17

Elle doit raser sa maison... car elle fait de l'ombre à celle de sa voisine !

Par VDM / jeudi 14 décembre 2017 10:30
Parfois, la vie et la chance se foutent carrément de notre gueule. Et ce n'est pas Sarah, cette habitante de la commune d'Essey-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, qui vous dira le contraire, car elle est contrainte de raser sa maison pour une raison complètement incongrue. VDM !

Sarah a de quoi se ronger les ongles : elle est obligée, par la justice, de raser sa maison construite en 2011. Pourquoi ? Car elle fait de l'ombre à celle de sa voisine.

Selon le quotidien régional L'Est Républicain, Sarah Rebaï, qui avait obtenu son permis de construire une extension de 130 m2 à sa maison il y a 6 ans, a récemment dû se faire à l'idée de renoncer à cette partie de son lieu de vie. 

Installée avec sa famille dans ce logement parfaitement conforme avec les prescriptions du permis de construire, elle avait loué la partie principale de sa maison à des particuliers.

La maison ferait de l'ombre au jardin de la voisine

Mais bon, le truc, c'est que la voisine de Sarah n'a pas apprécié ce petit changement. Celle-ci a en effet porté plainte, car ce nouveau logement ferait de l'ombre à son jardin et à sa terrasse. Ok, ça peut paraître un peu ridicule, mais figurez-vous que la justice s'est rangée de son côté. En première instance en 2014, la voisine a en effet obtenu gain de cause auprès de la justice, ainsi qu'en appel en 2015.

L'avocate de Sarah ne baisse pas les bras pour autant : "S’il y avait véritablement eu un problème d’ensoleillement et de luminosité, l’autorité administrative n’aurait pas délivré le permis de construire, elle l’a fait" déclare-t-elle au quotidien.

Sarah, au chômage, doit faire face aux frais de justice, qui s'élèvent à 12 000 €, pour une situation dont elle n'est en aucun cas fautive. Un coup dur qu'elle ne compte pas passer sous silence, puisqu'elle envisage d'écrire rapidement à Emmanuel Macron, président de la République.

On espère, pour Sarah et sa famille, que les choses s'arrangeront bientôt !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Répondre
  Houlala26  |  27

Vrai et faux... Les deux mois c'est pour contester la légalité du permis de construire, son contenu. C'est un recours administratif au tribunal administratif.
Pour un recours de droit privé, perte d'ensoleillement, de vue, dépréciation du bien etc., comme c'est le cas ici, les voisins ont 10 ans... C'est ouf mais c'est comme ça.

Répondre
  gokian  |  42

Ce n'est pas la maison complète qui a été construite en 2011 - soit il y a 6 ans - mais seulement l'extension en question (visiblement assez grande pour servir de maison secondaire et être appelée comme telle) x) et la plainte est déposée par la suite, avec une première instance 3 ans plus tard. Oui, c'est logique !

Par  MrDusse  |  20

Cette affaire est présente dans de nombreux médias (Le Parisien, le figaro ... ) et certains commentateurs n'hésitent pas à dire que Sara a sa part de responsabilité (à savoir qu'elle n'aurait pas tenu compte de la nuisance qu'elle allait causer à sa voisine en agrandissant la maison sachant que le soleil étant rare dans cette région, qui dit moins d'ensoleillement sur une propriété dit perte de valeur).
D'autres pointent du doigt la mairie qui aurait mal rédigé le permis de construire.
Bien que je réfute totalement ces versions et sois à 100% du côté de Sara, comment démêler le vrai du faux ?

Par  Somaya  |  19

C'est quoi ces gens qui se font des procès entre voisins au lieu de discuter !
Si elles en avaient parlé autour d'un barbecue tranquillement ça se serait peut-être passé d'une autre façon.
Franchement si on n'est pas capable de vivre en harmonie avec les gens autour de soi, on s'achète un chahut dans la forêt : là au moins on emmerde personne et personne ne nous emmerde !

Similaires
Chargement…