3

Il ouvre la porte aux policiers en fumant un joint et prend la fuite dans la neige en pantoufles et en chaussettes

Par VDM / jeudi 21 décembre 2017 09:30
Qui n’a jamais trainé en pantoufles-chaussettes à la maison, franchement ? Oui, on sait que vous le faites, vous aussi. Mais quand vous adoptez votre look du blaireau du dimanche, évitez d’ouvrir la porte à qui que ce soit. Vous risqueriez de vivre une VDM bien relou.

Tenez, prenez ce trentenaire originaire d’Annecy, qui s’est retrouvé dans cette situation fâcheuse. Curieux de connaître la personne qui se trouvait sur son palier et vêtu de ses pantoufles, l’homme a entrouvert sa porte pour constater qu’il y avait du beau monde. Grossière erreur. Il n’aurait jamais dû faire ça.

Selon les informations révélées par le quotidien régional Le Dauphine, un groupe de policiers inspectait les lieux afin d’arrêter l’un des voisins de notre homme. Et, petit détail intéressant : ce dernier était justement en train de se rouler un petit joint pour se détendre au même moment. Chacun son truc. Nous, on se coule un petit bain et on s’applique un masque hydratant sur la face, lui, préfère planer un peu. Qui sommes-nous pour juger ? Personne.


Mais revenons à nos moutons : notre héros du dimanche a heureusement réussi à refermer la porte derrière lui avant que les flics ne puissent le voir. Mais, trop tard, la police a eu le temps de sentir l’odeur de la fumée. C’est sûr, c’était râpé. Les policiers en ont donc profité pour faire appel à leurs collègues de la brigade anticriminalité, qui se sont déplacées pour rendre visite à notre cher Monsieur Pantoufle.

« Toc toc ».

Notre homme ouvre la porte, un joint dans la bouche. À ce niveau, on pourrait penser qu’il tend le bâton pour se faire battre. Pris de panique, il ferme brusquement la porte et se débat pour échapper à l’inévitable arrestation. Dans le feu de l’action, notre pantouflard parvient quand même à se dérober et quitter l’immeuble. Avec ses pantoufles et ses chaussettes, évidemment, vous croyez quoi.

Très embêté dans sa course, il finit par retirer ce qu’il a à ses pieds afin de courir aussi vite qu’il peut. On n’a pas testé l’expérience, mais courir sous la neige en chaussettes ne nous semble pas être une tâche franchement aisée. Après s’être lamentablement viandé, l’homme se fait arrêter. Fini de rire. Après coup, la police a pu découvrir que le malheureux cachait un kilo de résine de cannabis, dont une partie réservée à la vente chez lui.


En garde à vue, de son côté, l’homme tente à plusieurs reprise de s’enfuir de sa cellule en se cognant la tête contre les murs. Une fois à l’hosto, notre héros des temps modernes essaie de se barrer par la fenêtre. Quelques heures après, on le retrouve sur un vélo volé, mais trop tard, il est temps de rentrer au bercail. Enfin au commissariat, cette fois.

Après ces quelques péripéties dignes d’une comédie Française, l’homme a été présenté ce mercredi pour « trafic de stupéfiants, rébellion, outrages, menaces de mort à agents, évasion » et « vol de vélo », du coup. Ça fait beaucoup. Beaucoup trop pour passer ses fêtes en famille, manifestement, puisque l’homme devra fêter Noël et le Nouvel An en prison, son procès ayant lieu fin janvier. Quelle vie, hein ?

Tout ça pour une histoire de joint et de pantoufles, quoi.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Vincent Chillon  |  33

comme quoi fumer du cannabis est une entrave à une vie sociale épanouie !

Commentaires
Par  Vincent Chillon  |  33

comme quoi fumer du cannabis est une entrave à une vie sociale épanouie !

Similaires
Chargement…