Noël : ces sujets qui vont déclencher une engueulade de famille

Et comment les désamorcer habilement.

Je ne vous apprends rien, on ne choisit pas sa famille. Ni les opinions et la vision du monde de ceux qui la composent. Ainsi, quand tous les membres de celle-ci se réunissent autour d’une table, de beaucoup de bouffe et de pas mal de spiritueux, il n’est pas rare qu’ils s’embrouillent. On vous a donc sélectionné les sujets les plus à même de déclencher une bataille rangée cette année, et on y a ajouté de micro techniques pour tenter de mettre fin au débat. Attention, il est quand même assez peu probable que ça fonctionne, ni que ce soit moral.  

Noël, une fête commerciale ? 

Grand classique des fêtes de fin d’année, ce débat constitue l’archétype même de la question insoluble puisque la plupart des arguments principaux - origines religieuses, occasion et obligation sociales de se réunir et dérive économique - sont recevables. Le meilleur moyen d’y couper court est donc encore de lâcher une info que les membres de votre famille ignorent, au moins en partie, pour qu'ils se focalisent dessus. En fonction de leur niveau d’érudition, choisissez donc l’une des thématiques suivantes : l’étonnante superposition de Noël et des grandes fêtes païennes de l’ère pré-chrétienne, l’histoire du personnage ayant inspiré le Père Noël ou les évangiles apocryphes. En général, ça calme tout le monde.

Emmanuel Macron versus les Gilets Jaunes 

Celui-là, c’est le special feature de l’année et je doute que la moindre famille française y échappe. Et si les chiffres des sondages semblent prouver que la majorité des membres de votre famille sera du côté des manifestants, il est assez probable que vous partagiez du sang avec quelques macronistes. Si vous n’en trouvez pas autour de la table, c’est que c’est vous. Mais ici, les références historiques ne suffiront pas. Je vous conseille donc plutôt de chercher le consensus en faisant dériver le sujet. Les “De toute façon, on va tous mourir”, “C’est le même problème depuis 30 ans” voire “Pfff, tous pourris de toute façon” seront donc vos meilleurs alliés. Ça ne sauvera ni la France ni votre famille mais ça mettra tout le monde d’accord.

Faut-il manger du foie gras ?

Ok, là ça devient chaud. De mon point de vue, la nourriture traditionnelle et les animaux sont en effet deux grandes passions françaises. Mettre d’accord les partisans d’un débat dans lequel il faut choisir l’un ou l’autre me semble donc terriblement difficile. Ici, la méthode de détournement c'est donc de passer à la suite. Si cette discussion éclate, levez-vous immédiatement pour aller chercher le fromage ou le dessert. En général, ça calme les esprits. Si toutefois le moment ne s’y prête pas, c’est vers la cave qu’il faudra vous diriger. Mais attention aux excès, ça peut aussi envenimer les choses.   

Fallait-il faire autant de cadeaux aux gosses ? 

Pour conclure ce classement, j’ai sélectionné un autre grand classique des débats de Noël qui survient en général au moment où les enfants ivres de joie déballent jouets, consoles, livres et drones espions. Et très franchement, il est légitime. Parce que nous, on avait que des oranges à Noël. D’ailleurs, on s’en fichait puisqu’on s’amusait avec un bâton et un bout de ficelle. Ah non. En fait, on avait déjà des cadeaux incroyablement chers et ultra marketés. Vos parents, vos oncles et vos tantes aussi d’ailleurs. Demandez leur de vous décrire avec précision ce qu’ils recevaient étant enfant et vous verrez que le débat va s’éteindre de lui-même.

Voilà, vous êtes armés pour pas mal de situations. Pour le reste, vous serez livrés à vous-mêmes. Bon courage donc.

Et puis, joyeux noël.

Par Indyx / vendredi 21 décembre 2018 10:54 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Sejta  |  20

Joyeux Noël et joyeuses fêtes de fin d'année aux autres.

Mon idée de Noël est différente. Je vais paraître encore une fois hautain. Tant pis. Mais je fête Noël en étant bénévole pour l'équivalent de votre secours populaire.
Les temps sont durs pour tous. Pour une majorité. Mais n'oubliez pas votre prochain.
C'est aussi ça l'esprit de Noël.

Commentaires
Répondre

Une botte de radis aura raison du vile végétarien qui tente de gâcher le réveillon avec ses élucubrations sur la souffrance animale. Il suffit de lui poser sur le sol de la cuisine et son instinct d’en végétarien lui indiquera quoi faire😉👍.

Répondre
  chapelle16  |  63

Hey jolie vague de solidarité merci 😂 Juste pas compris le lien entre foie gras et émanations de méthane mais bon. Nan mais vous en faites pas je vais trouver ! La bûche c'est bien aussi ;)

Par  Vindsval  |  58

Dans la famille Vindsval, c'est vraiment pas la prise de tête.
Déjà, on est Normand. Donc, on sait qu'on va bien manger et bien boire.
On fête ça seulement le 25. Et c'est traditionnellement chez mon Oncle et sa femme qui ont une énorme ferme.
On fait un cadeau par personne et nous participons tous. On braille, on chante, on rigole et on s'en mets plein le ventre et le gosier.
Et même si on parle politique ou religion, on s'engueule pas.
La seule chose chiante c'est qu'après, c'est sport, diète et citrate de bétaïne.

Par  Sejta  |  20

Joyeux Noël et joyeuses fêtes de fin d'année aux autres.

Mon idée de Noël est différente. Je vais paraître encore une fois hautain. Tant pis. Mais je fête Noël en étant bénévole pour l'équivalent de votre secours populaire.
Les temps sont durs pour tous. Pour une majorité. Mais n'oubliez pas votre prochain.
C'est aussi ça l'esprit de Noël.

Répondre

BLABLABLA !
Tu aurais dû venir à la mega raclette party.

Mmmh, la raclette
C'est sexette
C'est trop chouette
J'en ai plein mon assiette
Et y'a pas d'anachorète

Je ne suis pas une douillette
J'ai pas de diabète
Je ne suis pas une sous-préfète,
MAZETTE !
Tu aurais dû venir pour la raclette !