257
Par BouitBouit - / dimanche 10 juillet 2011 22:52 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  baobab69  |  18

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre
  ptitloup88  |  28

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  asart  |  10

Ça m'aurait tué s'il avait dit*. ;) Et je parle en connaissance de cause, même si "le client est roi", si l'employée se plaint l'enfant et les parents sont expulsés du magasin.

Par  baobab69  |  18

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  deuxhistoires  |  9

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  hugokergo  |  23

La citation de Socrate en question : les jeunes ont toujours été les mêmes, ils ont juste vieilli et ont oublié le passé! "Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe; ils sont mal élevés, méprisent l’autorité, n’ont aucun respect pour leurs aînés, et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société se hâtent à table d’engloutir les desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. "

Par  romanesko  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  NeoShiki  |  12

C'est un phénomène qui peut aisément s'expliquer Tout d'abord il est fréquent que "ces parent " pensent que leur enfant est tout gentil, tout mignon, car il agit ainsi a la maison ou en présence de ses parent. Les média et toutes les personnes de l'assistance publique nous disent très clairement qu'il faut instaurer un climat de dialogue avec l'enfant et simplement le sermoner lorsque il fait quelque chose sui n'est pas juste. Toutefois, cette méthode n'est pas forcement la bonne méthode, en effet, a force de simplement sermoner l'enfant, celui ci ne fait plus attention a ce qu'il lui est est reprocher. Rajoutons a cela, la politique de l'enfant roi a qui les parent accordent tout pour éviter que l'enfant crie ou pleure. Cela amène souvent a des situation comme cette Vdm De plus, le simple fait de gronder un enfant devient de plus en plus synonyme de maltraitante. Pour ma part, je pense que nous devrions réutiliser les bonne vieille méthode d'éducation, c'est a dire," je te parle sérieusement une première fois, puis une deuxième fois, je te reparles une 3ème fois juste après t'avoir colle une paire de gifle"

Répondre
  SingForYou  |  57

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  loukas13  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Psimon  |  29

#93 et 102 je suis entièrement d'accord avec vous, il vaut mieux prendre le temps d'expliquer à l'enfant et quand il fait une bêtise l'engueuler un bon coup sec et autoritaire. En revanche je suis aussi d'accord avec #72 quand j'étais petit j'ai eu droit à quelques baffes, pas beaucoup mais quelques unes. Elles étaient le signe que j'avais dépassé les limites, et croyez moi, avec du recul, elles ont été nécessaires. Mes parents ont toujours cru en le pouvoir de la discussion, et c'est une excellente chose mais une bonne baffe DE TEMPS EN TEMPS ça recadre et honnêtement ça fait du bien!

Répondre
  titia20090  |  4

(je m'étais promis de ne plus jamais participer à ce débat sans fin sur les claques mais c'est plus fort que moi). Singforyou : Il n'est pas question d'instaurer une éducation basée sur la peur. Juste de montrer à l'enfant qu'il y a des limites, que la première fois on demande gentiment, la deuxième on gronde, la troisième fois on punit, la quatrième c'est la fessée. Exactement comme dans la vie adulte finalement... Si tu pousses quelqu'un à bout, il va finir par t'en coller une. Alors certes, gros tarés mis à part, faut y aller fort pour que les gens puissent en arriver là, mais c'est comme ça que ça se passe. Un enfant qui ne sait même pas ce qu'une fessée veut dire n'aura pas cette limite qui permet, par exemple, de ne pas trop pousser ceux qui sont bien moins patients que les parents et qui n'hésiteront pas à lui en coller une (camarades de classe, autres enfants dans les parcs...)

Répondre
  deuxhistoires  |  9

102 encore faut il etre autoritaire si tu le gronde a moitié ca ne marche... qu' a moitié. dans mon lycee, il n y a plus de sanction: il n' ya plus de colle, les profs ne peuvent plus nous virer de classe. Resultat? tout le monde est absent, en retard, repondent a prof. on a 17 ans voila la generation des enfants roi qui arrivent dans le monde du travail. on va voir comment ca va marcher pour nous hehe

Répondre
  MagicDiablo  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  NewSuisse  |  4

Mouais... Enfin personnellement j'ai 12 ans, je n'aurais jamais pût dire cela. Donc, c'est bien facile de juger tous les enfants parce qu'un d'entre nous (enfants) a injurier ou à mal répondu à une personne adulte (personne que nous en tant qu'enfants devons respecter). Après je ne dis bien sur pas que c'est le seul. Et à propos de l'éducation des parents: oui, j'ai déjà pris des claques je suis toujours vivant :)

Répondre
  Latortue17  |  12

Ta technique #102, marche sur certains enfants. D'autres enfants, une fois qu'il comprendront que tu ne les puniras pas vraiment, feront n'importe quoi. De plus, rien ne précise que les parents etaient a coté de l'enfant. Beaucoup d'enfant sont sage comme des images avec leurs parents, mais deviennent de vrai diables seul. A la place de l'auteur j'en aurais parlé aux parents du gosse. Pour ma part, mes parents m'ont toujours élevé dans le crainte de la punitions, bien qu'il ne passaient que rarement à l'acte (du style: Tu dois copier des lignes, je triple; tu est collé, je double...) Et pourtant, ça a tres bien marché.

Répondre
  Mimosaetjade  |  8

#246 Toootalement d'accord, j'ai également 12 ans. MAIS, frapper un enfant n'est pas une bonne chose, je sais je l'ai vécu, et certaines 'baffes' laisse des marque. A ta place, je l'aurais pris et amené a sa mère lui expliquant la situation. S'il elle ne le gronde pas, c'est que c'est ne mauvaise mère.

Répondre
  VDNous  |  20

(Je m'incruste juste histoire de participer également ;) ) A tous ceux qui pensent que l'auteure devrait amener l'enfant à sa mère, si le gamin a dit cela, c'est qu'il en prenait pas de risques que ça retombe sur lui, donc ils ne se connaissent pas. Difficile de l'amener à ses parents vu que le gamin va se refuser catégoriquement de donner son nom (ou autre), et va tout faire retomber sur l'auteure si elle force un peu, et personnellement je préfère laisser passer ça que passer devant le juge pour avoir fait violence sur un gamin

Répondre
  Jishop  |  36

Oui, j'en suis un justement et je n'ai jamais traité injustement un employé. Mes employés me respectent et je les respecte, c'est aussi simple que ça. A force de vous gaver de journaux parlant des agissements de quelques grands patrons de multinationales, vous finissez par oublier la réalité des choses.

Répondre
  skimania73  |  8

Non vraiment pas j'ai 16 ans je travaille comme agent de propreté et voir que personne ne te respecte ou ne respecte pas ce que tu fais ça me tue, je me lève à 4h tout les matins pour nettoyer avant que les personnes arrivent et je me fais considérer comme une merde c'est vraiment chiant

Par  84gadagne13  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  poipoisofo  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  mr007  |  6

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Yool66  |  7

Oui mais elle lui a parler gentiment. On vois que dans son éducation, on ne lui a pas appris le respect des gens. J'aimerais bien savoir ce que ce gosse va devenir si il commence a avoir un esprit comme ça.

Par  cora6912  |  0

J'ose pas imaginer ce que peuvent dire les parents s'ils emploient quelqu'un... Espérons que se soit pas le cas.. Parce que le gamin il a pas appris ce genre de choses tout seul..

Chargement…