Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Tiens, un grincheux qui vient gémir et geindre sur l'utilisation de « candidater ». Bien que « candidater » soit une forme contemporaine et populaire de « postuler », il répond à un besoin actuel, on aurait tort, à mon avis, de faire les difficiles, quelles que soient les raisons. Ces verbes en -iser , -iter ou encore -ater, connaissent une certaine vogue depuis quelque temps, et portent généralement le sens de rendre + adj., par exemple fidéliser, rentabiliser. Je ne trouve rien à redire contre eux, car une langue est vivante et évolue.
Utilisez-vous des mots comme « parking » ou « weekend » ? Oui ? J'espère que vous vous repentez et que vous vous flagellez devant l'Académie française !
Si vous ne le faîtes pas, voici l'adresse : 23 Quai de Conti, 75270 Paris.

Commentaires
Répondre

Tiens, un grincheux qui vient gémir et geindre sur l'utilisation de « candidater ». Bien que « candidater » soit une forme contemporaine et populaire de « postuler », il répond à un besoin actuel, on aurait tort, à mon avis, de faire les difficiles, quelles que soient les raisons. Ces verbes en -iser , -iter ou encore -ater, connaissent une certaine vogue depuis quelque temps, et portent généralement le sens de rendre + adj., par exemple fidéliser, rentabiliser. Je ne trouve rien à redire contre eux, car une langue est vivante et évolue.
Utilisez-vous des mots comme « parking » ou « weekend » ? Oui ? J'espère que vous vous repentez et que vous vous flagellez devant l'Académie française !
Si vous ne le faîtes pas, voici l'adresse : 23 Quai de Conti, 75270 Paris.

Répondre
  Nekociraptor  |  57

Malheureusement Trichelieu, je viens de trouver candidater dans le Larousse 2013 en ma possession. La langue évolue que voulez-vous. C'est plutôt une bonne chose, les langues qui n'évoluent plus sont les langues mortes.

Répondre
  surealiste  |  20

Baynast Les mots parking et week-end ne sont sans doute pas reconnus par l'académie, mais ce sont des anglicismes, Ici pour "candidater" on invente un verbe à partir d'un mot pour créer un synonyme à des verbes français existants. (postuler, briguer, se présenter, être candidat (si on veut placer le mot candidat). Et franchement, pour avoir fait des pré-sélections de candidats pour un poste, à qualités égales (ancienneté, niveau d'étude) on regarde l'orthographe pour départager les candidats. Donc une lettre de motivation qui commencerait par "je candidate au poste de ...) c'est rédhibitoire

Répondre

Donc on accepte les anglicismes mais pas les néologismes ? Ce n'est pas très très logique et académique tout ça !
Si un jour j'entends un candidat utiliser le mot parking, je le bute. Non mais, utiliser un anglicisme dans une lettre de motivation ? PENDAISON ! Je vous le dit.
Alors si le candidat utilise un néologisme... Je le crame. Au bûcher. Ah, non, mais au bout d'un moment, faut savoir ce que l'on veut. Est-ce qu'une entreprise peut se permettre de recruter quelqu'un d'aussi horrible ? Jamais. C'est le pire du pire.

Répondre
  alienrose_  |  19

Surtout que la quasi totalité des mots de la langue française se sont formés en rajouter des suffixes et/ou des préfixes. Pourquoi les mots inventés il y a cent ans auraient plus de valeur dans la langue française que ceux créés aujourd’hui? C’est débile, si tout le monde avait eu ces réactions à l’époque où la langue française se créait, la langue française serait bien morte.

Répondre
  surealiste  |  20

Mais quand vous recevez 150 candidatures pour un poste (si pas plus), qu'on a déjà éliminé les manques d'expériences, les diplômes pas adéquats et que vous devez en garder 20 à convoquer pour un entretien, le dernier filtre c'est la lettre de candidature et là c'est généralement le massacre. Bien entendu si la personne est la seule à convenir c'est elle qu'on prendra mais on n'est jamais le seul à postuler pour un emploi, alors il faut mettre toutes les chances de son côté et ne pas se faire griller en ayant laissé des fautes. Suivez ce conseil faites corriger vos lettres de candidature et vos C.V.

Répondre

Mais utiliser un néologisme comme « candidater » n'est une faute que si le recruteur ou celui qui fait le tri dans les C.V. a un problème avec ce mot. Savez-vous que dans le monde du journalisme, de la communication ou bancaire, voire universitaire, « candidater » est très utilisé ?
Les fautes, oui, c'est rédhibitoire, surtout en nombre, mais écarter un C.V. pour l'utilisation d'un néologisme, non.

Répondre
  surealiste  |  20

Un néologisme s'il est reconnu, oui mais là aucun dictionnaire ne l'approuve, donc c'est une faute. De plus les personnes qui lisent ne sont pas nécessairement d'expression française et les expressions/mot régionaux ou "à la mode", ils ne les connaissent pas toujours. Il faut voir plus loin que ses opinions, quand on écrit une lettre de candidature car on ne sait pas qui va la lire, on doit être assez neutre et j'ajouterais que pour certains jobs il est préférable d'encore envoyer une lettre manuscrite. Ce sont des détails que vous trouvez sans doute ridicules ou futiles mais ils sont importants. Si vous écrivez comme un médecin atteint de la maladie Parkinson en fin de carrière, c'est un peu mort si vous devez compléter des fiches qu'un autre devra lire. Si vous êtes secrétaire c'est dans votre CV qu'il faut montrer vos compétences en mise en page etc ....

Par  CaviaAperea  |  39

Changer les pyjama de jour pour des pyjama de nuit ou de week-end sans sortie serait peut-être une bonne chose. Dans le sens où cela fait partie d'un cercle vertueux incluant davantage de rigueur ainsi que le fait de s'appliquer à s'habiller d'une belle manière met de l'esthétisme dans notre quotidien, certains pyjama sont esthétiques et de belle qualité (surtout d'origine anglaise) mais le pyjama s'accompagne souvent d'un côté relâchement et détente qui ne sied pas à votre recherche quotidienne (même si j'imagine que vous ne vous rendez pas en pyjama à vos entretiens, c'est le fait d'avoir l'impulsion de faire certaines choses qui modifie le tout, même si cela peut paraître un détail). Je vous souhaite bon courage pour votre recherche d'emploi.

Répondre
  CaviaAperea  |  39

La personne cherche un emploi mais ne trouve vraiment pas pour le moment. Elle en est amenée à une vie moins "tenue" que si elle avait une vie professionnelle et elle déplore le fait d'en être amenée à porter un pyjama nuit et jour. Elle les sépare cependant en fonction du moment (un de nuit, un de jour), je pense que la personne fait ce constat assez tristement.

Je comprends que vous n'ayez pas pleinement compris le souci car, en soi, on peut très bien choisir de s'habiller le jour et de porter un pyjama la nuit mais je crois que la VDM réside, pour l'auteur, dans le fait de rester en pyjama autant de temps. Peut-être que l'auteur n'a pas le moral avec sa situation et ces pyjama permanents sont possiblement -ne serait-ce qu'un peu- la cerise sur le gâteau dont il a du mal à se défaire à cause de ces sentiments négatifs qui l'habitent ?

Répondre
  MadameDodue  |  62

Bof, on a tous ou presque des tenues spéciales glandage pour les jours où on ne sort pas, dans le principe ça ne me choque pas plus que ça. En revanche vu que c'est son choix perso de s'habiller relax les jours sans entretien ou dépôt de CV, je ne pige pas trop en quoi c'est une vdm.