15

Marseille : un chirurgien oublie un gant et 5 compresses dans le ventre de sa patiente, qu'elle a expulsés elle-même

Par VDM / jeudi 25 janvier 2018 10:30
Oh, ça va, ça arrive d'oublier des trucs. Un rendez-vous chez le dentiste, un anniversaire, un trousseau de clés, vos enfants sur une aire d'autoroute... Nous sommes humains, et l'erreur est humaine. Mais quand on est chirurgien, l'oubli n'est pas une excuse. Jamais.

C'est l'histoire d'un chirurgien un peu tête en l'air qui n'a pas retrouvé ses gants et ses compresses après l'opération d'une patiente. Une erreur médicale qui va coûter cher à notre professionnel de santé, sans doute dans la lune au moment de l'intervention. 

Une patiente, agée de 48 ans, a été hospitalisée en avril 2017 dans une clinique privée de la ville de Marseille pour l'ablation de son utérus, autrement dit une hystérectomie. Hélas, selon les révélations exclusives de l'avocat de la quadragénaire à France Bleu Provence, la patiente aurait "expulsé" cinq compresses et un gant en latex, trois jours après la fameuse intervention, et ce par voie vaginale. Toujours selon l'avocat de l'intéressée, le professionnel de santé aurait oublié son matériel dans l'abdomen de sa patiente. Bref, quand un tel truc arrive, c'est que ça sent le roussi pour votre santé.


Peu de temps après son réveil, la patiente aurait en effet ressenti d'importantes douleurs au niveau du ventre. À cela se sont ajoutés des vomissements et une difficulté à uriner. Très embêtée et dans un sale état au moment de sa sortie de l'établissement, la quadragénaire s'est plainte auprès du corps médical, qui n'a pas daigné faire un examen supplémentaire. 

Trois jours plus tard, c'est le drame : la patiente, très souffrante et alitée, finit par "accoucher" des objets coincés dans son abdomen "dans une marre de sang", toujours selon France Bleu Provence. Face aux plaintes, le chirurgien fautif aurait déclaré pour seule réponse : « Si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à saisir ma compagnie d’assurance, je suis très bien assuré ». Merci, monsieur.

La patiente, quant à elle, a saisi le président du Tribunal de Grande Instance de Marseille et attend une enquête établie par un expert. Toujours sous le choc, elle attendrait également des excuses du chirurgien.

À notre avis, elle va attendre longtemps.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Otsuki  |  28

Avec une histoire pareille, je pense que je porte plainte contre le chirurgien pour mise en danger de la vie d'autrui, et probablement contre l’hôpital aussi, qui des suites d'une opération lourde refuse d'examiner une patiente sujette à des vomissements (ça aurait pu être symptomatique d'une allergie à l'un des produits donnés, pour ce que l'on en sait!). Avec préjudice moral, bref la totale parce que le choc qu'a du ressentir cette pauvre dame... Un signalement du-dit chirurgien à l'ordre des médecins ne serait pas de trop non plus. Une erreur, même malheureuse, ça peut arriver, mais dans ce cas tu t'excuse c'est le minimum, tu prends pas la victime de ton oubli de haut...

Commentaires
Par  toni-truants  |  30

j'avais lu cette histoire hallucinante!! Le docteur l'a prise de haut, en lui disant qu'il avait une très bonne assurance!! En faite, il s'en foutait pas mal!!! Y'a un réel malaise en France! Mais pas chez certains médecins, hein! Ils sont payés grassement, donc...!

Répondre
  Otsuki  |  28

Avec une histoire pareille, je pense que je porte plainte contre le chirurgien pour mise en danger de la vie d'autrui, et probablement contre l’hôpital aussi, qui des suites d'une opération lourde refuse d'examiner une patiente sujette à des vomissements (ça aurait pu être symptomatique d'une allergie à l'un des produits donnés, pour ce que l'on en sait!). Avec préjudice moral, bref la totale parce que le choc qu'a du ressentir cette pauvre dame... Un signalement du-dit chirurgien à l'ordre des médecins ne serait pas de trop non plus. Une erreur, même malheureuse, ça peut arriver, mais dans ce cas tu t'excuse c'est le minimum, tu prends pas la victime de ton oubli de haut...

Par  Nightbird83  |  14

"Nous sommes humains, et l'erreur est humaine. Mais quand on est chirurgien, l'oubli n'est pas une excuse. Jamais. "

Donc les chirurgiens ne sont pas humains ? Ou alors doivent-ils arrêter de l'être une fois la blouse en place ?

Ce chirurgien est un sale con mais ça n'empêche qu'un chirurgien reste humain et peut faire des erreurs

Répondre
  ArtLover  |  12

Quand tu en fais ton métier et que la vie de quelqu'un est en jeu, non, il n'y a pas d'excuse. Surtout pour quelque chose de pareil. Même s'il reste humain, ce n'est pas le genre d'erreur qui s'excuse.

Répondre
  souris67  |  35

j ai pensé la même chose que toi ! Ils bossent beaucoup pendant plusieurs heure de suite. Une opération dure très longtemps. Ils sont humains et peuvent être fatigué, ça arrive à tout le monde. Ne pas prendre ce paramètre en compte est vraiment bête je trouve. Au lieu d aménager leur temps de travail pour qu'ils soient moins inhumains, les gens préfèrent leur demander d être des robots ! Vive la logique !!

Répondre

Dans une salle d'opération, il y a le chirurgien, il y a l'anesthésiste, il y a l'informier anesthésistes, il y a l'infirmière aide opératoire.
Normalement, chaque compresse est comptée, chaque objet est tracé.
comment l'équipe complète a pu ne pas s'apercevoir de quoi que ce soit?
Honnêtement, une compresse je peux comprendre.
Mais des gants??? À quel moment le chirurgien a enlevé ses gants stériles et s'est approché assez près du chant opératoire pour que les gants sales restent dans son bide??? Comment???

Répondre
  pauline023  |  25

Le chirurgien aurait tout simplement refusé de faire la check-list de fin d'opération...

Similaires
Chargement…