8

Bon plan VDM : vendez votre caca pour aider la science

Par / vendredi 23 novembre 2018 10:00
Illustration - © iStock
Il n’y a pas que le prix de l’essence qui grimpe, il y a aussi celui du caca.

Ne nous mentons pas, il est assez rare que la flambée des prix soit à l’avantage des citoyens. Mais pour une fois, c’est le cas car il s’agit de celui de votre caca, que l’Assistance Public - Hôpitaux de Paris achète désormais pour 50 euros. Oui, on parle bien de la charmante matière odorante produite chaque jour par votre corps. Celle dont le nom sert, dans la plupart des langues, à qualifier tout ce qui est mauvais, nul ou méprisable. 

La question qui se pose immédiatement, c’est pourquoi quelqu’un voudrait acheter ça. La réponses est toute simple : ce que vous balancez dans l’infini réseau de canalisations que Milan Kundera appelait “les venises de merde” a de nombreuses propriétés. Si bien qu'il arrive même qu'on en greffe dans l'organisme de certains patients. Oui, oui, mais pas sous sa forme originelle.

La greffe de selles est même considérée comme une technique ultra prometteuse dans la lutte contre des pathologies aussi variées que la malnutrition, certains autismes, la maladie de Crohn et, dans le cas présent, la rectocolite hémorragique. En fait, les Pays-Bas ont même récemment ouvert une “banque du caca” pour faire avancer la recherche sur le sujet. Ouais, ça fait tout de suite moins rire. 

Si cela vous donne envie de donner de votre personne, ou simplement de vous faire un peu de tune, sachez qu’il y a de fortes chances que vous puissiez participer au projet de l'hôpital Saint-Antoine. Il suffit pour cela d’avoir entre 18 et 49 ans, d’être affilié à un régime de la sécurité sociale française et de ne pas suivre de traitement, à l’exception d’une contraception. Bref, pour une fois que vous avez l’occasion de transformer de la merde en or, faites vous plaisir. Seul problème, depuis que l’annonce a été relayée sur les réseaux sociaux, les candidatures explosent.

Et vous, que seriez-vous prêts à donner à la science, gratuitement et contre rémunération ?

Breaking News : L'étude, et donc le don de caca, à cause d'une situation devenue ingérable : avalanches de mails, candidats se pointant sans rendez-vous, etc. Mais pas de panique, tout devrait se rétablir rapidement. 

 

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Pinkdeus  |  43

Faudrait p'têt se mettre à jour! Les docs de l'hôpital ont été obligés d'annuler leur projet de recherche, à cause, justement, de cette histoire de soit-disant 1 caca = 50€. Le numéro était saturé! Sauf que ce n'était pas juste un bête don de selles. Il y avait tout un protocole à suivre pour le donneur (et pas n'importe quel guguss lambda, il y avait des critères assez précis), qui était très lourd. Et les 50€ étaient là pour compenser le-dit protocole. De fait, les recherches sont reportées et la possibilité d'un traitement pour la rectocolite hémorragique (et éventuellement une étude sur d'autres pathologies intestinales telle que la maladie de Crohn) avec. Parce que la presse a bêtement relayé : "Un don = 50€", et que les gens, à peine moins cons, n'ont pas pris une seconde pour se renseigner, voilà où on en arrive! Il devait sûrement avoir des patients volontaires pour cette étude, qui espéraient sûrement un résultat positif (ou du moins une amélioration), de leur maladie...et personne n'a pensé à l'importance que cela pouvait avoir! J'ai perdu foi en l'humanité il y a longtemps, mais à chaque fois ça me désespère...

Commentaires
Par  Pinkdeus  |  43

Faudrait p'têt se mettre à jour! Les docs de l'hôpital ont été obligés d'annuler leur projet de recherche, à cause, justement, de cette histoire de soit-disant 1 caca = 50€. Le numéro était saturé! Sauf que ce n'était pas juste un bête don de selles. Il y avait tout un protocole à suivre pour le donneur (et pas n'importe quel guguss lambda, il y avait des critères assez précis), qui était très lourd. Et les 50€ étaient là pour compenser le-dit protocole. De fait, les recherches sont reportées et la possibilité d'un traitement pour la rectocolite hémorragique (et éventuellement une étude sur d'autres pathologies intestinales telle que la maladie de Crohn) avec. Parce que la presse a bêtement relayé : "Un don = 50€", et que les gens, à peine moins cons, n'ont pas pris une seconde pour se renseigner, voilà où on en arrive! Il devait sûrement avoir des patients volontaires pour cette étude, qui espéraient sûrement un résultat positif (ou du moins une amélioration), de leur maladie...et personne n'a pensé à l'importance que cela pouvait avoir! J'ai perdu foi en l'humanité il y a longtemps, mais à chaque fois ça me désespère...

Répondre
  Elbarto  |  23

Malheureusement, il suffit qu'il y ait une récompense à la clé, même minime, pour que les gens deviennent dingues. Même si le contexte est différent, il suffit de se rappeler de la promo à 75% du Nutella il y a peu de temps, ou du Call of Duty qui devait être offert aux 500 premiers arrivés à la Paris Games Week...

Par  Trichelieu  |  20

Ils devraient voir avec les gens de programmes télé. Entre Les anges, les ch'tis, les marseillais et autres émissions intellectuelles du même genre, il y a de quoi prélever à haute dose. Et même la possibilité de récupérer quelques organes neufs comme un cerveau ou le plastique des implants !
Finalement, NRJ12 et C8 sont des showrooms pour chirurgiens ... 🤔

Par  pantoitecommepauline  |  24

Étant donné que c'est bourré de bactéries, je suis curieuse de savoir comment ils conservent ça... congelé? Et qui sont les heureux élus qui manipulent ces précieux dépôts à coeur de jour... les étronologues?

Similaires
Chargement…