103
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  DahIshita  |  21

écoute, sous le coup de la folie, certains secouent leur bébé les rendent handicapés à vie. parfois juste un moment de repis suffit à éviter ça: ta voisine est au bout du rouleau, aide la

Commentaires
Par  DahIshita  |  21

écoute, sous le coup de la folie, certains secouent leur bébé les rendent handicapés à vie. parfois juste un moment de repis suffit à éviter ça: ta voisine est au bout du rouleau, aide la

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Tout à fait ! Le désespoir, la fatigue et le sentiment d'impuissance ne font pas bon ménage et il y a des fois où j'aurais bien aimé pouvoir refiler mon bébé à une voisine pour sortir de ce cercle vicieux, parce qu'en plus, un bébé sent ton désespoir et ça rajoute à ses pleurs.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Stem  |  36

Oui, enfin, à moins qu'elle ne le connaisse bien, je suis pas sûr que le refiler à quelqu'un à qui on n'est pas sûr de pouvoir faire confiance soit une bonne idée.

Répondre
  Lokhas  |  42

La VDM dit qu'elle a demandé de l'aide pour calmer l'enfant, pas qu'elle a voulu lui laisser ! Un enfant ressent la colère et le désarroi de la personne qui s'en occupe, donc c'est un cercle vicieux qui peut être brisé par le fait d'être pris en charge deux minutes par une autre personne. Ce qui calmerait aussi la mère et lui permettrait de reprendre ses esprits avant de récupérer son enfant.

Par  Billy_Bat  |  12

Je me suis toujours demandé si il y'avais des personnes qui avait une sorte de "don" avec les bébés parce que bien souvent dans mon entourage j'ai vu des bébés pleurer à s'exploser les poumons mais dès ma mère les prenais et les bercer ils s'endormait dans les cinq minutes qui suivait. J'ai toujours trouvé ça étrange

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Je pense que c'est simplement parce que ces personnes n'étant pas "stressées" (càd qu'elles ne sont pas fatiguées, n'ont pas les nerfs à fleur de peau, etc., comme peut l'être une jeune mère), elles accueillent mieux les pleurs du bébé, restent relax et c'est ce dont les bébés ont besoin pour se calmer eux-mêmes. J'ai vu ça avec le fils de ma soeur qui se calmait instantanément avec moi, mais c'était surtout parce que j'étais complètement à l'aise avec ça. Pas parce que j'aurais eu un quelconque don :p Les bébés sentent tout.

Par  mieno11  |  34

maman en détresse ! Je trouve ca super admirable qu"elle vienne te demander de l"aide, il faut un courage monstre pour le faire quand tu es jeune maman, tu ne veux pas montrer ta faiblesse en general courageux et admirable j espère pour elle qu elle va s'en sortir !

Par  Coostynette  |  23

C'est bien ce qu'elle a fait. C'est pas évident d'avoir le courage d'avouer qu'on ne s'en sort pas.

Par  JUDExGORE  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Il y a beaucoup de jeunes mères isolées. Toutes n'ont pas la chance d'avoir de la famille à proximité ou d'avoir une nounou (là, ça peut aussi être simplement parce qu'elles n'ont pas encore repris le travail, si elles en ont un). Tu n'aiderais donc pas quelqu'un de désespéré ? ... Parfois, il suffit de porter 10 minutes un bébé pour permettre à la mère de souffler un petit coup et de recharger ses batteries. Et ici, je pense que la mère n'avait pas l'intention de lui abandonner le bébé pour aller se foutre sous la couette chez elle. Qu'est-ce que 10 minutes dans toute une vie pour permettre à quelqu'un en détresse d'aller mieux ?

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  dioptase  |  13

Ce que beaucoup de gens ne comprennent pas, c'est que quand on n'aime pas les enfants, qu'ils nous mettent mal à l'aise, non, on n'a pas envie de devoir supporter ceux des autres et de toute façon on ne sauraient pas quoi faire. J'ai souvent l'impression que ceux qui aiment les enfants ne comprennent pas ça. Plus, si c'est vrai que c'est mieux de demander de l'aide que de faire du mal au bébé, décider d'avoir un enfant ne devrait pas se faire à la légère et les gens devraient prévoir à l'avance d'avoir des solutions pour le faire garder avant qu'il naisse. Pour en arriver à en être presque folle, ça doit faire un moment qu'elle n'a pu le confier à personne. J'ose espérer que l'auteur et elle se connaissent suffisamment pour qu'il n'y ai pas de problème pour le bébé.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Tout à fait, déjà prendre les transports en commun, faire les courses et d'autres activités de la vie de tous les jours deviennent un supplice quand on tombe sur un gamin qui hurle... Alors perso si pendant du temps pour moi je devais subir le monstre de ma voisine, bah non, c'est pas moi qui ai choisi d'avoir un gosse, ce n'est pas à moi d'assumer ces hurlements immondes.

Répondre
  Lokhas  |  42

Je n'aime pas les enfants plus que ça, et mes oreilles vrillent dès que l'un d'eux se met à hurler pour un caprice dans un magasin (il faut quand même faire la différence entre un gosse qui fait une colère et un enfant fatigué, qui a faim, chaud, qui n'en peut plus et manifeste son mal-être par les pleurs). Mais il y a des parents qui, tellement au bout du rouleau, secouent leur bébé, leur laissant des séquelles à vie (voire les tuant à court terme). Alors oui ça serait terriblement chiant, mais si un bébé est chiant, lui et sa mère méritent quand même un peu de considération. A savoir que tous les parents n'ont pas forcément souhaité avoir leur enfant, les accidents ou dénis de grossesse, ça arrive, et ça n'est pas pour ça qu'une femme va avorter ou abandonner son bébé à la naissance. Un peu d'humanité, ça serait bien des fois.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Non mais vous réalisez un peu ce que vous dites ? "décider d'avoir un enfant ne devrait pas se faire à la légère", "les gens devraient prévoir à l'avance d'avoir des solutions pour le faire garder avant qu'il naisse", "le monstre de ma voisine", "hurlements immondes", euhhh ! Alors, quand on fait un enfant, c'est parfois en ayant bien réfléchi, parfois à la légère, mais en tous les cas, on ne prévoit JAMAIS comment il sera. Si ça se trouve, le bébé a des coliques, ce qui est particulièrement douloureux, ou il est très fatigué, ou autre raison qui vous échappe. Quant à prévoir à le faire garder, laissez-moi vous expliquer que souvent, quand on est en congé parental, on n'imagine pas de laisser son bébé à une nounou ou à la crèche, ET EN PLUS, ce n'est PAS possible avant les 3 mois du bébé. On fait comment s'il a 2 mois ? Et sans famille ou connaissances à proximité ou disponibles ? Non, dites-moi. Les monstres immondes, c'est vous. Laisser tomber une mère qui a besoin d'aide juste parce que vous détestez les bébés et qu'elle "n'a qu'à assumer ses choix", parce que vous tenez à votre petite tranquillité, qu'elle est belle, votre humanité ! Non mais ne vous en faites pas, toute mère sent à qui elle peut confier son bébé quelques minutes, personne ne fera l'erreur, même dans un instant de folie, de vous confier le leur.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Ah, et pour l'exemple fallacieux du chat malade, tu ne te retrouves jamais dans le même état psychique qu'une mère épuisée, mais JAMAIS. Là, on se rend compte d'à quel point tu peux être à côté, et même à mille lieues, de la plaque.

Répondre
  Troll d'air  |  18

C'est fou comme, parce que vous êtes viscéralement dégoutée par les bébés, vous avez l'air de penser que la majorité des gens est comme vous. Je suis de mon côté certaine que, même sans forcément être très à l'aise, une énorme majorité des gens serait capable de faire quelque chose. C'est un bébé, pas un pitbull enragé. Des gens se jettent désarmés contre des terroristes pour tenter de les arrêter, et d'autres s'écrient "argh quelle horreur, un bébé, allez crever plus loin" devant une voisine en détresse. Les deux catégories sont rarissimes, mais l'humain de base bien éduqué sait faire preuve d'un minimum d'humanité lorsque sa vie n'est pas en danger.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Et après, on s'étonne et on se plaint que l'individualisme prenne autant le pas sur la solidarité. On en a un très bel exemple ici ! Quant à être engagée auprès d'associations, ça ne veut pas dire qu'on est exempté de la c*nn*r*e pour autant. Ne me dis pas que ce sont des associations portant sur la solidarité, ce serait ironique...

Répondre
  dioptase  |  13

Sérieusement, si on n'aime pas les bébés, il vaut mieux être honnête et dire à la mère qu'il vaux mieux essayer avec un autre voisin. Je ne pense pas qu'une personne qui est mal à l'aise face à un enfant pourra le calmer. Pire, on ne saurai pas comment le tenir et on pourrais lui faire du mal par accident. Pour ce qui est du fait de mère isolée, c'est vrai que ça complique les choses, mais ça ne coûte rien de se renseigner le plus tôt possible auprès des voisins (avant d'en être à se sentir proche de la folie) si quelqu'un pourrait le garder une heure de temps en temps. Parce que débarquer brusquement chez quelqu'un comme ça dans une telle situation, c'est vraiment avoir attendue trop longtemps pour agir.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Ben ça fait assez opportuniste, genre : "Bonjour, j'ai fabriqué un gosse qui va bientôt venir au monde, vous seriez OK pour éventuellement le garder une heure ou deux par ci, par là ?". Si une voisine venait me dire ça, je me dirais qu'elle est vraiment sans-gêne. Et, encore une fois, on ne prévoit pas du tout comment sera un bébé. Autant mon premier bébé a été un bébé idéal, autant mon second bébé, une horreur (mais bon, coliques). On a tendance à s'imaginer que ça ira bien et puis en fait...

Répondre
  dioptase  |  13

Elle a bien finis par demander de l'aide à une voisine, à un moment où ça devenait tellement urgent qu'elle "impose" son problème. Autant se renseigner le plus tôt possible. Il me semble qu'il vaut mieux gêner un peu le temps de se renseigner, que de mettre son enfant en danger en le confiant à n'importe qui.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Il est évident que tu n'as jamais vécu ce genre de situations parce que sinon, tu ne parlerais pas sans savoir. Il y a des jours avec et des jours sans. Il y a des jours où le bébé ne va pas bien, mais la maman peut gérer. Des jours où le bébé ne va pas bien et la maman peut moins bien gérer parce qu'elle encaisse fatigue + hurlements, mais elle gère encore. Et puis il y a des jours où c'est bien pire parce que les hormones s'en mêlent, on n'est pas encore tout à fait remise de l'accouchement, la fatigue a atteint un point culminant, ça fait des heures que le bébé hurle et qu'on ne sait pas pourquoi et on n'arrive pas à le calmer. Il n'y a pas besoin que la situation soit critique tous les jours pour qu'un jour, une mère se sente à bout et craque !

Répondre
  lisalou  |  31

Mais ce que les dégoûtés ne comprennent pas, c'est que c'est pas parce qu'ils supportent pas les bébés qu'une voisine désespérée ne devrait pas venir leur demander de l'aide. SI vraiment vous avez une phobie des bébés, ben vous lui dites poliment, et elle ira chez celui du dessus... La majorité des gens peut gérer un bébé pendant quelques minutes - et j'espère que ce n'est pas encore perçu comme inadmissible de venir demander un coup de main à ses voisins quand on va pas. Je sais pas, si je m'évanouis à chaque fois que je vois du sang, je vais pas pouvoir aider mon voisin qui vient de se couper un doigt avec sa trancheuse - c'est pas pour autant que je vais lui en vouloir d'avoir frappé à ma porte pour me demander.... Une mère au bout du rouleau, c'est possiblement un bébé en danger: quelques minutes de répit et surtout, savoir qu'on a peut-être sur le palier d'à côté quelqu'un qui a de la compassion, c'est peut-être suffisant pour éviter de péter un plomb (en secouant le bébé, en le laissant seul à la maison le temps de respirer, en prenant peut-être trop de somnifères...)

Répondre
  dioptase  |  13

Effectivement, je n'ai jamais connue cette situation, puisque je ne veux pas d'enfant et n'en ai jamais voulue. Je rappel quand même que dans le cas de la VDM, la mère ne demande pas à être tranquille quelque minutes, elle demande à ce qu'on calme son bébé. Donc, non, personnellement je ne saurais pas faire. Pour ce qui est de dire gentiment d'essayer avec un autre voisin, c'est exactement ce que j'ai dit que je ferai dans un de mes commentaires un peu plus haut...

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Je n'ai pas dit que je lui refermerai la porte au nez, j'aide mes voisins, je discute bien avec eux mais il y a des limites que certains connaissent très bien. Oui j'expliquerai à cette maman que cela m'importune qu'elle vienne avec son enfant qui me hurle dans les oreilles et me donne mal au crâne, mais je ne manquerai pas de l'orienter vers quelqu'un d'autre que je sens plus disposé à s'occuper d'un enfant. De toute façon les bébés sentent que je ne les apprécie pas et pleurent en me voyant, alors je ne serai absolument pas apte à en calmer un même avec toute la bonne volonté du monde.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Encore une fois je dois vous rappeler que je ne vous ai pas autorisé à me tutoyer... Le fait de ne pas aimer les enfants n'a rien à voir avec la solidarité, vous mélangez tout et n'importe quoi. Imaginez vous détestez les serpents et votre voisin vous demande de garder le sien durant un déplacement/séjour à l'hôpital ou tout autre impératif ou il ne peut pas l'emmener, vous allez accepter quitte à vous mettre dans un situation inconfortable juste parce que vous êtes solidaire ?

Répondre
  Troll d'air  |  18

Merci Lisalou, c'est exactement ce que je voulais dire ! Un cas particulier n'est pas une généralité. Après, si la jeune mère à bout n'est pas encore épuisée au point de ne plus pouvoir du tout réfléchir, elle choisit un(e) voisin(e) déjà père/mère de famille, donc sans dégoût des bébés et avec de l'expérience. En outre, RIEN ne dit que l'auteur de la VDM a trouvé ça désagréable, il/elle a peut-être juste trouvé la situation suffisamment ubuesque pour faire rire ici surtout en la rédigeant de cette manière.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

L'exemple est fallacieux parce que dans le cas de la garde d'un serpent, il ne s'agit en AUCUN CAS d'une urgence ! Ici, la mère est sur le point de méchamment péter un câble et ça peut faire du mal soit au gosse, soit à son propre mental... On ne se rend pas compte quand on ne l'a pas vécu ou assisté, mais ça peut parfois être vraiment très violent, c'est impressionnant. Ca

Répondre
  Troll d'air  |  18

Vous êtes de mauvaise foi : - depuis votre premier message vous reprochez à cette jeune maman d'avoir osé demander de l'aide - personne ne vous reproche de dire non si un jour ça vous arrive, inutile de vous justifier là dessus, on sait que vous êtes parfaitement en droit de ne pas avoir envie de vous occuper d'un bébé - on vous reproche juste de prendre votre phobie personnelle pour une généralité et de prôner très clairement le "chacun sa merde", alors que de très nombreuses personnes accepteraient sans souci et sans que ça leur coûte beaucoup de se montrer solidaire dans cette situation Si j'étais phobique des serpents et que mon voisin me demandait de garder le sien pendant les vacances, je dirais non, mais je ne serais absolument pas choquée qu'il ait demandé. En l’occurrence, si quelqu'un a un serpent à me confier quelques jours, je crois que ça me plairait bien ;)

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Envoyé trop vite, je voulais dire que dans le cas de la garde d'un serpent, on n'est pas dans une situation où son propriétaire est viscéralement désespéré, contrairement à une mère à bout. Ce sera tout, merci.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Je dis clairement que oui ça me dérangerai que l'on me demande ça durant le peu de temps libre que j'ai pour moi, je n'ai pas dit que je l'enverrai sur les roses sans prendre deux minutes de mon temps pour l'envoyer vers par exemple une famille avec enfant qui pourrait l'aider. C'est fou quand même comment les gens ici sont parfaits, solidaires etc.. Enfin quand je vois que les personnes qui me critiquent ici n'ont même pas les bases de la politesse, ce ne me touche en aucun cas..

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Avec vos tutoiements, vos jugements et vos " insultes" j'ai bien compris que les bases de la politesse étaient difficiles pour vous. Et on parle de mon éducation sachant que e n'ai manqué de respect à personne ici, ça me fait doucement rire :)

Répondre
  Karyo Binga  |  9

L'impolitesse n'est pas toujours faite d'insultes ou de jugements, sache-le bien. Et en plus, niveau jugements, tu peux te poser là, aussi, avec tes "pas à subir les choix des autres" (les choix de m*rde, quoi), "monstre de la voisine", etc. Balaie devant ta porte avant d'aller donner des leçons aux autres sur la politesse.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Pour la troisième fois, JE NE VOUS AI PAS AUTORISEE A ME TUTOYER, c'est compris comme ça ? Le fait de dire que je n'ai pas à assumé le choix des autres n'est pas dire qu'ils font des choix de merde, que les gens fassent des enfants s'ils veulent, mais que l'on ne me les impose pas. Et " monstre " de la voisine, dans le sens où s'il rend sa mère folle, c'est qu'il ne doit absolument pas être sage comme une image. Alors avant de parler de moi, arrêtez de me tutoyer, et soyez polie, puisque je ne vous ai en aucun cas manqué de respect, mais vous ne faites que ça depuis tout à l'heure.

Répondre
  Troll d'air  |  18

Ce n'est pas être parfait, c'est juste du bon sens que de comprendre qu'une voisine à bout avec son nourrisson a parfaitement raison d'appeler à l'aide, que c'est un comportement sain de sa part. Ce qui serait parfait, ce serait de s'être rendu compte des difficultés de cette personne et d'être venu spontanément se présenter à la première occasion et proposer son aide, mais là personnellement j'en suis malheureusement encore bien loin. C'était sûrement plus facile à l'époque des petits villages où tout le monde se connaissait.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

"Et " monstre " de la voisine, dans le sens où s'il rend sa mère folle, c'est qu'il ne doit absolument pas être sage comme une image" => Je doute qu'on parle d'un gosse de 4 ans, plutôt d'un tout petit bébé -_- Et dans ce cas, on ne peut pas parler de sagesse ou de turbulence, omg. Faut vraiment être d'une parfaite mauvaise foi et n'absolument rien connaître aux bébés pour sortir une absurdité pareille. Un nourrisson peut avoir mal quelque part (coliques) et c'est très difficile à vivre, autant pour lui que pour ses parents ! C'est plus parlant là, ou pas ?

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Je ne connais rien aux bébés puisque je n'aime pas ça et n'en veux pas comme je me tue à le dire depuis le début. Pour moi qu'importe les pleurs, ils m'importunent point barre. Alors si ça peut rendre une maman qui aime son enfant folle, pour moi oui c'est comme un monstre.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

J'ai surtout soulevé que je trouvais ça inconvenant de demander de l'aide à un voisin qui au vu de la tournure de la VDM n'a pas forcément l'air très a l'aise avec ça. Je n'ai fait qu'émettre mon avis. Oui c'est sain de demander de l'aide, mais comme je l'ai dit il y a d'autres solutions avant de débouler chez un voisin. Ne serait ce que se faire aidé par un suivi médical pour un possible baby blues.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Donc, un bambin ou un enfant qui pleure parce qu'il est tombé et s'est fait mal, ça te laisse de marbre aussi, seuls ses pleurs t'importunent ? Parce qu'un bébé qui hurle à cause de coliques ou autre, c'est exactement pareil, c'est de la souffrance ! Tu crois qu'un bébé s'amuse à hurler pour rendre folle sa maman ? Ben mon dieu.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Oui ça me laisse de marbre car comme je m'évertue à le dire depuis tout à l'heure, je n'ai aucune attirance particulière pour les enfants. Oui les pleurs m'importunent dans ce cas là aussi, comme les aboiements d'un chien peuvent importuner les gens qui n'aiment pas ça. (bouh la Vilaine, elle n'aime pas les enfants, les comparent à un chien et dit ce qu'elle pense, bouuuuuh. Oui je me suis permise de vous devancer :))

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Et pour la quatrième fois, je ne vous autorise toujours pas à me tutoyer, belle éducation :)

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Les chiens qui aboient, ils aboient parce qu'ils ont soit été mal éduqués, soit repèrent des trucs louches, ils n'aboient pas parce qu'ils ont MAL... Ils gémissent et couinent. Je suis horrifiée de lire que même un enfant qui est tombé et pleure te laisserait de marbre, à moins que tu joues la provocation. Le monstre, c'est toi.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Cinquième fois, je ne vous ai toujours pas autorisée à me tutoyer. Je ne veux pas de mal aux enfants, je ne les ferai pas tomber, mais non je ne m'attendrie pas devant un enfant parce que " ooooh il a bobo au genou ". Il est tombé, il s'en remettra. Et comme d'habitude vous en venez à être insultante, ils sont beaux vos arguments, il est beau votre respect, elle est belle votrz politesse et je salue avant tout votre tolérance.

Répondre
  Troll d'air  |  18

Pour se faire aider pour un baby blues, il faut s'être fait diagnostiquer un baby blues dans le cas où ça ne va pas de manière durable. On ne sait rien de la situation de cette VDM, un bébé peut être charmant au quotidien (oui, ça arrive) et d'un seul coup avoir super mal à cause des dents qui poussent ou autre et piquer une crise terrible à 22h en laissant ses parents totalement démunis (et en appartement, il y a en plus le stress du "on est en train de déranger tous les voisins" qui n'arrange rien, on ne peut pas juste essayer de faire abstraction des pleurs car on pourrit la vie de tout le monde sans réussir à arrêter).

Répondre
  ekem  |  3

Dans le monde parallèle qu'est le net, sur les forums, le tutoiement est d'usage. Si vous ne le souhaitez pas, il serait peut être plus efficace de dire "je préfère l'usage du vouvoiement à mon encontre" plutôt que "je ne vous ai pas autorisé...." puisque l'usage ne requiert pas d'autorisation. Pour en revenir à la VDM, heureusement que vous n'avez jamais été un bébé ?. Ce fait doit vous inssuporter au vu de votre phobie. Je ne me rappelle pas avoir été un serpent par contre ?. Et oui, une mère sait à qui elle peut confier son enfant, ne serait ce que pour 10 min. Vous dîtes que ça a pu importuner l'auteur de la vdm, certes mais tant qu'on a pas son avis (non limité par une vdm), on ne peut le soutenir. Mais à mon avis, si la mère est allée le/la voir, c'est qu'elle savait d'une façon ou d'une autre qu'elle pouvait se le permettre. L'auteur (e) a pu posté juste pour le côté cocasse de la situation. Et la plupart des gens n'ont pas une telle animosité à l'encontre des bébés. Vous avez tout à fait le droit d'avoir vos opinions, sentiments et autres mais si vous les exprimez sciemment sur le net, acceptez aussi que les gens aient leur sentiment devant les vôtres et les expriment, ne vous en déplaise. Si vous ne supportez pas qu'on ne soit pas d'accord avec vous, il serait plus judicieux il me semble de garder vos opinions pour vous ou de ne pas être aussi aggressive et véhémente quand vous les exprimez car cela conduit une réaction. Bien cordialement et bonne journée

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Personnellement que ce soit sur internet ou dans la réalité, je ne tutoie pas un inconnu, réglé de base de la politesse, donc si je n'autorise pas quelqu'un a me tutoyer, il est impoli s'il se le permet, c'est une base. De deux oui j'ai été un bébé, mais mes parents l'ont choisi. De trois, j'aime les débats et les avis différents que je respecte, ce que je ne respecte pas c'est que l'on me manque de respect parce que je ne pense pas comme les personnes avec qui je discute. Comme je le dit, le respect des autres, la tolérance et la politesse ce n'est pas pour les chiens, et internet n'est en aucun cas une excuse pour s'y soustraire.

Répondre
  Karyo Binga  |  9

Soit tu n'as pas l'habitude des forums et donc le tutoiement de base (tu verras ça sur la grande majorité des forums) te surprend, soit tu joues particulièrement de mauvaise foi pour me faire passer pour une impolie afin de servir ton argumentaire. Comme je l'ai dit plus haut, ce n'est pas parce qu'on tutoie qu'on est impoli et à l'inverse, ce n'est pas parce qu'on vouvoie qu'on est poli. Et ce n'est pas parce qu'on n'utilise pas de gros mots qu'on n'insulte pas. Tout est dans la manière de dire les choses. Par exemple, toi, tu as bien vomi ta haine des bébés à plusieurs reprises, en les traitant, entre autres, de monstres, en qualifiant leurs cris d'immondes, et bien d'autres choses encore. Ça, ce sont des insultes. Et le vouvoiement ne change rien au fond. Ensuite, pas besoin de faire un baby blues pour se retrouver dépassé par un bébé dont on ne décrypte pas le problème de l'instant T et de frôler le pétage de plombs.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

La différence entre un avis et un jugement est mince et incomprise apparemment. En disant que les bébés étaient des monstres je n'en vise pas un seul, j'émets juste mon avis. Vous avec votre " sotte " et le fait que vous m'ayez directement traitée de monstre vous êtes dans le jugement. Et pour la sixième fois que je vous le dit, je ne vous ai toujours pas autorisée à me tutoyer impolie. Il n'est pas difficile de prendre le vouvoiement quand vous voyez que ça dérange la personne en face, c'est de la pure provocation. Vous parlez de moi mais je vous le répète, vois êtes irrespectueuse, impolie et intolérante, c'est bien triste.

Répondre
  Galouve77  |  41

Parler de tolérance et de respect quand ces notions nous sont totalement étrangères pour ce sujet, c'est comique! Qui plus est, il faudrait peut-être faire la différence entre politesse et respect, cela semble nécessaire. Ensuite, quand on n'y connait strictement rien à quelque chose du fait de son mépris, on évite de déballer son avis à coups de diatribes insultantes, surtout quand on ne supporte pas que cela entraîne des réactions. Car oui, vous avez été insultante, irrespectueuse et intolérante. Vous vous demandez peut-être en quoi, d'ailleurs, vous qui vous enorgueillissez d'être une personne solidaire car vous participez à des associations. Je ne vais pas répondre là-dessus, cela a déjà été fait. Moi non plus je n'aime pas les enfants et les bébés. Pourtant je suis mère, et mon enfant, je l'aime plus que tout. Une voisine vient sonner à ma porte en me demandant de l'aide pour calmer son bébé. (Notez qu'on parle d'un bébé, pas d'un enfant, ce n'est pas la même chose, même si on déteste les petits on devrait le savoir quand même) Ce bébé pleure, hurle, et la mère est visiblement à bout. La première chose qui me vient à l'esprit, ça ne va pas être de la juger du haut de mon piédestal en lui disant à quel point elle m’importune dans mon confort personnel. Une personne en détresse, je ne vais pas lui faire des critiques. C'est du bon sens. Une personne en détresse, je lui viens en aide. Cette aide, ça peut soit en essayant de calmer son bébé le temps que cette mère reprenne ses esprits, qu'elle se calme elle-même quelques instants, cela afin d'éviter un drame. Soit je vais l'aiguillonner vers un-e voisin-e plus apte que moi à prendre le relais pendant quelques instants. Je n'aime ni les enfants ni les bébés, vraiment. Mais quand un être vivant quel qu'il soit est en souffrance, je ne pense pas à ma petite personne en premier lieu, je pense à lui venir en aide d'une manière ou d'une autre. Il ne s'agit pas d'être parfait-e ou non, il s'agit de compassion.

Répondre
  JUDExGORE  |  24

Si vous aviez lu mes commentaires, j'ai précisé que oui je l'aurai aiguillé vers quelqu'un plus apte à l'aider. Mais j'ai biensur compris que de toucher au sacro-saints bébés était tabou et ouh la Vilaine méritait le pugilat. Concernant le respect et la politesse, excusez moi de souligner que je n'ai en aucun cas répondu aux insultes et affronte que l'on m'a fait et suis toujours restée courtoise et respectueuse envers les gens qui m'ont clairement manqué de respect. Je respecte les avis des autres, ce que je ne respecte pas c'est que l'on se permette la familiarité avec moi et que l'on m'insulte car j'ai fait l'affront de donner mon avis.

Similaires
Chargement…