62

En surpoids, elle se photographie dans l’espace public pour capturer le regard des passants sur elle… et c’est édifiant

Par VDM / mardi 6 mars 2018 10:30
Quand on est différent, les autres trouvent toujours le moyen de nous le faire savoir. Regards hostiles ou amusés, ignorance, dédain… pour certains, les années collège ne se sont jamais arrêtées. Cette jeune femme en surpoids a décidé d’immortaliser son quotidien pour en faire une œuvre d’art.

Haley Morris-Cafiero est une photographe, mais surtout une « performeuse, une artiste, une provocatrice et une spectatrice », selon sa biographie, disponible sur son site. Cette diplômée de l’université de Floride du Nord, qui a déjà reçu de nombreux prix pour son travail, peut se vanter d'avoir un joli palmarès de publications. Le Monde, New York Magazine, Salon, de nombreux médias ont apprécié et relayé ses photographies, dont le thème récurrent est l'apparence physique notre rapport avec lui.


Et ce choix n’est pas anodin, puisque Haley elle-même souffre de son reflet, différent de ceux que l’on peut croiser au détour d’un magazine. Haley, atteinte d’une hypothyroïdie, et qui a souffert de troubles de comportement alimentaire (TCA), a un corps qui n'est en effet pas validé par les normes de notre société. L’artiste a donc voulu se rendre dans les lieux où elle se sent le moins à l’aise pour se photographier avec des passants – une façon d’exorciser ses maux. Cette initiative a donné naissance au projet « Wait Watchers », une expérience sociale sous la forme d'un book.

La photographe avait alors pris le temps de poser son appareil photo sur un trépied pour se photographier en faisant des activités tout à fait normales, comme marcher ou bien manger une glace.



Seulement voilà : après la publication de ses photos, la jeune femme avait reçu de nombreux commentaires l’encourageant à faire du sport, à mieux se vêtir ou à se maquiller. Quoi, le monde aurait-il mal compris le fond du message ? Affirmatif, les amis. Et c’est plutôt inquiétant, quand on y pense.

Cet épisode a donc donné envie à Haley de renouveler l’expérience, en se concentrant cette fois-ci sur les regards des passants – ainsi que les jugements qui peuvent découler de leurs regards. Haley affirme que désormais, elle se fiche éperdument de ce que les gens pensent d’elle et que cette expérience n’a pas pour but de nous mettre mal à l’aise. « Je ne fais pas ça avec agacement. Je considère mon travail comme une expérience sociale. Mes photos ne sont pas là pour qu'on se dise « j’t’ai eu ! », et encore moins pour faire du sensationnalisme. Je considère ça comme un baromètre de la société, vraiment » déclare-t-elle à Bored Panda.




Bien évidemment, l’expérience a été particulièrement débattue. Quand des internautes se révoltent, d’autres estiment qu’il n’y a « rien de mal », et que tous les regards lancés ne sont pas hostiles, que certains arborent un sourire, mais que ce sourire n’est pas spécialement moqueur ou destiné à la photographe.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel est votre avis sur cette série de photos ?

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  brhd  |  41

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  waiwaiwai555  |  2

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Par  harbard  |  15

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  saikymowa  |  8

c'est clairement pas la même chose les alcooliques sont stigmatisé mouai .-.
Se balader bourré en ville ou avec de l'alcool a la main dans d'autre pays c'est le genre de choses qui dans d'autre pays attire de problèmes..
Donc bon pour le coup simplement conseillé de avec modération c'est simple jvois pas ou est le problème

Par  waiwaiwai555  |  2

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  lennelei  |  8

En même temps, on n'a pas le contexte des photos : et j'ai quand même l'impression que sur certaines, elle cherche volontairement la provoc pour faire réagir les gens.

Exemple sur la photo où elle tient un appareil photo à l'envers, c'est pas super naturel comme pose, on peut imaginer qu'elle a fait semblant de le laisser tomber, ou qu'elle fait semblant de ne pas savoir s'en servir ce qui peut provoquer une réaction qui n'a aucun rapport avec son physique.
C'est encore plus flagrant sur la photo dans le magasin où elle met une robe, visiblement beaucoup, beaucoup trop petite pour elle... je suis à peu près sûr que si je vais en boutique et que je mets une robe devant moi (moi=homme) pour faire comme si je m'imaginais dedans, il y aurait des regards appuyés ; de là à crier au complot contre les hommes qui voudraient porter des robes, faut pas abuser ;)

Bref, il y a forcément un meilleur moyen de faire parler des problèmes que de jeter des inconnus en pâture en disant "les méchants, ils me regardent de travers !".

Répondre
  Rick_Roll  |  29

Un cliché peut faire croire tout et n'importe quoi surtout si tu le prends dans une foule et que tu es limite paranoïaque.. les personnes riant peuvent très bien avoir entendu une blague quand tu ris fortement à une blague dans la rue ta tête bouge, le regard change et paf photo regard+rire= raciste... Non, comme le dit "waiwaiwai555" faut consulter si certains sont parano ça se soigne,

Répondre
  Kangourousse  |  5

Pour rappel, c'est une performeuse donc oui, elle va avoir tendance à provoquer pour avoir une réaction !

Après, si la réaction des gens est de la regarder avec dédain ou de se moquer d'elle, ce n'est pas sa faute à elle, ni à la situation mais à la mentalité des gens dont la première réaction est le rejet ou la moquerie.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  seiya82  |  20

As-tu lu l’article?? Il est bien écrit qu’elle s’est elle-même mise en scène! Il est normal que les gens regardent ce qu’il se passe et la personne qui se met en scène! Perso, si je suis dans la rue et vois quelqu’un installer du matériel et s’installer sur une balançoire en faisant la tronche, je regarderais... avec ou sans le sourire aux lèvres. Tout peu dépendre de la « cocasserie » de la situation.

Par  brhd  |  41

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  brhd  |  41

"tout dépend comment s'est fait , sinon ça marche encore"

Bah un exemple : l'autre fois, mon regard est malencontreusement tombé sur un décolleté plongeant, et la fille en face n'a pas apprécié la coulée de bave sur son débardeur...

ON NE PEUT MÊME PLUS BAVER !!! CA VA TROP LOIN !!!

Répondre
  Youpitralalaaa  |  28

C'est marrant d'extrapoler comme tu le fais, juste pour affirmer ton opinion. Marrant mais surtout malhonnête. Tu me diras où tu as vu qu'on interdisait de regarder les autres (ou plutôt non tu ne me le diras pas parce que c'est mentionné nulle part). C'est une expérience sociale pour amener à la discussion, au débat, à l'évolution des mentalités, tout ça dans quel but ? Vivre mieux ensemble. Se sentir plus heureux. Ça te paraît abject comme projet ? Ba alors t'as un sérieux problème, la majorité des gens aspire à être heureux, et c'est tant mieux, c'est naturel et c'est très sain.
Et rappelle toi cette phrase : ma liberté s'arrête là où commence celle de l'autre.
Ou encore : ne fais pas aux autres ce que t'aimerais pas qu'on te fasse.
Ou encore : les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait.

Répondre
  brhd  |  41

Ouh là, que de discours pour si peu de compréhension de mon commentaire...

Ce que j'évoquais (et je te rejoins sur le fait que c'est une extrapolation par rapport à l'actualité), c'est une dérive dans laquelle on est en train de s'enfoncer, et dans laquelle le moindre regard, la moindre remarque sera perçue comme soit déplacée, soit agressive.

" C'est une expérience sociale pour amener à la discussion, au débat, à l'évolution des mentalités, tout ça dans quel but ? Vivre mieux ensemble. "
Mais tout à fait, mon cher, et c'est justement pile poil ce que je souhaitais faire. Et justement, amener une réflexion sur le vivre mieux ensemble.
Et j'estime à ce titre que sans cesse blâmer des regards (très souvent innocents dans le cadre de ces photos ) ne fera pas avancer le schmilbick.

Cette expérience n'apporte rien, selon moi, et bien au contraire elle enfonce l'idée selon laquelle il faut faire attention à son regard - même innocent - de peur qu'il soit considéré comme accusateur de je ne sais quoi.

Sus à cette société de persécution perpétuelle.

Vivez un bon coup, bon dieu !

Répondre
  brhd  |  41

Ah et je précise un point pour le coup : ce n'est pas en se sentant perpétuellement persécuté, jugé par le regard des autres, que l'on vivre mieux.

J'ai suffisamment répondu à ce projet, sans que tu penses que je le trouve abject ?

Par  farteur des vosges  |  8

Elle a surpris différents types de regards sur elle, et alors ? On a plus de droit de ne pas trouver certaines personnes ragoûtantes ? Comme on peut le lire dans divers commentaires, maintenant c'est la mode de la pseudo tolérance, où celui qui va oser faire une remarque sur une personne quant à son aspect, son origine etc. va se faire traiter de tous les noms, alors que les autres n'en pensent pas moins mais sont d'une hypocrisie incroyable.

Répondre
  Kangourousse  |  5

J'attends le moment où un inconnu va te dire dans la rue, sans préambule, "rentre chez toi, t'es moche, tu fais mal à mes yeux !" ... Sérieux, tu vis sur quelle planète pour croire que faire des commentaires aux gens dans la rue, c'est normal ?

Répondre

On a encore le droit de regarder quelqu'un comme on veut, du moment que celui-ci ne nous voit pas le dévisager. On peut aussi penser des choses sans forcément faire de commentaires tout haut. Exemple, si je croisais cette fille dans la rue, je me dirais qu'elle est dégueulasse, tout comme beaucoup de gens doivent penser pareil de moi. Et alors ? Bin je m'en tape, je dis ce que je pense, et j'emmerde les bobos bien pensants dans ton genre.

Répondre
  brhd  |  41

Pas une question de tolérance, mais de respect, en fait.

Bien sûr, tu penses ce que tu veux, moi le premier j'ai parfois des pensées peu gentilles envers certaines personnes que je peux croiser, c'est humain.

Par contre, le respect il arrive à ce moment là, c'est à dire de ne pas faire part de commentaires désobligeants.

Bon ceci dit, si tu ne sais te mettre en valeur qu'en diminuant ou en rabaissant les autres, hein...

Répondre
  brhd  |  41

Sachant qu'en plus tu te contredis :

" sans forcément faire de commentaires tout haut"
VS
" je dis ce que je pense"

Faudrait savoir, tu le dis ou tu le dis pas ?

Ah et insulte moi aussi de bien pensant, j'aime ça, je suis un peu masochiste sur les bords :p

Par  Kangourousse  |  5

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Kinvald  |  21

Je suis extrêmement content que des gens comme ça pavent la voie pour d'autres. Voyez-vous, je m'identifie sexuellement à un Hélicoptère d'Attaque AH-64 Apache. Depuis que je suis petit garçon j'ai toujours rêvé de voler au milieu des champs de pétrole, bombardant les adversaires du capitalisme ...
Les gens me disent que c'est impossible d'être un hélicoptère et que je suis stupide mais je m'en fiche, je suis magnifique. Je compte subir une intervention chirurgicale afin de me faire greffer des pales rotatives, des roquettes Hydra-70 et des Missiles AGM-114 Hellfire sur mon corps.
À partir de maintenant je veux que vous m'appeliez "Apache" et que vous respectiez mon droit de bombarder et de tuer sans aucune raison.
Si vous ne pouvez pas m'accepter vous êtes héliphobes et devriez checker vos privilèges de véhicules.

Par  enjoy13  |  21

le gamin sur la balançoire (et peut être le petit couple quand elle regarde une vitrine) m'a pas l'air de la regarder d'un air moqueur mais plutôt interrogateur/compatissant ("qu'est ce qu'elle a la madame pourquoi elle est triste ?")
après ce n'est peut être que ma tendance à penser qu'il y a aussi quelques bons sentiments chez les autres...

Similaires
Chargement…