Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Ivan Le Terrible  |  18

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  La belle fée  |  22

Ah si, c'est un viol. Elle n'était pas pleinement consciente.

Le viol est un acte de pénétration sexuelle commis sur une victime avec violence, contrainte, menace ou surprise (dans ce dernier cas, la victime est trompée par la ruse de l'agresseur, pour toi, elle était en train de dormir donc inconsciente).
Tout acte de pénétration sexuelle est visé : vaginale, anale ou buccale, notamment par le sexe de l'auteur. Il peut aussi s'agir de pénétrations digitales (avec le doigt) ou au moyen d'un objet.
S'il n'y a pas eu pénétration, il s'agit d'un délit d'agression sexuelle.
Il n'est pas nécessaire qu'il y ait des violences physiques pour qualifier un acte de viol.
Le viol est un crime, même s'il est commis par l'époux de la victime, par son concubins ou son partenaire de Pacs.
On distingue le viol des autres agressions sexuelles à travers l'existence d'un acte de pénétration qui peut être vaginale, anale ou buccale. Cet acte peut être réalisé aussi bien avec une partie du corps (sexe, doigt...) qu'avec un objet.
La peine encourue par l'auteur d'un viol est de 15 ans de prison. Cette durée est portée à 20 ans dans certaines circonstances, notamment lorsqu'il est commis sur un mineur de quinze ans ou par le conjoint ou le concubin de la victime ou le partenaire lié à la victime par un PACS. Le viol est puni de 30 ans de réclusion criminelle lorsqu'il a entrainé la mort de la victime.

Répondre
  Solidusrex  |  40

Vous n'avez vraiment pas compris que c'était une blague de mauvais goût de la part d'Ivan? Je commence vraiment à croire que l'humour est mort...
Edit après avoir lu l'édition faite par Ivan : Ah? Bah j'avais cru que c'était de l'humour noir (dont je maintiens que les commentaires semblent manquer). Mais si ça ne l'est pas, je rejoins le mouvement.

Répondre
  Coban  |  32

L'histoire d'un viol c'est drôle ?

Répondre
  Kaa04  |  48

Comment éveiller la Ligue des Bonnasses en un seul comm’. Plus efficace que le Bat’signal!

Si c’était de l’humour alors c’est hyper mal écrit. Il mérite largement de se prendre les coups de poêle à frire de Coban, la poudre de La Belle Fée dans les yeux et les ongles de Petite Peste qui lui remonte l’urètre.

Répondre
  Loïse Creux  |  6

Le sujet du viol etant lancé : une femme qui réveille son mari avec 1 petite gâterie, c'est un viol aussi, non ?
Parce que personne n'a dit au mari paniqué qu'il pouvait déposé une plainte. L'égalité homme /femme c'est pas gagné...

Répondre
  Slyfried  |  61

Oui. Mais là c'est avant tout un autre problème. Pourquoi se forcer à pratiquer un acte sexuel ? Routine ? Pour éviter les remarques ? Pour éviter que l'autre fasse la tête ? Là, le consentement n'est pas une problématique, c'est plus une sorte de problème de communication et de compatibilité.
Et je pense qu'une personne qui sait ou qui "sent" que quelqu'un se force peut très bien dire non ou arrêter. Et siiiiiiiiiiii vraiment la personne est "tendue", la masturbation existe... ou autres..