Poulet frit, caca et cheval mort : ces traditions chelous qui font du mal à l’esprit de Noël

Oubliez tout ce que vous savez sur Noël.

Depuis longtemps déjà, Noël n’est plus uniquement une fête religieuse. En fait, c’est même devenu un évènement mondial célébré dans de nombreux pays, y compris certains des moins chrétiens. Et chacun a ses propres traditions, souvent un peu étranges et parfois carrément chelous. Exploration.

Japon : la fiesta du poulet frit

Quand on pense à Noël, on pense rarement au Japon. Et pour cause, la naissance du Christ importe assez peu aux habitants de l’archipel. Mais ça, c’était avant qu’une gigantesque campagne marketing de la marque KFC impose Noël comme le rendez-vous annuel du poulet frit. Le pire, c’est que ça a pris et que ça dure depuis les années 1970. C’est un peu leur Père Noël Coca-Cola à eux.

Catalogne : la bûche qui fait caca

Si l’exception culturelle de la Catalogne fait débat depuis longtemps, elle est incontestable en ce qui concerne les traditions de Noël. La preuve, c’est que les cadeaux n’y arrivent pas dans la hotte du Père Noël, ils sortent de “l’anus” de Caga Tio, un personnage étrange qui n’est autre qu’une bûche qui fait caca des cadeaux. Par extension, les Catalans se sont mis à fabriquer et à s’offrir des cadeaux de personnages en train de déféquer.

Autriche : le démon de Noël 

Si vous trouvez le Père Fouettard un peu flippant, ne passez jamais les fêtes en Autriche. Car au pays de Viktor Orban, l’antagoniste du Père Noël est bien plus flippant qu’un vieillard avec un martinet, c’est un démon ultra creepy nommé “The Krampus”. Autant vous dire qu’il faudra plus qu’une fracture du col du fémur pour l’empêcher de vous attraper.

Corée du Sud : fête de l’amour et dépression

Pour une raison obscure, les Coréens ont transformé Noël en une fête des amoureux que l’on passe avec son âme-soeur du moment. Une sorte de Saint-Valentin locale pendant laquelle on se fait des cadeaux et on prend du temps pour son couple. Evidemment, puisque les Coréens attachent beaucoup d’importance aux rituels sociaux, cela a aussi un effet vicieux. Celui de provoquer des dépressions chez les célibataires endurcis et les coeurs brisés. Et dans un pays avec un taux de suicide aussi important, c’est franchement dangereux.

Pays de Galle : Mari Lwyd, la jument morte qui fait du porte à porte

Attention, avec la tradition galloise de Mari Lwyd, on entre dans le carrément dérangeant. Celle-ci consiste en effet à se déguiser en jument morte - avec un vrai crâne équin, un bâton, un drap, quelques rubans et une troupe de cinq ou six gars derrière soi - pour passer de maison en maison demander à boire et à manger, en chanson. Les habitants refusent donc en chanson, puis la troupe redemande avec une nouvelle chanson et ainsi de suite jusqu’à obtention d’un repas pour les uns et d’un peu de chance pour les autres. Car oui, la jument morte porte bonheur.

Bref, à bien y réfléchir, on est quand même pas si mal avec notre vieille bûche glacée trop sucrée, nos tantes qui s'embrouillent et nos oncles un peu border. Non ? Moi, je trouve que si.

Par Indyx / mercredi 19 décembre 2018 10:15 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Slyfried  |  63

Krampus n'est pas qu'Autrichien. Et il n'est pas réellement l'antagoniste du "Père Noël" vu qu'il n'est là que pour punir sévèrement les enfants s'étant mal conduits. Son homonyme est plus le Père Fouettard (ou Rupercht) car il est fêté en même temps que Saint-Nicolas (l'antoganiste de Krampus), qui, lui, récompense les enfants avec des cadeaux.
Il faut savoir aussi que ce folkore se retrouve dans certains états du mid-west.

Et pourquoi en Corée du Sud ils font une sorte de deuxième Saint-Valentin ?
Parce que bien qu'un quart du pays soit chrétien, une grande majorité est bouddhiste. Et que tout simplement la période de Noël ne fait pas partie de leurs traditions culturelles. Les Coréens ne s’offrent pas vraiment de cadeaux en cette fête de fin d’année occidentale et ils préférent attendre leurs propres festivités traditionnelles pour cela, comme le Nouvel An lunaire Seolnal, en janvier ou février selon le calendrier lunaire. Le Nouvel An lunaire est sans doute d’ailleurs ce qui ressemble le plus à la fête de Noël telle que nous la connaissons (en famille).
Étonnant, non ? Ah, l'Asie, le Moyen-Orient, ces milliards de personnes non occidentales et non chrétiennes qui ne fêtent pas Noël comme nous, les parfaits ! Les mécréants. 😐😐

COMMENTS
Par  Slyfried  |  63

Krampus n'est pas qu'Autrichien. Et il n'est pas réellement l'antagoniste du "Père Noël" vu qu'il n'est là que pour punir sévèrement les enfants s'étant mal conduits. Son homonyme est plus le Père Fouettard (ou Rupercht) car il est fêté en même temps que Saint-Nicolas (l'antoganiste de Krampus), qui, lui, récompense les enfants avec des cadeaux.
Il faut savoir aussi que ce folkore se retrouve dans certains états du mid-west.

Et pourquoi en Corée du Sud ils font une sorte de deuxième Saint-Valentin ?
Parce que bien qu'un quart du pays soit chrétien, une grande majorité est bouddhiste. Et que tout simplement la période de Noël ne fait pas partie de leurs traditions culturelles. Les Coréens ne s’offrent pas vraiment de cadeaux en cette fête de fin d’année occidentale et ils préférent attendre leurs propres festivités traditionnelles pour cela, comme le Nouvel An lunaire Seolnal, en janvier ou février selon le calendrier lunaire. Le Nouvel An lunaire est sans doute d’ailleurs ce qui ressemble le plus à la fête de Noël telle que nous la connaissons (en famille).
Étonnant, non ? Ah, l'Asie, le Moyen-Orient, ces milliards de personnes non occidentales et non chrétiennes qui ne fêtent pas Noël comme nous, les parfaits ! Les mécréants. 😐😐

Répondre
  XerpuS  |  35

18-25 : Certes, Slyfried a précisé que Le Krampus n'étai pas qu'Autrichien, mais l'article désigne clairement l'Autriche comme le pays d'Orban.

Par  SVP  |  1

SVP ne nous Trumpisons pas:
Je sais que VDM est un site de detente, mais on peut quand meme s'efforcer d’y partager des infos correctes:
Viktor orban = Hongrie
Sebastian schultz = Autriche
(L’un aussi affreux que l’autre)
On en parle suffisamment partout pour que le commun des mortels tels que vous et moi, ne fasse pas d’erreurs