se passe au lieu d'accuser directement l'élève de menteur, surtout sur des sujets aussi sensibles que cela.

Répondre
  greasyman  |  13

"Parce qu'il pensais que c'était une fausse excuse ?" C'est trop facile d'accuser quelqu'un sans preuves et ensuite se justifier avec ce motif. Les fausses accusations peuvent vraiment faire des dégâts. La moindre des choses est de faire preuve de prudence en s'assurant de la situation. Quand bien même il s'agissait d'une fausse excuse, il faut toujours se demander pourquoi les gens font ce qu'ils font avant de juger. Notamment avec les personnes les plus vulnérables. Il a pu lui arriver n'importe quoi (peut être une agression). "C'est fou comme il y a des gens qui ne savent pas se mettre à la place des autres." Comme tu le dis... En plus, il est proviseur, il est là pour montrer l'exemple, pas rependre une pseudo-morale, et quand on commet une erreur, il faut la réparer. Mes condoléances à l'auteur.

Répondre
  Banette97  |  25

Vous auriez pensé pareil et vous ne savez pas comment le proviseur a amené son idée. Il peut l'avoir fait simplement en faisant des sous entendus pour tâter le terrain au cas.. Arrêtez les grandes leçons de moral sur le proviseur alors qu'on ne sait rien ds comment ça s'est passé

Répondre
  greasyman  |  13

"Vous auriez pensé pareil" Non, je ne crois pas, et sans vous manquer de respect, je suis plus à même que vous pour savoir ce que je pense. De plus, si vous connaissiez ma vie, vous sauriez sans doute que je ne fais jamais la morale et que je déteste ça. Je suis pour ce qui est juste, car quelque chose qui s'appelle l'expérience m'a montré que ce que l'on dit à autant de poids que ce qu'on fait. La violence psychologique existe et fait plus mal que la simple douleur physique. Faire la morale (dans son sens actuel), c'est se mêler de ce qui ne nous regarde pas pour dire à quelqu'un que l'image qu'il renvoie n'est pas conforme à l'attente de la société, le tout pour donner une image puritaine de soi. Moi, je me fiche de ce que pense ou fait untel, du moment qu'il ne s'en prenne pas à une autre personne. Troisièmement, je ne m’adressais pas au directeur comme vous semblez le penser mais à un commentaire précédent, le #21 pour être précis.

Répondre
  greasyman  |  13

Je me suis longuement expliqué sur le sujet, si vous ne voulez pas comprendre c'est votre problème. Mes commentaires ne s'adressaient pas au directeur, mais là je pense que je me répète non ? Je me mets à la place des personnes qui subirait une telle agression dans un cas général. En plus, veuillez noter que j'ai pris du temps à répondre plutôt calmement à quelqu'un qui m’écrit ceci : "Arrêtez les grandes leçons de moral" J'aurais pu "lui rentrer dans le lard", mais je ne l'ai pas fait. Je fais attention à ce que je dis et ce, parce que je me souci des autres. Maintenant, quand quelqu'un se fait agresser je ne laisse pas passer, et j’espère que c'est aussi votre cas.

Répondre
  Nicolixxx  |  35

Non mais soyez honnête deux minute, vous êtes proviseurs une élève vous sort 5 fois dans le même mois l'excuse du décès d'un membre de la famille. Tu te pose pas de question c'est une mytho point barre. Sauf dans ce cas extrêmement précis (et franchement 5 deces le même mois j'en doute, bien que le règlement m'interdise de le dire.

Répondre
  Miharu  |  25

Bah oui, ça arrive, malheureusement ! En 2014, en l'espace de 2 semaines, j'ai bien eu le droit à une opération d'une tumeur au cerveau pour ma mère, le décès d'un oncle (crise cardiaque) et celui de ma grand-mère (cancer). Cette année, en moins de 2 mois, un oncle décédé d'une maladie, une cousine s'est tuée en voit, un autre oncle est toujours en chimio pour son cancer, et ma belle-soeur a perdu ses jumeaux à 5 mois de grossesse. Donc inutile de crier au fake. Oui, les malheurs peuvent arriver en série, et c'est très dur à vivre.

Par  gibsonlp76  |  30

Mes condoléances pour les membres de ta famille. Mais d'un autre côté il faut comprendre le prof en question. Pour avoir été assistant d'education, le nombre d'élèves qui utilisent de fausses excuses pour sécher est parfois plus élevé qu'on ne le croit. Ce qui rend un prof ou un CPE facilement méfiant. Si jamais tu as besoin de te confier, tu peux en parler à un membre du personnel de ton établissement en qui tu as confiance, ils sont la pour ça. J'imagine que ça ne sera pas ce prof ^^ Bon courage à toi !

Répondre
  Tardian  |  71

Comme dit ailleurs : il y a des excuses qui ne peuvent pas se vérifier, mais le décès d'un proche ça se vérifie en un coup de fil. Même avec de forts soupçons, le proviseur aurait dû d'abord se renseigner, il me semble qu'éviter de pourrir dangereusement le moral d'un élève est quand-même beaucoup plus important que de débusquer un sécheur, surtout quand la vérification est simple.

Répondre
  missmumu67  |  69

Pour être actuellement assistante d'éducation dans un collège: il n'est pas si facile de vérifier ! Bon nombre de parents sont injoignables/sur répondeur ! De plus, il y a aussi beaucoup de fausses excuses, donc je comprends la méfiance du proviseur ! L'absentéisme est un des grand combat de l'éducation nationale !

Répondre
  gibsonlp76  |  30

Malheureusement j'ai bien peur que ça soit l'éducation nationale qui malgré lui génère autant d'absentéisme. C'est le portrait craché de la culture d'entreprise et notre bonne vieille culture méritocratique : "travailler toujours un grand nombre d'heures", "avoir de meilleurs notes que son voisin"... La plus part des jeunes aujourd'hui inconsciemment ou non ils veulent fuire ça, et ils trouvent refuge dans une passion. Ça plus les problèmes personnels. Après j'encourage pas à l'absentéisme ou au boycotte, ça serait une connerie car y a rien de mieux pour moi que d'apprendre les choses. Mais la plus part des jeunes qui vont au collège ou au lycée ne pensent pas à ce qu'ils vont apprendre dans la journée. Ils pensent surtout à leur note, leurs exercices (parfois inutiles) qu'ils n'ont pas eu le temps de faire la veille ou qu'ils ont eu la flemme de faire (faut dire ce qui est), et aux heures de sommeil à rattraper ^^ J'ai été surveillant dans un lycée classé ZEP, j'ai pu observer le personnel travailler. C'est fou comme les gamins se font cataloguiser par le personnel de l'établissement, et comme ils se font taner. Dans ce lycée les gosses étaient en taule, je savais que je devais les garder contre leur grée. Et en tant qu'assistant d'éducation t'es le premier à subir leur frustration et dans certain lycée la seule arme que t'as c'est justement ton côté humain et montrer qu'un personnel de l'établissement n'est pas un robot.

Chargement…