Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  myam1myam  |  38

Je trouve ça triste que si jeune elle est l’impression qu’il faille obligatoirement des artifices pour plaire
Que l’on ne peut pas plaire au naturel

Par  Docendo_Discitur  |  78

Etant suédois, je suis pour la pédagogie neutre. Le modèle scandinave, n'est pas le plus parfait, mais il a permis d'obtenir un véritable succès en matière d'égalité des sexes. L'exemple le plus médiatique, est l'école maternelle de Nicolaigarden de Stockholm. Si vous avez le désir et le temps, je vous propose la lecture d'un article de The Conversation.: «Comment l’école suédoise en découd avec Blanche-Neige».
Mais je ne suis pas du tout d'accord avec certains propos.
Ce n'est pas parce qu'une enfant de 3 ans joue avec du maquillage que sa vie sera une longue litanie de futilité. Déjà, il n'y a rien d'honteux à la féminité. Et l'un n'empêche pas l'autre. Elle peut vouloir se maquiller; pour «faire comme les grands», et avoir des attirances sur ce que la société prône comme «jeux de garçons».
Tout comme un petit enfant de 3 ans qui veut jouer à la poupée ne finira par «grande folle». Dès 3 ans, les enfants ont conscience que les adultes ont des conduites différentes en fonction du sexe assigné. Nous décourageons nos garçons d’avoir des intérêts considérés comme féminins et nos filles d'avoir des intérêts considérés masculins. Par exemple pour un garçon, on leur dit d’être durs à tout prix : «Ne pleure pas, t'es un homme mon fils!».
C'est ici qu'intervient l'éducation. D'un, il faut enlever les barrières qui empêchent les garçons et les filles de faire ce qu’ils et elles veulent, afin que les enfants aient les mêmes chances de sentir et s’exprimer. De deux, il faut encourager les enfants à être avant tout eux-mêmes et non pas ce que la société attend d'eux. Et pour terminer rapidement, il est important d'éclairer son enfant en lui expliquant calmement et avec des phrases simples certaines notions : pour la sœur de l'auteure, lui expliquer qu'être une fille ne veut pas dire qu'elle doit obligatoirement vouloir plaire aux garçons. Que le maquillage est avant tout pour elle et non pour les autres.

Commentaires
Par  myam1myam  |  38

Je trouve ça triste que si jeune elle est l’impression qu’il faille obligatoirement des artifices pour plaire
Que l’on ne peut pas plaire au naturel

Répondre
  Trichelieu  |  26

Maintenant il y a du maquillage spécial pour les gamines (pour jouer, hein. C'est pas du tout dans le but de les habituer et les formater à se tartiner la tronche pour, une fois arrivées au collège, faire le concours de qui a la meilleure surcouche de ''make up'').

Par  jodico  |  21

Je trouve ça doit qu'à cet âge les stéroïdes de genre soient déjà si encrés :
1-Une femme doit se conformer aux standards de beauté physique pour plaire aux hommes
2-La femme a besoin d'artifices nuisibles à sa santé
3-La réussite de la vie d'une femme passe par le fait de trouver un homme ...

Répondre
  brhd  |  45

"stéroïdes" :D

Oui je suis pleinement d'accord, mais... Ce sont avant tout les femmes qui entretiennent ces stéréotypes : exemples des magazines féminins, people, qui vantent sans cesse des "conseils beauté", et toutes ces conneries, qui ne font qu'embarquer la femme dans un carcan tout en la laissant penser qu'elle est libre.

Répondre
  Haythan  |  21

Brhd, j'ignore à quel point les rédactions de magazines féminins sont féminines justement, et quel est la part d'homme là-dedans (après renseignement très en surface, pas forcément énorme), ce qui peut un peu influencer. Il faut voir aussi qui les possède et qui y possède les actions: si c'est une formule qui semble fonctionner, le journal n'a aucun intérêt à la changer, au risque de faire moins de chiffre pour ses propriétaires. Donc autant continuer sur le même contenu. En bref, je ne suis pas sûr qu'on puisse tenir pour seules responsables les femmes de ce genre de magazines. Par contre, l'éducation a donné à ces femmes qui les écrivent (tant en terme d'opportunisme que de considérations sur les femmes) ou les achètent, ça oui.

Par  Schtroumpfette31  |  28

Bonjour à tous!
Je crois que vous allez chercher très loin. C'est juste une gamine qui répète ce qu'elle entend sans forcément comprendre ce qu'elle dit. Elle a entendu ma mère me taquiner plusieurs fois parce que je suis célibataire, et comme ma mère dit aussi que c'est parce que je ne met pas du rouge à lèvres (en plaisantant, bien-sûr) ma petite soeur l'a prise au sérieux, d'où sa phrase.
Quant à finir comme moi, elle voulait dire célibataire, mais encore une fois, elle répète ce qu'elle entend à la maison, comme la plupart des enfants.
Pour le maquillage, elle a son étui à elle, spécialement prévu pour les enfants, pas un vrai, rassurez-vous, et joue à faire comme les adultes, voilà tout.

Répondre
  Couscous  |  23

Achetez lui une petite pochette kit pour enfants de 5 ans : lubrifiants, capotes, plugs et pilules du lendemain. Elle jouera à faire comme les adultes.

Répondre
  Flying Whales  |  50

Même si le concept est novateur, la différence entre une petite palette de maquillage pour une gamine et ce que tu proposes est juste énorme.
C'est rien du maquillage. C'est con de la formater mais c'est pas la mort non plus.

Répondre
  Schtroumpfette31  |  28

Couscous je ne vais même pas perdre mon temps à te répondre comme tu le mérites. Si tu es capable de commenter quelque chose d'aussi débile ça ne vaut pas la peine de t'accorder une minute de plus.

Répondre
  Couscous  |  23

Cela m'en touche une sans faire bouger l'autre. Si une enfant en maternelle est obnubilée de plaire aux garçons et de se maquiller, autant directement sauter à l'étape au dessus.
À 8 ans, le petit string pour faire comme la grande soeur. À 12 ans, la mini-jupe ras la... et à 14 ans la première sodomie.

Répondre
  Schtroumpfette31  |  28

Couscous t'es grave.

Répondre
  Couscous  |  23

Non, je suis garbit.

Répondre
  jodico  |  21

Oui mais même si elle ne comprends pas pour l'instant, c'est à force d'entendre ce genre de trucs qu'elle va se construire une idée du genre féminin à laquelle se conformer. Et c'est comme cela que les stéréotypes de genre se transmettent de générations en générations !

Répondre

Etant suédois, je suis pour la pédagogie neutre. Le modèle scandinave, n'est pas le plus parfait, mais il a permis d'obtenir un véritable succès en matière d'égalité des sexes. L'exemple le plus médiatique, est l'école maternelle de Nicolaigarden de Stockholm. Si vous avez le désir et le temps, je vous propose la lecture d'un article de The Conversation.: «Comment l’école suédoise en découd avec Blanche-Neige».
Mais je ne suis pas du tout d'accord avec certains propos.
Ce n'est pas parce qu'une enfant de 3 ans joue avec du maquillage que sa vie sera une longue litanie de futilité. Déjà, il n'y a rien d'honteux à la féminité. Et l'un n'empêche pas l'autre. Elle peut vouloir se maquiller; pour «faire comme les grands», et avoir des attirances sur ce que la société prône comme «jeux de garçons».
Tout comme un petit enfant de 3 ans qui veut jouer à la poupée ne finira par «grande folle». Dès 3 ans, les enfants ont conscience que les adultes ont des conduites différentes en fonction du sexe assigné. Nous décourageons nos garçons d’avoir des intérêts considérés comme féminins et nos filles d'avoir des intérêts considérés masculins. Par exemple pour un garçon, on leur dit d’être durs à tout prix : «Ne pleure pas, t'es un homme mon fils!».
C'est ici qu'intervient l'éducation. D'un, il faut enlever les barrières qui empêchent les garçons et les filles de faire ce qu’ils et elles veulent, afin que les enfants aient les mêmes chances de sentir et s’exprimer. De deux, il faut encourager les enfants à être avant tout eux-mêmes et non pas ce que la société attend d'eux. Et pour terminer rapidement, il est important d'éclairer son enfant en lui expliquant calmement et avec des phrases simples certaines notions : pour la sœur de l'auteure, lui expliquer qu'être une fille ne veut pas dire qu'elle doit obligatoirement vouloir plaire aux garçons. Que le maquillage est avant tout pour elle et non pour les autres.

Répondre
  chapelle16  |  63

Je guettais ton intervention Docendo, et encore une fois tu mets tout le monde d'accord avec classe, bienveillance, tolérance et arguments fondés. Un grand retour, tu nous as manqué.

Répondre
  Sejta  |  20

Docendo, vous soulevez un fait important et votre suggestion d'article le démontre, le succès du modèle scandinave est «une volontée de remettre en question et de mettre au jour le rôle de chacun dans l’imposition des attentes du genre».Mais il n'est pas parfait. Cependant le but de mon intervention n'est pas d'en débattre.
Par chance, les mentalités évoluent. Et pas qu'en Scandinavie. Dès 2014, dans le rapport de la «deuxième conférence du Conseil de l'Europe du réseau des points de contact nationaux sur l'égalité entre les femmes et les hommes» de Helsinki, où j'ai participé, nous avons établi des recommandations pour lutter contre les stéréotypes de genre dans et par l'éducation auprès des états européens. Vous pouvez le trouver très facilement sur le site du Conseil de l'Europe, sous le numéro : 1680590fe3.
Dans des pays européens aussi peuplés comme la France, l'acceptation et l'évolution des mentalités est toujours plus lente. Les mentalités changent petit à petit mais elles évoluent. Ce qui est positif.

Répondre
  Haythan  |  21

Une phrase qu'un enfant prend au sérieux peut être marquante. Ca peut certes paraître anodin un peu de rouge à lèvre, même un jouet pour enfant, mais ça peut quand même entériner certaines idées.
Ensuite, pour la sodomie à 14 ans: et alors, où est le problème? Si c'bien fait, avec envie mutuelle, consentement et respect?

Répondre
  Kaa04  |  48

L’intervention de Couscous tombe bien. J’en profite pour vous présenter une série de plugs taille enfant. Du nourrisson jusqu’à 12 ans, demandez la série « Pitchounet ».

-30% pour une naissance, -20 pour un anniversaire. (Justificatif obligatoire)

Répondre
  l'Alice et N.  |  17

HAHAHA MAIS T'ES UN GRAND M*LADE TOI !!! Une s*d*mie à 14 ans et tu vois pas le problème !!! MDR ayant moi-même 14 ans je peux te dire que jamais, JAMAIS ce genre de chose ne se passera dans les conditions que tu dis !!! Pas à 14 ans !!!

Répondre
  Haythan  |  21

Ca, c'est un autre problème. Ce n'est pas la sodomie à 14 ans qui posent problème (encore une fois, les gens font ce qu'ils veulent), mais les circonstances dans lesquelles ça peut avoir lieu (non consentement, non respect, etc). Pour certaines personnes, cela dit, ça ne se passera pas nécessairement mal. Je connais d'ailleurs quelqu'un qui n'avait pas l'air de le regretter. Le soucis, ce n'est donc pas tant l'acte en lui-même, à savoir la sodomie à 14 ans, mais les circonstances dans lesquels ça peut avoir lieu. Ensuite, à chacun de voir ce qu'il veut.