139
Par Anonyme / lundi 27 octobre 2014 22:31 / France - Rosny-sur-seine
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Je suis entièrement d'accord avec toi. Il serait temps d'arrêter de chercher des coupables pour justifier nos échecs. Alors oui il existe de mauvais professeur mais faut arrêter de croire que c'est une généralité. On a quand même la chance d'être dans un pays où on a accès à l'éducation. Et quand je vois le nombre de personne pour qui s'est une corvée ça fait peur

Répondre

Faut arrêter un peu... Si les profs ne sont pas polis, courtois c'est tout simplement parce que les 3/4 du temps ils ont des gamins mal éduqués en face, qui répondent, t'insultes, te poussent à bout et qui n'en branle pas une... Les profs ont changés oui, mais parce que les élèves ont changés aussi. Les mauvais profs sont rares contrairement aux mauvais élèves

Répondre

#32 oui, d'ailleurs à part pour être bénévole je ne vous souhaite pas d'y aller un jour mais si vous vous rendez aux restos du cœur, par exemple, parlez de votre point de vue sur les études et les profs aux personnes qui s'y rendent régulièrement, juste pour rire ... Des gens qui feraient tout pour étudier à nouveau, mais qui n'ont pas eu cette chance pour la plupart... Autre exemple : regardez les sites d'offres d'emplois et le niveau de qualification exigé pour n'importe quel métier aujourd'hu

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#28 j'adore la contradiction de ton message. Tu dis que les élèves sont mauvais a cause des profs fainéants mais tu fini en avouant ta propre fainéantise en disant que t'es heureuse quand tu n'as pas cours ..... Réfléchis un peu. C'est lequel le fainéant ? Le prof qui vient assurer un cours devant une salle remplie de gamins qui souhaitent le voir absent. Ou les gamins comme toi qui déplorent le fait que le prof vienne et subissent les cours parce que "c'est trop relou ça sert a rien et

Répondre

Je dirais plutôt qui n'y a pas de mauvais élèves. C'est l'éducation en France qui n'arrive plus à inculquer l'envie d'apprendre à tous, le monde change et il faut évoluer avec. La faute n'est pas à remettre sur les profs ni sur les élèves, c'est juste que le système est vieillissant.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Je répondrai simplement, que le système et les mentalités actuels veulent que les prof éduquent les gosses plutôt que de les instruire. Ce qui n'est pas le rôle des professeurs, mais des parents. Bref, le métier d'enseignant est une vocation. Mais même avec la meilleure volonté du monde, quand on fait face, 90% du temps, à des jeunes qui ne veulent rien faire ou qu'on fasse à leur place ou que ça se fasse sans efforts et que les parents derrière surenchérissent ou laissent couler (lequel est l

Répondre

Il y a des mauvais profs devenus mauvais à force d'avoir des mauvais élèves, ceux qui quoi qu'il arrive resteront excellents dans leur vocation, ceux qui enseignent mal dès le début (et ne se remettront pas en question) et il y en a qui ont passé tellement de temps à enseigner que le coté humain a disparu (si), le pédagogue est devenu impatient et insatisfait face à un niveau régressif selon lui et il considère qu'un cours simplement dit est su et appris de tous, sans explication nécessaire. Non

Répondre

C’est gentil de défendre les profs envers et contre tout, mais pour avoir quitté les cercle des étudiant il y peu j’ai tout de même remarqué certain chose : - Les profs dit «à l’ancienne » m’ont apprit bien plus que des profs plus moderne. -Pour être prof, on ne passe à aucun moment de ses étude a apprendre comment inculqué des chose. Ils apprennent juste leur matière, mais pas les méthodes de travail. (C’est pour moi le point le plus ridicule) -Il catalogue les élève comme des flemmards, sans

Répondre

#Dr_Freud tu parlais de ce fameux BAC de maths, je suis de l'année qui l'a eu et je l'ai vraiment trouvé difficile alors que je suis un élève relativement sérieux et quand même avec un minimum d'aisance en maths vu que j'ai réussi à entrer en prépa scientifique. Je vais nuancer un peu tes propos en disant quand les échecs ne viennent pas forcément des élèves mais pas forcément des profs non plus. Le gros problème viens surtout de l'État qui change (et simplifie) toujours les programmes (pour te

Répondre

#46 ho mon dieu. merci. la conversation commençait a me desesperer dr freud. change ce pseudo.. le système entier est pourris. les parents n'ont même plus le droit de donner une fessé bien mérité a leur enfant. les profs n'ont plus aucun pouvoir et sont desesperé. les élèves sont démotivés par un système qui ne leur correspond plus. les mentalités évoluent. la société egalement. il est temps que le système éducatif evolue egalement ! oui beaucoup plus d'élèves sont des branleurs dû a plusieurs

Répondre

Vous vous lancez dans un débat compliqué, qui prend sa source il y a plusieurs milliers d'années. La jeunesse n'a jamais changée, à en croire les rapports de notre ami Socrate (Mais il y a aussi Hésiode et beaucoup d'autres) " Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe, méprisent l’autorité et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société, se hâtent à table d’engloutir l

Répondre

+ Si le système ne correspond pas a la jeunesse d'aujourd'hui je veux bien qu'on m'explique pourquoi certains réussissent leurs études sans se plaindre, ils brillent de succès et son pourtant comme vous et moi, des humains normaux. Si encore l'échec était bien plus présent je comprendrais que le système soit remis en cause, mais là je vois pas.

Répondre

Dr_Freud_, je suis completement d' accord sur le fait qu' il faut travailler au maximum dès le début de ses études mais c' est une raison pour ne pas donner une seconde chance? "la gâcher" et puis c' est tout? heuresement qu' apres un échec scolaire on peut quand même travailler! c' est pas parce qu' on ne fait pas des grandes études que l' on a raté vie! Et quelques personnes arrivent même à refaire leurs études. (oui, dans peu de cas)

Répondre

À mon tour de crier « Oh mon dieu » ! C'est tellement rare, d'après moi, de trouver des propos comme ceux qui précèdent. Cela fait du bien de lire tout ça ! NON, une fessée ou une claque n'a jamais fait de mal à personne, surtout quand on l'a mérité. Lorsqu'on dépasse les limites, il fait en subir les conséquences ! C'est l'une des bases de la société : il y a des règles à respecter, un point c'est tout. Je suis également ÉBAHIE et RÉVOLTÉE par le fait que les parents osent se retourner contre l

Répondre

#70 En fait, si, ils apprennent la pédagogie mais en effet, pas pendant leurs études mais seulement une fois qu'ils sont bel et bien profs, lors de stages. Je suis d'accord sur plusieurs points avec toi, par contre, ça m'a fait doucement rire quand tu dis qu'il est rare de trouver un prof qui "t'aide pendant une petite demi-heure" : est-ce que si tu appelles ton boulanger pour qu'il reste ouvert une demi-heure de plus parce que tu n'as plus de pain et qu'il te faut le temps de venir,

Répondre

Selon moi il faut arrêter de rejeter la faute perpétuellement soit sur les professeurs, soit sur les élèves. Et si le seul responsable des mauvais résultats des élèves et du manque de pédagogie des enseignants étaient dus à l'éducation nationale ? Les professeurs ont du mal à faire appliquer la discipline dans leurs cours et n'ont que des notions de débutants en matière de pédagogie, forcément les élèves ne peuvent ni apprendre ni comprendre dans des conditions pareilles. Je n'accable pas ici le

Répondre

Personnellement je pense que la seule raison pour laquelle nous avons moins la foi de bosser c'est à cause du nombre d'élève. Nous sommes au minimum 32 dans une classe, comment travailler dans ces conditions ? Si 10 personnes y arrivent pas et 22 si, bha on continue et les autres se demerdent. La seule excuse que trouve le prof c'est "vous n'avez qu'à écouter". Bha désolée de vous dire ça mais on est pas que des branleurs fouteur de merde et vous le verrez si on était pas 32 à 40 dans

Répondre

Ah ! Je l’a voyer venir celle la :D La pensé en boite n’a jamais été ma tasse de thé. Si certain chose reste vrai, d’autre change, et je doute que l’on puisse s’accrocher aveuglement au mots d’un gars qui, déjà n’a pas connu notre ère, et dont les paroles ont était dit il y a plus de 2000ans (sans compte que ça a était traduite à de nombreuse reprise, et qu’il est peu probable que se sont exactement ses mots) Mais j’ai bien prendre des exemples, c’est beaucoup pus parlant. Dans ma classe, un ami

Répondre

#84 Je trouve que tu illustres à merveille le mal qui ronge notre société actuelle : "si un prof prend sur son temps libre il n'est pas payé et ce n'est pas normal. C'est être gentil". J'ai juste envie de crier non! En quoi la transmission de savoir doit elle se limiter à quelques heures de cours? Être prof c'est comme être médecin. C'est une passion, une vocation, un dévouement! Alors en quoi n'est ce pas normal qu'un prof aide ses élèves en dehors des heures de cours? J'en ai connu p

Répondre

Les programmes ont aussi bien changés en 5 ans, quand vous faisiez les equa diff et les barycentres en terminale qui sont maintenant vu en fac il ne fait pas s'étonner de la "facilité" des sujets.

Répondre

87 ton commentaire m'a fait bien rire 32 dans une classe c'est énorme! Je ne suis pas Français mais j'ai eu la chance de pouvoir étudier dans le système français. C'est vrai il n'est pas parfait je ne généralise pas mais quand je vois le comportement de certains élèves ils n'ont pas conscience de la chance qu'ils sont. déjà n'être que 25 à 30 dans une classe est une chance en soit d'où je viens le prof doit gérer 100 à 110 élèves il n'y a pas de pédagogie le niveau scolaire est très élevé et les

Répondre

j ai du attendre la term S pour comprendre ce que les professeurs nous expliquaient: ça vous serra utils tous les jours...en math en sciences physiques et toutes les autres matières dans les futures métiers oui ça serra utils tous les jours mais on ne le voit pas forcément dès la 6 ème

Répondre

A #5 pas de mauvais profs? Pardon? Durant toute ma scolarité je n'ai qu'eu un seul prof sachant m'enseigner quelque chose: une étudiante qui venait a la maison m'aider a faire mes devoirs. J'étais très timide et les profs n'ont fait que me casser, ne pas essayé une seule seconde de comprendre et je passe les détails sur les remarques affligeantes que j'ai pu recevoir. Je voulais apprendre, je ne faisais aucun raffut. J'ai arrêté en plein milieu de mon cursus a cause de ça. Alors les remarques c

Répondre

J'ai bien lu tous vos commentaires dans leur intégralité ... Et déjà merci, je voyais arriver le débat houleux dès les premiers commentaires mais non, vous avez tous su apporter vos points de vue avec vos expériences et ça me touche réellement de voir qu'il est possible d'ouvrir un débat constructif de nos jours chez les jeunes. La question du système je ne l'ai pas évoqué car cela me prendrait des pages pour taper bien fort sur tout ce qui ne marche pas. Ce que j'ai souligné et que je tiens à s

Répondre

Il n'y a pas à se tortiller Dr_Freud à tout dit lors de son premier commentaire. Je suis un élève ( en seconde pro ) et je suis dans une classe d'animaux sauvages ( oui, animaux, j'ai même le droit aux bruitages de chèvres de chevaux et d'autres ), impossible de travailler correctement, tellement impossible que je veux quitter le lycée alors que ça fait à peine trois mois que la rentrée ai eu lieu. Tout ça pour dire que, c'est pas la faute aux profs si les élèves ont quelques neurones manquant d

Répondre

C'est faux il y a des mauvais profs! C'est clair que la plupart sont bons et honnêtes mais quelques uns n'ont rien à faire dans l'enseignement! Cependant on ne peut pas nier que les élèves se sont beaucoup dégradés ils en font de moins en moins en rejetant la faute sur les profs. Les élèves sont en grande partie responsable. Mais faut pas rester avec ses œillères, certains profs sont méchants et/ou mauvais.

Répondre

Avec la totalité de vos pavé, je garde l conclusion finale suivante: Il y aura toujours de bon prof et de bon élève, comme il y en aura des mauvais... rien n'est nouveaux là-dessus. Ayant été lycéen dans les année 90, je pouvais compter, sur tout les profs de mon lycée, seulement 3 mauvais (1 d'Anglais que j'ai eu tout le temps... d'où mon bas niveau que je cherche à rattraper, 1 de math qui était tout le temps bourré mais que je n'ai heureusement jamais eu, et 1 de sport surnommé "tortu

Répondre

#96 oui je suis d'accord c'est dommage mais je maintiens... En reprenant l'exemple des effectifs qui a déjà été énoncé. Le problème c'est qu'avec une classe d'en moyenne 35 élèves, si chacun demande "une petite demi-heure" pour revoir un point qu'il n'a pas compris, ben le prof ne dort plus, ne vit plus. Alors oui, je trouve que ça reste "gentil". Après c'est sûr c'est dommage et je suis d'accord qu'une vocation devrait faire oublier l'argent, mais dans le monde dans lequel

Répondre

#70 : autant de vacances que les élèves.... Là où les élèves ont une dizaine de trucs à faire, les professeurs en ont plutôt le double voire le triple. Correction des copies de leurs classes (oui un professeur a plusieurs classes et donc plus de 30 élèves à corriger). Préparation des cours. Préparation des futurs devoirs etc.... Alors là où la plupart des élèves (moi comprise dans le lot il y a encore pas si longtemps) se mettent à travailler le vendredi avant la rentrée, les profs, eux c'est

Répondre

Ma pauvre tu répètes ce que tu entends chez toi ça me fait de la peine pour toi! Une prof travailleuse (expatriée a 800km de chez elle pour le fonctionnement correct de l'éducation nationale) et très compétente (à ce qu'il paraît!)

Répondre

Merci pour ton commentaire sensé et en phase avec la réalité! On demande aux profs d'être des modèles de vertus en face d'élèves (pour la majorité) qui te crachent à la gueule et s'en tapent complètement de ce que tu dis. Il faut donc s'adapter en permanence aux élèves qui eux ne s'adaptent pas à toi et sont soutenus de plus en plus par des parents haineux de ceux qui éduquent leurs enfants 50% du temps.

Répondre

Il existe de très bon prof' comme il en existe de trés mauvais... La preuve. En seconde, je me sentais très mal dans ma classe. Je ne pouvais participer oralement aux cours de langue de peur de moquerie. Jen ai parlé a ma prof d'anglais. Celle ci a dit que ce n'étais quune excuse. Quil fallair juste faire un effort. Je suis Maintenant en premiere L. J'ai 18 de moyenne en anglais, et j'ai changé de prof... Il y a des bon

Répondre

#135 excuse moi mais l'identification n'a pas marché! Au final on s'en fout le tout c'est de bien comprendre qu'on a choisi ce métier de prof c'est pas pour se faire cracher dessus par les élèves les parents et les anciens élèves. On est la pour enseigner et ça se retourne contre nous tout le temps c'est le plus triste

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#33 Ce ne sont que des préjugés. Tous les élèves ne sont pas violents, loin de là. Évidemment je ne peux pas donner mon avis sur les profs car je suis encore au collège, ma façon de voir les choses est propre à mon âge. Certains profs abusent quand même de leur "pouvoir", j'vais pas dire le contraire - même si on n'a pas tous les mêmes profs - mais comparé au temps où ils avaient le droit de nous frapper je pense qu'on s'en sort bien.

Répondre

#33 c'est aussi vrai que le commentaire qui précède! On a le droit de taper sur les profs mais jamais sur les élèves! Les élèves sont les rois et les profs les pauvres troubadours censés les divertir! C'est la réalité d'aujourd'hui je sais de quoi je parle

Chargement…