La VDM illustrée de Mélody Faber

Maooooooow. Bonjour à toutes et à tous. Vous allez très vite comprendre pourquoi ce miaulement vient ouvrir, cette semaine, notre rendez-vous de la VDM illustrée. Nous sommes envahis de chats ! Mélody Faber, notre illustratrice de la semaine, en...

Maooooooow. Bonjour à toutes et à tous. Vous allez très vite comprendre pourquoi ce miaulement vient ouvrir, cette semaine, notre rendez-vous de la VDM illustrée. Nous sommes envahis de chats ! Mélody Faber, notre illustratrice de la semaine, en a fait une spécialité et un sujet récurent pour ses illustrations. Dans cet article, nous découvrirons l'univers très félin de cette demoiselle.

Tout d'abord, qui est-elle ? Cette nancéienne d'origine vit désormais en couple à Bruxelles, du côté de nos amis belges. Inspirée par deux frères doués pour le dessin et par son amour de la bande dessinée, elle dit avoir su très vite qu'elle voulait devenir illustratrice. "Après avoir voulu être archéologue, sportive de haut niveau, fleuriste, chasseuse de dragons, éleveuse de chevaux et autre broutilles..." poursuit-elle avec humour.
C'est donc avec l'objectif en tête de vouloir réaliser son rêve qu'elle se lance dans des études d'Arts Appliqués à Nancy puis dans deux ans de BTS Communication Visuelle Multimédia à Strasbourg qu'elle a obtenu. "Pas trop le choix", dit-elle, "vu la difficulté pour entrer dans une école à Paris et étant donné le prix des écoles privées."

Désormais, Mélody a arrêté les études et recherche du travail. En attendant, elle tient un blog depuis le 30 novembre dernier et poste régulièrement dessus depuis mai. C'est pour elle une "sorte de book en ligne" qui lui permet également de montrer ce qu'elle fait à sa famille restée en France. Sur ce book, une rubrique gagne à être connue et nous allons en parler un peu plus longuement.

Quand on demande à Mélody d'où lui vient cet amour pour les chats qui sont omniprésents dans presque tous ses dessins, celle-ci répond qu'elle ne sait pas vraiment. "Je n'ai même pas de chat et n'en ai jamais eu. Cela doit venir de mon côté félin car ces chacons c'est un peu moi aussi. Paresseux mais curieux, gourmand et un peu (beaucoup) idiot. (Ce dernier trait de caratère ne me ressemble PAS du tout. Ahem.)"

Mais qu'est ce que les chacons ? Notre invitée nous donne sa définition. "Le chacon est un dérivé du chaton un peu con mais avec ma flemme et ma manie de prononcer les mots de travers, c'est devenu le chacon" nous avoue-t-elle. Les chacons sont donc une chronique que Mélody a lancé sur son blog et dans laquelle il arrive à des chats tout un tas de petits malheurs. Des VDM poilues toutes mignonnes en somme.

Dans un style frais et terriblement efficace et en utilisant la plupart du temps de belles couleurs acidulées qui respirent d'ailleurs l'été, les dessins de notre invitée de la semaine sont souvent très drôles. Pour cette demoiselle, dessiner est une passion qui prend beaucoup de son temps. A côté de cela, elle ne cache pas apprécier taper du monstre dans Lineage 2, un jeu de rôle en ligne et "larver dans le canapé" en écoutant du rock.

Du côté de la VDM illustrée de la semaine, on ne pouvait pas, avec Mélody, passer à côté d'une anecdote mettant en scène un chat. C'est une VDM datant de mars et alors proposée par Lena qui a retenu son attention.

C'est ainsi que s'achève notre rendez-vous de cette semaine. Le blog de notre invité est un petit délice pour les yeux à savourer en cliquant ici. J'espère que cet été commence du mieux possible pour vous que vous soyez déjà en vacances, encore au boulot, en attente des résultats de vos examens ou que sais-je...
Dans tous les cas, je vous retrouve à nouveau la semaine prochaine pour de nouvelles aventures. D'ici là, soyez sages et buvez beaucoup d'eau (Bah quoi ? C'est important !).

Par Julien / vendredi 4 juillet 2008 22:07 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Aramil33  |  19

@2 Tu sais, elle a jamais voulus faire croire qu'elle avait VRAIMENT les dents comme ça, donc laisser sur le doigt une "preuve" permet de montré que c'est une blague de conditionnement.