Autant le dire tout de suite, tout est dans le titre : Presque VDM" ce sont des VDM... presque. Vous trouverez ici les VDM validées par la communauté dans la modération et en attente de validation (ou non) par l'équipe VDM et aussi celles que nous rejetons car elles sont trop proches d'une autre ou parfois aussi parce qu'elles sont drôles mais qu'il y a plus drôle."
Par "Steak_Frites" - 11/2/2020 19:41
Aujourd'hui, l'ex de mon copain m'a agressée. On a refusé de prendre ma plainte parce que je me suis défendue en la repoussant. L'an dernier, on avait refusé de prendre ma plainte contre mon violeur parce que je ne m'étais pas défendue. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre

ouais j'avoue que c'est du n'importe quoi.... petite précision les flics ont l'obligation de prendre votre plainte allez voir l'igpn et portez plainte car deux refus en un an c'est pas normal et c'est votre droit exit les textes de lois....

Par  soso73  |  36

On a refusé aussi de porter plaintes plusieurs fois pour agression. C'est aberrant qu'en France on ne puisse pas faire confiance en la justice qui est censée nous protéger

Répondre
  Tharkun  |  40

C'est un peu cliché.
C'est heureusement fini, l'époque des machines à écrire sur lesquels des policiers, non formés à l'exercice, devaient taper les procès-verbaux à la machine, à un doigt.
Aujourd'hui, c'est sur ordinateur, avec la possibilité de faire facilement des modifications. Les policiers ne sont pas plus formés qu'avant, mais comme vous et moi, ils utilisent un ordinateur au quotidien.

Répondre
  Steak_Frites  |  38

Bonjour ! Alors pour répondre avec plus de précisions...

Concernant l'agression de l'ex : ses enfants m'appréciaient beaucoup et m'avaient demandé s'ils pouvaient vivre avec leur père et moi, plutôt qu'avec elle. J'ai refusé en leur expliquant qu'elle restait leur mère et que c'était une décision délicate à prendre. Ils lui en voulaient aussi d'avoir abandonné pour la 3ème fois leur animal de compagnie, alors qu'ils pouvaient voir les miens chez moi. C'est peut-être pour ça qu'ils m'ont demandé ça, mais bref, je n'ai pas voulu pour éviter de la mettre en rogne. Et de toute façon, ce n'était pas à moi de décider. Mais cette histoire est remontée jusqu'aux oreilles de l'hystérique mère, et elle a profité un jour que je dise au revoir aux enfants pour m'attaquer par derrière. Je l'ai repoussée pour qu'elle me lâche, sans la frapper en retour. Les flics ont refusé de prendre la plainte mais m'ont proposé de déposer une main courante à la place, parce qu'ils considèrent que je l'ai aussi attaquée en la repoussant. Je pense juste que c'était pour éviter la paperasse, il était 17h, le mec voulait rentrer chez lui et me l'a dit explicitement.

Pour le viol : comme de nombreuses victimes, je suis juste restée tétanisée et incapable de bouger au moment de l'agression. Je suis même restée aphone plusieurs jours après cela. J'ai mis un certain temps avant de parler parce que mes 2 agresseurs étaient haut-placés et l'un d'eux m'avait menacée. Mais quand j'ai fini par le faire, la flic (c'était une femme, oui) qui devait prendre ma déposition m'a dit clairement que ce n'était pas un viol puisque je n'ai pas cherché à me défendre. Du fait du statut de mes agresseurs, ils ont été protégés par leurs boulots respectifs. Les preuves étaient là, par messages notamment, mais la police n'a pas souhaité les prendre en me disant "On verra ça si on doit aller au tribunal, mais là, ouvrez vos yeux, il ne se passera rien". On m'a dit que je pouvais porter plainte au civil directement, mais que ça me coûterait une fortune, et je n'ai pas les moyens. En plus, mes agresseurs auraient le droit de me demander des dommages et intérêts pour procédure abusive, et vu la tournure que prenait l'affaire, je n'ai pas voulu tenter. Précisons aussi que la déco des bureaux des policiers était constituée de posters de play-boy, de goodies Jacquie et Michel etc. Au-delà de l'aspect terriblement beauf, c'est totalement irrespectueux envers les femmes qui viennent de subir un traumatisme.

Malheureusement je suis loin d'être la seule à subir ces situations. Les victimes sont très peu nombreuses à oser porter plainte, et si par miracle on accepte de les entendre, il n'y a qu'une infime chance d'aller jusqu'au tribunal. On peut voir de plus en plus de témoignages de victimes qui expliquent qu'on essaye toujours de leur faire croire qu'elles sont coupables, c'est exactement ce qui se passe dans les commissariats. Il n'existe pas de justice, donc oui c'est tentant de vouloir faire justice soi-même comme certains me le proposent. Ça reste une décision assez compliquée tout de même.

En espérant vous avoir éclairés !
Bise

Répondre
  Aesus  |  43

Je suis réellement effondré et révolté de lire un pareil témoignage.
J'en arriverai presque à comprendre la réaction de ggrobert.

Répondre
  _Cali_  |  6

Une réponse proportionnée n’est pas considérée comme une attaque mais comme de la légitime défense et pour ce qui est de la tentative de viol, c’est autant punissable que le viol en lui-même.
Si tu as toujours les messages, alors porte plainte directement auprès du procureur de la république.
J’ai toujours autant de mal à concevoir que ce genre de chose existe encore aujourd’hui.
Je te souhaite du courage, une gangrène testiculaire à tes agresseurs mais surtout que tu sois heureuse malgré ces épreuves

Par  1known  |  29

Pour rappel: porter plainte est un droit. La police doit prendre votre plainte.
Si elle refuse, revenez avec un avocat.

Courage à l’auteure. Si vous pouvez encore, portez plainte, les arguments qui vous ont été opposés sont pourris.