9

Les meilleures perles du Bac : vous allez pleurer... de rire !

Par VDM / vendredi 6 juillet 2018 09:30
Alors que les résultats du Bac sont tombés ce vendredi, l'équipe de VDM vous propose de rire en relisant les meilleures perles extraites des copies de l'année dernière. Une mise en bouche en attendant les perles de 2018 !

En attendant que les perles du Bac 2018 soient dévoilées, (re)découvrez) les meilleures perles tirées des copies de l'année dernière et recensées par Sujetdebac

Le bachelier gentleman :

Une œuvre d’art c’est comme une jolie fille, c’est beau à regarder mais interdit de toucher.

Le bachelier qui se remet en question :

Pour se libérer de sa culture, il faut tout d’abord oublier tout ce que l’on sait. Ainsi nous devenons stupides mais libres, et c’est peut-être mieux comme ça.

Le bachelier Macroniste :

Macron a tout pour être un bon président : il est beau, il est jeune, il est intelligent et il s’habille bien pour séduire les électeurs et surtout les électrices.

Le bachelier malin :

Mais nous ne sommes pas dupes ! La beauté d’une œuvre se détermine surtout par son prix de vente. Ce qui est cher est beau, et ce qui n’est pas cher n’est pas beau. Tout le reste n’est que baliverne et futilité.

Le bachelier qui a manqué quelques épisodes :

La France a connu trois présidents de la république depuis 1946 : Le Général de Gaulle, Sarkozy et François Hollande.

Le bachelier qui s'emmêle les pinceaux :

Le premier ministre représente l’État, qui est lui-même représenté par le gouvernement du président de la république et par l’administration qui permet de créer les lois.

Le bachelier fayot :

La plupart des fonctionnaires sont inutiles en France et coûtent trop cher. Sauf peut-être les professeurs de lycée et collège qui font un travail vraiment incroyable et qui ne sont pas assez payés.

Le bachelier qui essaye de se faire comprendre :

Pour un communiste, un socialiste est en fait un marxiste, alors que pour un socialiste, un communiste est en réalité un syndicaliste. Alors qu’en vérité, le marxisme est très proche du communisme, et le socialisme n’est pas tant éloigné que ça du syndicalisme. Ce sont des concepts très ressemblants, mais qui peuvent éventuellement symboliser des concepts en réalité très éloignés selon le point de vue et la position de chacun.

Le bachelier qui a essayé d'imiter Macron :

Je n’irai pas jusqu’à dire que la justice c’est de la poudre de perlimpinpin, mais cela reste un sujet à débattre.

Le bachelier optimiste :

Le trou de la sécu est de plus en plus grand, au point que la France tout entière va bientôt tomber dedans.

Le bachelier qui a tout faux :

Depuis 1946 de nombreux moments de joie se sont succédé dans la politique française, avec l’élection de Sarkozy par exemple, et celle de Mitterrand 5 ans avant.

Le bachelier qui ne connaît pas ses citations :

Il n’est pas nécessaire d’être un homme riche pour être un homme libre. Comme l’a dit un grand philosophe, il vaut mieux être un peu malade que beaucoup mort.

Le bachelier avare :

La richesse de l’âme n’a de grandeur que le montant du compte bancaire.

Le bachelier philosophe :

Rendre la raison c’est retomber sur terre. Mais la raison c’est surtout quelque chose qui se passe dans notre cerveau, donc ce n’est pas forcément sur terre. Du coup la question n’est pas évidente et cela complique l’analyse.

Le bachelier flemmard :

Benoit Hamon avait une très bonne idée avec le "revenu universel", cela nous aurai permit de vivre sans aller travailler. Et c’est quand même la base du bonheur.

Le bachelier en dépression :

Ce n’est pas la raison qui peut rendre raison de tout, c’est juste qu’à la fin, personne n’a raison et tout le monde meurt.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Haldu  |  38

En fait, le principe des perles du bac c'est de prendre volontairement les pires citations drôles possibles dans les milliers de copies corrigées. C'est non seulement non représentatif du niveau général des élèves, car ici on ne choisit volontairement que le pire (à condition qu'il soit drôle). Mais ça peut-être aussi non-représentatif du bachelier en particulier qui a écrit la perle, car elle est sortie de son contexte - car on ne va évidemment pas recopier sa feuille en entier.
Si tu veux te rassurer sur le niveau des élèves, depuis l'année dernière il existe des perles mais dans l'autre sens. Ce sont des profs qui reprennent les citations brillantes qu'ils trouvent.

Similaires
Chargement…