VDM ou pas ? Nous vivons dans l’ère géologique du poulet

C’est ce que devraient conclure les archéologues du futur.

La Terre compte actuellement environ 23 milliards de poulets. Soit une masse organique et osseuse supérieure à celles additionnées de tous les autres oiseaux, sauvages et domestiques, de la planète. De quoi marquer cette dernière si profondément que les archéologues en trouveront la trace dans les siècles à venir, voire concluront que nous vivions à l’ère du poulet.

Aussi surprenant que soit cette information, elle est pourtant très sérieuse puisqu'elle est issue d’un article publié par la Royal Society Open Science, une revue scientifique de l’Académie britannique des sciences. A en croire ce qu’indique cette publication, les os de poulet pourraient ainsi faire partie des principaux éléments qui survivront à notre ère, l’anthropocène A.K.A. l’ère de l’Homme, avec le béton, le plastique et les techno déchets. A noter quand même que, selon les définitions, le début de cette ère est situé entre plusieurs milliers d’années avant Jésus Christ et l’année 1784. 

L’explication principale de ce phénomène est très simple : les êtres humains consomment plus de poulets que n’importe quel autre animal. Rien que pour l’année 2016, 65,8 milliards d’entre eux sont passés dans les assiettes et les estomacs contre 1,5 milliard de porcs. Les os des volatiles sont ensuite jetés, presque intacts, et se retrouvent dans la nature ou dans les décharges où ils se fossiliseront lentement en attendant l’arrivée des archéologues du futur.

Bref, malgré toutes nos belles inventions, notre art, notre musique et notre culture, nos descendants ou les prochains occupants de la Terre ne se souviendront peut-être que de notre passion dévorante pour les nuggets, les chicken wings et le poulet rôti du dimanche. VDM planétaire et historique, non ? On vous laisse nous dire.

Par VDM / lundi 14 janvier 2019 14:40 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Dusse, le retour  |  28

Pr Grant : Non sérieusement, les dinosaures ont peut être plus de choses en commun avec les oiseaux qu'avec les reptiles. D'ailleurs, le mot "raptor" veut dire "oiseau de proie". /
Dr. Malcolm : Nous avons franchi le seuil. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère jurassique.

Par  PROUT  |  3

Je fais une brève intervention : s'il vous plaît arrêtez de confondre archéologues, paléontologues et géologues.

Je reconnaît que tous ces métiers finissent en -ologue (proctologue aussi hahahaaaaaa) mais les études et les domaines d'application sont bien différent (même s'ils sont régulièrement amenés à travailler ensemble).

Pour bien simplifier et éviter les amalgame (merci Jurassic Parc et Indiana Jones) : les archéologues étudient tout ce qui touche à l'humain : monuments, modes de vie,
civilisations... (études généralement literraires/artistiques).
Les paléontologues étudient les fossiles et l'environnement qui s'y rattache : les dinosaures, les coquillages, les plantes... (études scientifiques, de type biologie/étude du vivant).
Les géologues étudient les cailloux (hahaaa) : volcanisme, climat passé, datation chimique, études du sol par méthodes physiques, cristallographie, petrologie... (études scientifiques autre que le vivant).

COMMENTS
Par  Dusse, le retour  |  28

Pr Grant : Non sérieusement, les dinosaures ont peut être plus de choses en commun avec les oiseaux qu'avec les reptiles. D'ailleurs, le mot "raptor" veut dire "oiseau de proie". /
Dr. Malcolm : Nous avons franchi le seuil. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère jurassique.

Par  brhd  |  45

Cet article est faux et scientifiquement incohérent, pour une simple raison : il n'y aura pas d'archéologue du futur, vu qu'on va bientôt tous crever.

De rien. :)

Répondre
  brhd  |  45

Grendel : Pas besoin de Trump, Bolsonaro ou de je ne sais quel taré, une simple fonte du permafrost devrait faire l'affaire :)

Mais ... Tu as raison sur un point : l'homme sait s'adapter.
Cependant, dans tous les films post apocalyptiques que j'ai pu voir, il n'y en a pas un seul où ils ne visent pas la survie avant tout.
A ce titre, ils ne vont pas se faire chier à passer la balayette sur des ossements, ils auront autre chose à foutre ^^

Par  Dusse, le retour  |  28

Bref, tout ça pour dire que si les oiseaux, en particuliers les poulets, sont effectivement des cousins des dinosaures, serions nous dans une nouvelle ère jurassique ? Après tout, l'humour est le fondement de ce site, non ?

Par  PROUT  |  3

Je fais une brève intervention : s'il vous plaît arrêtez de confondre archéologues, paléontologues et géologues.

Je reconnaît que tous ces métiers finissent en -ologue (proctologue aussi hahahaaaaaa) mais les études et les domaines d'application sont bien différent (même s'ils sont régulièrement amenés à travailler ensemble).

Pour bien simplifier et éviter les amalgame (merci Jurassic Parc et Indiana Jones) : les archéologues étudient tout ce qui touche à l'humain : monuments, modes de vie,
civilisations... (études généralement literraires/artistiques).
Les paléontologues étudient les fossiles et l'environnement qui s'y rattache : les dinosaures, les coquillages, les plantes... (études scientifiques, de type biologie/étude du vivant).
Les géologues étudient les cailloux (hahaaa) : volcanisme, climat passé, datation chimique, études du sol par méthodes physiques, cristallographie, petrologie... (études scientifiques autre que le vivant).