Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Peut parler de procréation assisté ?

"peut être que c'était très classe, ou peut être qu'ils ont baisé comme des porcs" A mon avis, à partir du moment où on trouve les mots "partie de jambes en l'air" , "ivre" et "parking" dans la même phrase, je pense qu'on peut oublier la classe et l'élégance.

Commentaires

Peut parler de procréation assisté ?

Et ben au moins ils ont pu se rincer l’œil !

On peut dire que je ne reste pas indifférents à cette VDM. À la foi moi aussi je trouve l'acte de rébellion énorme ! D'un autre côté c'est clair qu'être bourrés au point de se faire refouler l'entrée au stade faut y aller. Ceci dit faut aussi être bien rond pour faire l'amour dehors entre 2 voitures devant les CRS. Le côté beauf, je ne serais juger. N'étant pas CRS je n'ai pas assisté à la scène. Peut être que c'était très classe leur partie de jambe en l'air, ou peut été qu'ils ont baisé comme des porcs... Par contre ce qui m'intrigue c'est le fait que les CRS n'est pas eu le droit des les empêcher. Il y a quand même atteinte à la pudeur il me semble. Je trouve ça étrange qu'ils n'aient rien pu faire...

Très classe comme partie de jambe en l'air ? Avec un service à thé et un accent so british ? #duculcaresteducul

"peut être que c'était très classe, ou peut être qu'ils ont baisé comme des porcs" A mon avis, à partir du moment où on trouve les mots "partie de jambes en l'air" , "ivre" et "parking" dans la même phrase, je pense qu'on peut oublier la classe et l'élégance.

Ben les CRS ils appliquent bêtement ce qu’on les envoie faire. Ce n’est pas écrit d’intervenir dans des cas d’exhibition et compagnie alors ils n’interviennent pas. En revanche si leur gland chef suprême (cad le préfet du département) leur demande d’embarquer les 200 salauds d’Ultramarines pacifiques qui ont osé faire le déplacement à Strasbourg alors que notre cher ministre de l’intérieur a dit « gnagnagna pas de déplacement de supporter » et ben on embarque tout le monde (préalablement gazé et parfois frappé) au commissariat du coin sans se soucier de savoir si ledit commissariat a les moyens physiques d’accueillir et d’enregistrer tous ces procès verbaux en une seule nuit. Mais les ordres sont les ordres alors...

Être bourré au point de se faire refouler de l’entrée et niquer juste après j’y crois pas trop... Enfin moi je sais pas faire, l’alcool fait pas bon ménage avec popol...