7

Ce chirurgien a reconnu avoir gravé ses initiales sur le foie de ses patients

Par VDM / jeudi 14 décembre 2017 12:30
Il voulait laisser une marque indélébile dans l'Histoire. Et dans le foie de ses patients. Oui, ce chirurgien britannique est poursuivi en justice pour une raison surréaliste : il s'est amusé à graver ses initiales au laser dans les organes de deux patients. Comme ça, pour le fun. On valide la VDM pour ces deux personnes qui n’ont rien demandé.

Simon Bramhall, chirurgien de 53 ans originaire de Birmingham, a reconnu ce mercredi être responsable de cet acte peu scrupuleux, réalisé à l’hôpital Queen Elizabeth en 2013. Au laser, le professionnel s’était amusé à graver le foie de deux patients, qui étaient sous anesthésie, des initiales « S.B. ». Et le tout en présence d’autres collègues, selon le quotidien britannique The Telegraph.

Sans le consentement de ses patients, le chirurgien a utilisé un laser au gaz argon, un instrument utilisé en chirurgie notamment pour éviter les hémorragies, le tout pendant leurs transplantations respectives.

Mais Simon Bramhall ne pensait pas une seule seconde qu’on allait le griller comme un malpropre.

Les opérations de suivi des deux patients ont en effet permis de découvrir le pot-aux-roses. Rattrapé par la justice pour deux chefs d’inculpation de coups et blessures, Simon Bramhall a quand même été maintenu en liberté sans caution jusqu’au verdict de la cour, qui doit se dérouler le 12 janvier prochain.

Le procureur juge l’affaire « hors du commun et complexe », d’après les propos rapportés par le Huffington Post. L’accusation, qui décrit les actes comme étant un « abus de pouvoir », étaient « délibérés et conscients », selon le procureur.

En voilà un qui a loupé sa vocation de tatoueur !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Similaires
Chargement…