VDM supprimée, en attente du grand nettoyage.
Par - 9/1/2017 17:44
Aujourd'hui, je regarde une émission télévisée à laquelle "Fraise", une jeune fille, participe. Ma mère s'indigne alors devant ces parents, "qui ne pensent pas à leurs enfants en leur donnant des prénoms de fruits." Je m'appelle Clémentine. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Phaniyeh  |  39

Il faut avouer que "Clémentine" est bien plus répandu en tant que prénom que "Fraise".


Ma soeur a bien failli s'appeler "Pomme" et elle dit qu'elle aurait bien apprécié ça...

Par  Greil  |  29

Non non ce n'est pas comparable. Clémentine est un des dérivés féminins de "Clement" venant de "clemens" (Bon, doux, etc.) en latin. Le prénom existait avant la clémentine. C'est un moine qui a donné son nom au fruit. (L'info se trouve partout).


Ton nom ne signifie donc pas prosaïquement "gneu gneu gneu 1 fruit c joli" mais indique que tu es une personne douce et généreuse.


 


 

Répondre
  yamiko_0  |  25

Pour moi c'est plus Clémence le prénom féminn qui correspond à Clément .... Après oui Clémentine c'est quand même autre chose que Fraise Prune Pomme etc mais .. ça reste un fruit mdrrr

Par  rouly031  |  23

Les "nouveaux" prénoms: Fraise, Pomme ou Cerise ne m'ont jamais choqué et franchement ya pire!


Oui! Parce qu'on peut en parler des Terebentine, des Clitorine, des Dior ou des Clafoutis?! ça c'est honteux!!

Répondre
  Leehiel  |  43

En France tu peux pas appeler ta fille Clitorine, y a une loi contre ça. Ca s'appelle le bien-être de l'enfant. Les deux parents qui voulaient appeler leurs gamines Clitorine et Vagina (si, ça existe u.u) ils ont pas eu le droit. Certes les moeurs évoluent (parce qu'il y avait eu un cas de parents qui voulaient appeler leur fille Fraise et qui ont pas eu le droit) mais je doute qu'ils acceptent un jour un prénom pareil. 


Après je dis pas p

Répondre
  Quieton  |  36

Je ne pense pas qu'il y ait une véritable législation en la matière, ce sont les préfectures qui jugent et étant donné la banalité actuelle des demandes totalement abominables en matière de prénoms, beaucoup lâchent l'affaire et laissent passer des horreurs. 


Une sage femme de ma connaissance a fait naître une petite Vulve cette année, quand on pense qu'il y environ 20 ans certains parents ont d&uci

Répondre
  Quieton  |  36

Bon apparemment mon commentaire était trop long... Après vérification, il n'y bel et bien aucune loi restrictive en matirère de choix de prénoms. La préfecture peut saisir le procureur s'il est considéré que le prénom nuit à l'intérêt de l'enfant, mais je pense qu'en pratique cela arrive désormais très rarement.