10

Brillante idée : au Japon, on peut payer des gens pour faire croire qu'on a des amis… à quand chez nous ?

Par Alan / dimanche 28 janvier 2018 09:30
Les Japonais ont toujours de l'avance par rapport au reste du monde en ce qui concerne la technologie. Mais il semblerait qu'ils prennent un peu d'avance en ce qui concerne le problème VDMien de la solitude. Voyons voir un peu.

Can't buy me looooo-ove !

C'est ainsi que les Beatles (ou "les Biteuls" comme dirait Philippe Manoeuvre) chantaient que l'argent ne pouvait pas leur acheter de l'amour. Et pourtant, ils en avaient de la thune. Le thème s'applique également à l'amitié, la famille, les enfants, les grands-parents, les collègues qu'on trouve supportables, car ceux-ci ne sont pas des produits de consommation qu'on trouve chez Darty.

Enfin, jusqu'à présent.

 
(La danse, ce rituel symbolique satanique)


We are family!

Selon nos confrères de The Atlantic, Ishii Yuichi a lancé son entreprise Family Romance avec l'intention de fournir à ses clients des acteurs professionels pour remplir toutes sortes de rôles, d'enfants à personnes âgées (ils sont plus de 800 à avoir des "rôles").

Le vide, le néant, l'absence…

L'idée de Yuichi, qui joue lui aussi un acteur potentiellement louable, est de fournir aux clients des palliatifs à des absences insupportables qui influent néfastement sur leurs vies, la société devenant de plus en plus isolée (le plus souvent par choix, le virtuel est beaucoup plus lol), tout en se permettant de penser qu'elle a le "droit" d'avoir de l'empathie et de l'amour à volonté. L'interaction humaine sur menu ou à la carte est dans notre avenir, selon Yuichi.

"Plus que réel"

C'est le slogan de l'entreprise de Yuichi, et on se demande si ça pourrait prendre en France. La solitude est une vraie VDM, mais se trouver des amis alors qu'on s'enfonce de plus en plus dans le virtuel, est-ce que se louer de "faux" amis, une "fausse" famille ou mettre en scène sa vie est une bonne idée ?


(La fake family en route pour une nouvelle mission)

Quand on se penche sur le concept, au début, on pourrait croire que c'est amusant, que le temps d'un après-midi, on peut se rêver d'une nouvelle vie. Mais en vérité, il y a quelque chose d'un peu dystopique derrière tout ça. Yuichi explique que les gens s'attachent aux acteurs, y projettent tous leurs rêves, leurs aspirations d'avenir, tout en sachant qu'il n'y en a pas. Ce sont "juste" des acteurs, l'équivalent du patch de nicotine pour quelqu'un qui essaie d'arrêter les cigarillos. Par exemple, un homme de 60 ans dont la femme était décédée voulait une copie conforme de celle-ci. Il l'appelait pareil, et avait dû écrire en amont tous les souvenirs dont il voulait qu'elle se "rappelle". Creepy, comme on dirait aux USA des amériques. Un fantôme à domicile, quoi.


("C'est fou, en plus vous lui ressemblez !")


Chez VDM, on aurait fait ça, mais en un peu plus funky

En prenant ce concept, on pourrait imaginer une version un peu moins japonaise, car leur société est beaucoup plus avancée dans l'isolement individuel que la notre bien qu'en étant un peu pessimiste, on pourrait croire qu'on fonce tout droit vers une version similaire, vu que l'ironie et le second degré prennent le dessus sur l'empathie et le partage. N'oubliez jamais la phrase de Sophie-Marie Larrouy que je cite inlassablement : "Le cynisme, c'est la grippe espagnole du 21è siècle" (un peu de pub méritée pour SML : achetez son livre qui vient de sortir, il est très drôle).


(Un cynique typique. Haïssez-le.)


Les gens ont du mal à exprimer de vrais sentiments, donc ils se tournent vers de faux amis.

Si vous voulez aller dans le sens du détachement à la japonaise, mais avec une pointe franchouillarde, on pourrait vous apporter un semblant de vie sociale en étant une "bande de potes" qui débarque chez vous et vous souhaite un joyeux anniversaire, ou juste pour venir vider votre frigo en vous faisant des tapes dans le dos. Ou alors si vous voulez vous faire une "soirée filles" en mangeant de la raclette en vous plaignant des relations amoureuses en général, on vous envoie 5 copines en location. Ou juste un pote de picole, qui s'installe sur le tabouret à côté de vous au bar le Chair de Poule (j'en fais la pub parce que c'est un endroit très cool) et qui vous parle de musique, de cinéma, un type qui fleure bon l'empathie et les vieux mégots, qui vous apportera un peu de sagesse et de direction dans votre vie un peu laissée en jachère.

On pourrait même l'envisager comme une sorte de formation potentielle à la vraie vie, avec des cours sur comment se faire des amis. En revanche, les gens qu'on a perdus, il ne faut pas chercher à les remplacer ; ils sont comme un morceau de musique qui s'est arrêté, on ne les entend plus, mais la musique reste en nous.

Alors, ça vous tenterait ce genre d'expérience ?

N'hésitez pas à nous faire part de ce qu'il vous manque dans la vie dans les commentaires ci-dessous et on essaiera d'y répondre. 

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  fluo75015  |  35

Et pourquoi pas ? C’est un peu comme des amis mais sans la bonne copine à consoler de son divorce ou le copain qui a une panne (d’embrayage) à remorquer...

Ne vivons-nous pas tous dans une illusion ?

Comments
Par  Orlok  |  22

L'humain s'éloigne un peu plus de lui-même chaque jour avec un impossible retour aux sources.

Je crois qu'il faudrait qu'il se retrouve juste une fois. Et prendre conscience de ce qu'il est véritablement.

Par  fluo75015  |  35

Et pourquoi pas ? C’est un peu comme des amis mais sans la bonne copine à consoler de son divorce ou le copain qui a une panne (d’embrayage) à remorquer...

Ne vivons-nous pas tous dans une illusion ?

Par  steph972  |  22

Mouais, c'est un peu hypocrite de jouer un rôle. Vaut mieux qu'ils organisent des sorties et comme ça, ça fera des rencontres pour tout le monde. Après chacun fait ce qu'il veut de sa thune mais c'est chaud qu'ils soient solo au point d'en arriver là

Par  Simsim44  |  18

Je trouve cela d'une tristesse... Être seul au point d'en arriver à louer des "amis". C'est encore pire que le la prostitution.

Si le créateur de cette horreur veux vraiment aider les personnes seules qu'il crée des événements pour que les gens tissent des vrais liens.

Par  Stem  |  38

Perso, j'y crois pas une seconde, aux intentions soi-disant altruistes de l'inventeur de ce truc, c'est juste un mec qui profite de la solitude d'autrui pour se faire du fric. C'est d'un cynisme écœurant.

Et puis, les vrais amis, ça s'achète pas. Je ne considèrerai jamais comme ami quelqu'un qui l'est avec moi uniquement parce que je le paye, ça fausse toute la relation.

Le Japon est peut-être en avance technologiquement, mais il l'est aussi et surtout en matière de misère sociale.

Similaires
Chargement…