Par Anonyme - 28/7/2021 22:22

Bon débarras

  Aujourd'hui, c'était l'enterrement de mon père. Nous étions proches, et forcément je suis très triste. Ce soir, j'ai dû gentiment expliquer à mon copain que je n'avais pas la tête à faire l'amour. Il l'a très mal pris, tellement qu'il m'a larguée. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  LadyBooh  |  47

Toues mes condoléances. C’est toujours trop tôt. Quand au copain, bon débarras, pas besoin d’une personne comme ça dans ta vie en ce moment (sûrement jamais d’ailleurs)

COMMENTS
Répondre

Mais de toute façon, c'est évident qu'il cherchait uniquement son plaisir et que le réconfort de l'auteur ne faisait pas partie de ses motivations, puisqu'il ne s'est pas du tout montré compréhensif quand elle lui a expliqué gentiment qu'elle n'avait pas le cœur à faire l'amour. Il a fait passer sa frustration avant le deuil de sa copine, au point de la quitter comme si elle était coupable de ne pas vouloir le satisfaire. C'est dire à quel point il se fiche éperdument de son mal-être ; sinon il aurait cherché d'autres moyens de lui remonter le moral. Vu sa promptitude à remettre en cause l'entièreté d'une relation à la première contrariété, je pense (en extrapolant un chouïa) qu'il était en couple uniquement pour lui-même, et non avec l'idée d'apporter à l'auteure de quoi être heureuse avec lui.

Par  LadyBooh  |  47

Toues mes condoléances. C’est toujours trop tôt. Quand au copain, bon débarras, pas besoin d’une personne comme ça dans ta vie en ce moment (sûrement jamais d’ailleurs)

Par  JoPang  |  30

Toutes mes condoléances, bon courage pour ce dur moment à traverser

Par  Amandine Richard_809291888  |  20

Dit toi une seule chose! Tu na rien perdu

Par  myam1myam  |  41

Toutes mes condoléances

Ça me rappel une conversation que j’avais avec une collègue sur « enfin le viol conjugal est reconnu pénalement « 
Et où un autre collègue a sortie très naturellement et sérieusement « bah du coup ça sert plus à rien de se marier »