22

Ils partent en vacances en Grèce, Ryanair les dépose en Roumanie

Par VDM / mercredi 9 janvier 2019 05:00
Illustration - © iStock
De l’intérêt de partir dans la Creuse.

Soyons bien clair, on a rien contre la Roumanie. Mais quand on a prévu d’aller en Grèce pour voir l’Acropole, manger une moussaka à Santorin ou se faire dorer la pilule sur l’île d’Ios, ce n’est pas exactement là qu’on a envie d'atterrir. C’est pourtant ce qui est arrivé aux passagers du vol FR8582 de Ryanair.

Alors qu’ils survolent la Macédoine, petit pays situé juste au-dessus de la Grèce, ils apprennent en effet que l’aéroport de Thessalonique - où ils doivent atterrir - est recouvert par le brouillard et qu’il est impossible de s’y poser. Jusque-là, rien de plus qu’un coup de malchance. 

Ce qui est plus étonnant, c’est la décision de Ryanair, ou du pilote, ou des deux, de faire atterrir l’avion en Roumanie, à plus de 800 kilomètres du point d’arrivée prévu. Et pour cause, les aéroports de Skopje, la capitale macédonienne, et de Sofia, la capitale bulgare, ne sont respectivement situés qu’à deux heures et quatre heures de route de Thessalonique. Un mystère qui peut peut-être s’expliquer par des facteurs aéronautiques.

Ce qui ne peut cependant pas l’être, c’est que la seule solution fournie par la compagnie low-cost soit un vieux bus avec un seul chauffeur pour un trajet de dix-huit heures. En fait, c’est finalement le gouvernement grec qui a envoyé un avion pour récupérer les voyageurs qui sont arrivés à destination avec une journée de retard. Mieux encore, ils ne seront pas indemnisés. Ben ouais, tout ça n’est dû qu’à un problème météorologique. Bonnes vacances donc.

Et vous, avez-vous déjà connu une bonne grosse galère de vacances comme celle-là ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Slyfried  |  56

Je connais bien ça !
En 1180, j'ai eu une panne de cheval. Je te raconte pas le merdier pour trouver un concessionnaire de la marque du canasson dans le Comté d'Anjou. Un vrai bordel.

Commentaires
Par  The_Flying_Panda  |  19

La raison n’est probablement pas aéronautique mais économique, la taxe d’aéroport plus cher et pas de négociation de contrats de handling sur les aéroports plus proche. Probablement contre la volonté des pilotes, les opérations de Ryanair ont décidé de l’endroit où poser

Par  djak  |  7

Il y a quelques années, je rentrais de Cuba. L’avion charter a eu 5 h de retard. Nous avons passé une partie de la nuit sur des bancs en bois à l’aéroport. L’avion a finalement décollé vers Paris. Nouveau problème : Paris dans le brouillard. Nous avons fait une escale petit déjeuner à l’aéroport de Brest et sommes arrivés à Paris avec 8 h de retard. Mon copain devait m’attendre à l’aéroport à Paris. Il y a passé LA JOURNÉE car aucune indication précise sur notre heure d’arrivée. À l’époque, pas de portable et les autorités cubaines nous ont refusé le droit de téléphoner avec le fixe.

Répondre
  Slyfried  |  56

Je connais bien ça !
En 1180, j'ai eu une panne de cheval. Je te raconte pas le merdier pour trouver un concessionnaire de la marque du canasson dans le Comté d'Anjou. Un vrai bordel.

Répondre
  Couscous  |  16

Comme le Sud de la France...
INVASION !

Similaires
Chargement…