14

PHOTOS : Il mange des sushis au restau Japonais tous les jours et finit… avec un ver solitaire d’1,7m dans le ventre

Par VDM / lundi 22 janvier 2018 09:30
Il aime beaucoup le poisson cru. Peut-être un peu trop. Et à force de bouffer des makis à volonté à chaque repas, il s’est retrouvé avec un énorme ténia de presque deux mètres dans le bide. Bravo pour la performance, on n’aurait pas fait mieux.

Ah ben oui, c’est vachement bon, la nourriture Japonaise, hein. On en mangerait bien tous les jours, des makis, des sushis et autres sashimis. Mais la cuisine Japonaise ne se résume pas qu’à ces mets, aussi délicieux soient-ils. En abuser n’est donc pas la solution la plus judicieuse pour votre santé, surtout si le poisson n'est pas bien congelé au préalable. Ce Californien, consommateur accru de poisson cru, se gavait de sashimis au saumon TOUS LES JOURS. Et ça s’est retourné contre lui. Et retrouvé dans ses intestins.

Oui, l’homme s’est retrouvé avec un énorme ténia dans l’intestin, d’après le podcast médical This Won't Hurt a Bit, relayé par The Guardian. Si vous avez du courage, cliquez sur le premier lien pour voir les photos. Et bon appétit, bien sûr.


Tout commence en août dernier, lorsque l’homme se rend au centre médical régional de Fresno, en Californie, pour des problèmes de diarrhée sanglante… et de ténia. Le médecin, dubitatif, s’interroge. Pourquoi sont patient insiste-t-il pour un tel traitement ? Mais fort heureusement, notre homme n’est pas venu les mains vides et sort un sac d’épicerie composé d’un rouleau de papier toilette, dans lequel se trouve, enroulé, un ver d’1,7 mètres de long. Ouais on n’est pas sur de la news glamour, ce soir, déso, pas déso.

Au bout de sa vie, notre malade, qui pensait perdre son intestin par morceaux, s’est en fait rendu compte, après observation approfondie, que ce corps gluant qu’il avait entre ses mains bougeait. Le médecin, impressionné, lui a prescrit un traitement à base de pilule vermifuge.

Selon le professionnel, le développement de la bête a été dû avec certitude à une consommation quotidienne de poisson cru. Une information qui fait écho aux messages préventifs de la part des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis (CDC), qui avaient alors précisé que le risque de présence de larves de ténia dans les saumons du Pacifique et du saumon sauvage d’Alaska était élevé. En effet, si le saumon cru n’est pas congelé assez longtemps, des parasites peuvent subsister, et ensuite élire votre corps comme domicile. Tout de suite, ça calme.

Toujours envie de sushis ce soir ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Brame51  |  25

Ça passe l'envie de sushi ! Mais rassurons nous, ça finit par sortir... 😰💩🐛

Commentaires
Par  Brame51  |  25

Ça passe l'envie de sushi ! Mais rassurons nous, ça finit par sortir... 😰💩🐛

Par  Kath5  |  12

Aaarg ! Un ami biologiste m'a aussi expliqué que certains poissons avaient d'autres types vers/parasites, que nous pouvons aussi "attraper" en mangeant du poisson cru, et pour lesquels il n'existe actuellement aucun traitement ! Pareil, le seul moyen d'être sûr de s'en débarrasser, c'est de congeler le poisson au moins 24h ! Pensez-y !

Répondre
  Rhavia  |  6

en fait ça dépends de la température :

Congélation à -20° C ou moins pendant 7 jours (temps total)
Congélation à -35° C moins jusqu'à solidification et stockage à -35° C ou moins pendant 15 h
Congélation à -35° C ou en-dessous jusqu'à la solidification et stockage à -20° C pendant 24 h ou en-dessous pendant 24 h

source :http://www.msdmanuals.com/fr/professional/maladies-infectieuses/cestodes-t%C3%A9nias/diphyllobothriase-infestation-par-le-t%C3%A9nia-du-poisson

Par  BobGAnda  |  30

L'article est écrit avec les pieds ("on n'est pas 'sur de la news' glamour"? vraiment? Et le patient ne pouvait pas insister pour obtenir un vermifuge puisqu'il ne s'est pas fait prier pour sortir son colis) mais fait réfléchir: les seules solutions possibles ppur se prémunir contre certains parasites passent par la cuisson à haute température ou la congélation pendant une longue durée.

Par  gazeleau  |  27

Un Ténia s'attrape tout autant avec de la viande mal cuite. Pourquoi incriminer les sushis? Parce que ce n'est pas un burger, véritable sentinel de la sécurité alimentaire ?

Répondre
  Kaa04  |  45

Mais sombre buse, t’as lu l’article à la Trump ou quoi?
On te parle, dans CE cas précis, d’un gonze qui bouffait QUOTIDIENNEMENT du poisson cru sous forme de petites lamelles communément appelées sashimi ou sushi.
Qu’est-ce que tu viens roucagner? Ça te vexe qu’on incrimine le poisson cru? Rassure-toi, le sujet n’est pas là, personne n’écrit « Si vous mangez des sushis vous finirez dévorés par un ténia constrictor » juste pour mettre en lumière les effets néfastes d’une consommation EXCESSIVE de poisson cru qui comme toute consommation EXCESSIVE comporte un revers de médaille.

On n’est pas là pour faire un fight viande crue/poisson cru merci, même si je me doute qu’une consommation à outrance (histoire de varirer) de viande crue ou peu cuite s’accompagne de désagréments elle aussi.

Similaires
Chargement…