61

Insolite : la police recherche un petit garçon… qui lui a envoyé une carte postale

Par VDM / mercredi 1 août 2018 12:05
Un appel à témoins a même été lancé pour le retrouver.

Les policiers de la Marne ont récemment reçu une carte postale. Celle-ci n’avait pas été envoyée par l’un de leurs collègues parti en vacances mais par un enfant. Un petit garçon de cinq ans, sans doute aidé par ses parents, leur a en effet envoyé une carte avec un message touchant : "Merci de nous protéger des voleurs et de nous permettre de nous sentir en sécurité". Le texte est signé "Timothée (5 ans)" mais ne mentionne aucune adresse d’expédition.

 

Or, les policiers aimeraient à leur tour remercier le petit garçon et même organiser une rencontre avec lui. Les seuls indices dont ils disposent sont plutôt maigres : la carte postale représente Orléans dans le Loiret et a été envoyée le 30 juillet à Gonesse dans le Val-d’Oise. Autre élément qui ne les aide pas vraiment : un bout de la carte postale a été arraché. Pour tenter de le retrouver, les policiers ont donc lancé un avis de recherche sur les réseaux sociaux. Eux aussi touchés par cette histoire, leurs collègues d’autres départements l’ont également diffusé. Et des internautes ont même joué le jeu pour tenter de retrouver Timothée. Envie de jouer les détectives ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Répondre
  Haythan  |  17

Pour le coup, si j'me balade armé dans la rue et que je tabasse des gens pacifistes, je doute qu'on m'en témoigne beaucoup de la reconnaissance. Comme quoi l'uniforme permet bien des choses.

Répondre
  Haythan  |  17

Ben ouais. Peut-être. Dans l'idéal non. Et ça n'empêche rien, si j'estime qu'ils sont criticables, j'vais pas m'empêcher de le faire sous prétexte qu'un jour, éventuellement, l'un d'entre eux me sauvera la vie. J'ai rencontré quelques policiers très bien. J'en ai aussi rencontré ou j'ai entendu parler de nombreux cas racistes, sexistes, à culpabiliser des femmes agressées sexuellement, etc. Sous prétexte que l'un 'entre eux pourrait me sauver la vie j'devrai la fermer et estimer ça normal? J'devrai laisser agir cette banalisation de la violence physique ou morale?

Par  Groumpy  |  21

Que ce soit un faux ou non, je leur tire mon chapeau de faire ce métier :
Ils sont la pour nous protéger et arrêter ceux qui nous menacent, agressent, vol ou autre. Mais ils ne récoltent que des insultes et des sarcasmes et des cailloux ! Pour des salaires ridicules.
Le pire c'est qu'ils ont le droit de servir de cible mais si ils tirent pour se defendre, on le leur reproche !
Ex le jeune qui avait fuit son interpellation et s'était chaché dans une armoire électrique : dessus c'est marqué qu'il ne faut pas y entré sous peine de mort par électrocution.Le jeune est mort électrocuté et on a reproché aux flics de l'avoir coincé au point qu'il ait été obligé de ce caché là ! Le pauvre chéri ! Comme si les flics l'avaient mis eux même dedans !
On croit rêver !
Alors oui, merci à eux de se dévouer pour nous sans avoir de reconnaissance.
Comme pour les pompiers ou les médecins qui sont reçus à coups de cailloux dans des cités et qui y retournent qq mm pour sauver des vies. Merci

Par  CatDaddy  |  5

Faudrait que je pense à envoyer une carte postale de remerciement au gendarme bourré qui m'a renversé sur un passage piéton il y a quelques temps. Et qui a été couvert par son administration pendant mon hospitalisation.

Répondre
  Groumpy  |  21


Le problème c'est que les lois qui sont la pour nous protéger sont appliquées avec le principe du doute qui bénéficie à l'accusé. Résultats pleins de salopards sortent car "on sait jamais" ou " les pauvres ont un passé malheureux". Alors logique que pour les flics ça marche pareil

Répondre
  Groumpy  |  21

pour catdaddy, celui qui t'a renversé était un c..Ard avant d'être gendarmes.
Et malheureusement pour toi, chez les gendarmes il y a une solidarité qui n'existe pas chez les civils.
Mais je suis d'accord avec toi, il n'aurait jamais dû s'en sortir.
C'est malheureusement pas un cas isolé .
Il y en a qui s'en sortent grâce à "incapacité temporaire"😣Quand ils ne sont pas protégés par l'immunité diplomatique

Répondre
  Haythan  |  17

Donc pour toi il vaudrait mieux partir du principe qu'ils sont coupables?
Qui plus est, les lois qui sont faites pour nous protéger (que ce soit physiquement, moralement, et d'autres redondances comme économiquement, écologiquement, judiciairement, etc), elles ne sont pas nombreuses, alors si on enlève le peu qu'on a, ben ils reste pas grand chose derrière.

Répondre
  Epiline  |  22

C'est vrai qu'en France, hormis les gendarmes toutes les autres personnes qui font des conneries ont des peines qui sont à l'image de leurs actes. Ah non c'est pas le cas? La dessus on ne gueule pas du coup ?

Par  Groumpy  |  21

Pour ceux qui n'aiment pas les flics je pause la question : que ce passerait il s'il n'y avait plus de flics ?
Que ce passe t il quand des gars armés agressent des gens et que des flics non armés arrive ?

Répondre
  Haythan  |  17

Bonne question.Tout dépend des moyens que l'on met en place derrière. Il est vrai que dans l'état actuel des choses où les gens semblent incapables de considérer la protection autrement que par des gens armés derrière eux, ça ne donnerait pas grand chose. Mais c'est une question d'éducation en fait. Si tu éduques chacun à considérer que la sécurité, c'est d'abord son affaire et qu'en se protégeant et faisant attention pour lui, il fait attention aux autres, tu offres à chacun la possibilité de sécuriser un peu l'environnement de chacun.
Pour prendre un exemple simple: si tu dis aux gens sur la route de rouler à telle vitesse n'importe où sans exceptions, ils vont dépasser cette limite. Si tu leur dis de rouler de manière à ce qu'ils se sentent à l'aise sauf aux endroit expressément indiqués, ils auront tendance à mieux respecter ces limitations catégoriques parce qu'elles leur apparaîtront fondées.
En somme, je préfère responsabiliser les individus et leur permettre d'être leur propre législateur plutôt que de les réprimer. Ce qui ne veut pas dire que ce serait parfait sans policier, ou mieux. Ca pourrait être bien pire peut-être. Les individus ne deviendraient pas parfait et bons envers leur prochain d'un coup d'un seul, et tous d'ailleurs seraient loin de l'être. Mais ça me semble une alternative qui pourrait fonctionner en tout cas.
Déjà, où et à quelle fréquence est-ce que ce cas de figure se présente? Pour quelles raisons? Ensuite, qu'est-ce que ça change que les flics soient armés ou non? Si un/des types armés attaquent des gens, que les flics soient armés ou non ne change pas grand chose, y'aura des morts. Est-ce que c'est la peine de tuer les suspects immédiatement, coupant ainsi toute possibilité de les interroger, de savoir pourquoi, où, comment, etc? Et en-dehors de ce cas de figure, si des policiers non-armés interviennent face à des suspects non-armés, le risque de bavure diminuera singulièrement.

Similaires
Chargement…