116

PHOTO : Au lycée, on lui a recouvert ses tétons avec du pansement « pour ne pas distraire les garçons »

Par / mardi 10 avril 2018 05:00
Dingue, qu’on lise encore ce genre de VDM en 2018.

Cette histoire s’est déroulée le 2 avril dernier au sein du lycée de Braden River High School, dans la ville de Bradenton, en Floride, aux États-Unis.

À l’heure des mouvements « no bra », une jeune lycéenne de 17 ans, Lizzy Martinez, a eu envie de venir en cours vêtue d’un grand sweat-shirt (recouvrant, on précise), mais sans soutif, comme le rapporte Buzzfeed. Parce que bon, hein, c’est son corps après tout.

Sauf que la direction du lycée ne l’a pas entendue de cette oreille. Sur la base de « plaintes » d’élèves (!), elle est renvoyée de son cours dans la journée, est convoquée chez le doyen (l’équivalent du proviseur, chez nous) qui lui notifie que sa tenue n’est pas correcte et « distrait les garçons ».

 

Mais attendez, ce n’est pas tout.

Il lui demande carrément d’enfiler un deuxième tee-shirt et de sauter partout « pour voir à quel point ses seins bougeaient », rapporte le Huffington Post.

Dans la foulée, elle est envoyée à l’infirmerie où la responsable lui posera des pansements sur ses tétons « pour qu’ils soient moins visibles ». Tout simplement : hallucinant.

Très choquée par cette expérience, Lizzy, qui a le soutien sans faille de sa maman, n’est toujours pas revenue au lycée. Les responsables académiques ont reconnu que le problème aurait pu être traité « autrement » mais que Lizzy, par la violation du code vestimentaire du lycée, était en partie responsable.

« J'ai du mal à croire que quelqu'un a vu mes seins se trémousser et que c'était la fin du monde pour eux » a déclaré, dépité, la jeune fille.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Par  saeba_san  |  30

Non mais quelle idée ont les filles de se laisser pousser les seins aussi ! Elles sont entièrement responsable de ça et nous, pauvres hommes que nous sommes, ne pouvons être que distrait par ses femelles qui montrent leurs attributs sous nos pifs exprès. Allumeuses !

Répondre
  Radikal  |  27

Concernant le message de MadameDodue, c'est effectivement de l'ironie. C'est une référence au très célèbre manga City Hunter (Nicky Larson en français) où le personnage principal nommé Ryo Saeba (personnage représenté ici sur l'avatar de seaba_san, que l'on appelle également Nicky Larson en France) est un coureur de jupons notoire doublé d'un combattant et détective privé hors pair très charismatique qui se prend régulièrement d'énormes coups de maillet sur la tête en tentant de séduire n'importe quelle femme (humour japonais typique dans les mangas). Coups de maillet provenant de Kaori (Laura en français), son irremplaçable alliée féminine. J'en profite au passage pour recommander cet excellent manga/animé ainsi que sa sublime suite alternative nommée Angel Heart.

Répondre
  EmmaPeluche  |  10

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Masterbaggy2  |  10

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Somaya  |  19

Si seulement c'était vrai. Je ne porte plus de soutien-gorge depuis un an (Avec un bonnet B c'était pas difficile), et je me prends énormément de réflexion (à commencer par ma propre mère) car malheureusement pour moi j'ai des tétons très voyants. Même ici les gens sont pas prêts ! Alors que putain qu'est-ce que ça fait du bien

Par  j'aimerire  |  2

D'après la loi il n'est pas obligatoire de porter un soutien-gorge. De plus, personne n'a demander aux garçons de regarder les seins des filles. Pour finir, je trouve ça absurde de la part de l'établissement d'avoir fait ça sachant que certaines filles viennent en crop top, avec un décolleté ou alors avec une minijupe.

Répondre
  Nimphette  |  12

Dressing code... Mais c'est son corps. Je sais que les américains ont un sérieux problème avec les tétons mais c'est quand même grave.
Un pantalon moulant chez un garçon, on voit ses fesses, son sexe, serait interdit aussi?
ça me donne envie de sortir sans soutien-gorge tiens!

Répondre
  Seedz  |  19

des dressing code, y'en a aussi en France, hein. j'ai été dans un lycée avec des limites sur l'habillement, et ben c'était la même pour les filles ou les garçons : pas de débardeur / marcel, pas de ventre apparent, pas de sous vêtement qui dépasse, pas de baggy (car souvent descendus à l'époque, années 2000s) ou de jean taille basse, pas de short ou de jupe remontant à plus de 5cm au dessous du genou. quel que soit celui ou celle qui ne respecte pas, c'était tour au bureau de la directrice et enfilage de vieux pantalon velours moche ou de pull moche (ou les deux). le lycée, c'est aussi là qu'on apprend qu'il y a des codes vestimentaires à respecter en fonction du lieu où on va, et l'école c'est pas : la plage, le bar, le macumba, etc

Par  Emelyne Paps  |  26

donc 1. les études des garçons sont plus importantes que celles des filles.
2. il y a un règlement qui oblige à porter un soutif. il va falloir être plus précis, ça dit quoi ? obligatoire à partir du bonnet B ? donc les garçons enrobés doivent en porter. règlement valable uniquement pour les filles ? ce qui est sexiste. c'est quoi leur problème?

Répondre

Mdr ton point 1 n'a aucun sens appart si tu prétends qu'une fille ne peut pas bien étudier avec un soutien gorge, le 2 il est dit que sa tenue va à l'encontre du règlement, elle est donc en tort (je ne me fatiguerais même pas à essayer de répondre à ta fin de point 2)

Répondre
  benmoi  |  8

La chèvre, je crois que le point sur l’éducation des filles vs les garçons, c’est qu’on renvoie d’un cour une fille (donc elle perd des heures de cour au cas où ce n’en serait pas clair) pour pas que les garçons soient dérangés dans leur précieuse éducation par des seins libres sous un sweat-shirt noir avec de belles manches longues et qui descend bien en dessous de la ceinture. Donc oui, son éducation à elle est brimée pour une hypothétique distraction des garçons.

Répondre
  izou  |  17

@Lachevre
Oh si, j'aimerai bien que tu expliques ce que tu reproches à la fin du point 2?
" donc les garçons enrobés doivent en porter. règlement valable uniquement pour les filles ? ce qui est sexiste." Parce que les garçons n'ont pas de tétons? Et si le garçon est enrobé et que ses seins deviennent volumineux, il est dispensé de soutient-gorge? Il y a des gars gras aux pectoraux plus gros que des bonnets A! Sinon on leur met du sparadrap! Ou alors un téton de garçon qui pointe ne risque pas de perturber l'éducation des garçons? Ou alors il ne perturbe que l'éducation des filles, c'est donc moins grave?

Par  chapelle16  |  48

Eh voilà, au lieu d'apprendre le respect aux garçons, qui peuvent très bien regarder ailleurs (personne ne leur met un flingue sur la tempe pour mater les seins des filles), on bride encore les filles ... Les mecs sont distraits dans leurs études ? Leur faute, elles ont les tétons apparents. L'une d'elle se fait violer ? Tu m'étonnes, elle est habillée comme une pu** Et j'en passe. En obligeant cette pauvre jeune fille à se mettre du sparadrap, le doyen cautionne ce genre d'idée sexiste et cette idéologie dangereuse.

Répondre

@chapelle16 ..Lorsqu'il s'agit de jeter la pierre, on va systématiquement mettre les idiots en avant et considérer cela comme majorité.Or, il s'agit souvent en réalité d'une minorité d'idiots. En conclusion, pour dix mecs qui seront distraient par un téton qui pointe, il y en a vingt qui s'en secouent complètement la membrane. :I

Répondre
  izou  |  17

Maintenant, dans les commissariats, quand une femme ira porter plainte, en plus de "Vous étiez habillée comment?", on aura droit à "Vous aviez un soutient-gorge? Ou au moins du sparadrap?"

Par  geosolo  |  14

pour ne pas distraire les garçon, les filles doivent être totalement couverte de la tête au pied nan ? ces américain qui fond la guerre contre l'islamisme radicale ce retrouvent à faire pareil ...

Répondre
  izou  |  17

@Lachevre: Personne n'a parlé de l'Islam, mais de l'islamisme. Donc dans ce lycée aux USA: "L'islamisme c'est pas bien parce que ça bride la liberté des femmes en les obligeant à porter des vêtements couvrant, mais chez nous on est libres, sauf pour les femmes qui doivent se couvrir pour ne pas perturber les études des hommes".

Similaires
Chargement…