79
Par Au.temps.pour.moi - / mardi 5 février 2019 06:30 / France - Montargis
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  jujubesta10  |  11

Je pense que c'est un peu plus compliqué que ça. Je pense qu'inconsciemment il essaie de se convaincre que ça n'est pas vrai, car c'est un fait très difficile à accepter. (ps., ce n'est pas parce qu'un homme défend son point de vue face à une femme qu'il se croit supérieur. chacun a le droit de défendre son avis sans qu'on y voit un concept machiste).

Répondre
  Amay30  |  17

Sauf qu’il n’y a pas de débat à avoir dans ce cas-là, d’avis à donner. Elle n’a jamais eu de plaisir. Point. C’est un fait. Ce qui peut éventuellement être discuté c’est « comment faire autrement pour que ça fonctionne »

Répondre
  jujubesta10  |  11

Effectivement il n'y a pas de débat. Mais comme je l'ai dit, je pense qu'il n'arrive juste pas à l'accepter, à chaud. Ce n'est pas par dédain ou par sentiment de supériorité qu'il la contredit (enfin j'imagine).

Répondre
  izou  |  24

@juju
Je ne sais pas si je dois valider ou pas ton com'. Tu as deux idées dont une est correcte et pas l'autre. Oui, il fait un déni, il refuse d'accepter ce qu'on lui dit... Parce que c'est très vexant et pas facile à avaler. Mais il ne s'agit pas d'un avis personnel sur un sujet extérieur aux protagonistes. S'ils étaient tous les deux devant une toile de Picasso et que l'un dit "C'est beau", et l'autre "c'est moche", tu aurais raison. Là, il s'agit de ce que la fille ressent en elle-même. Un ressenti, c'est personnel et pas sujet à débat. C'est comme dire à quelqu'un qui s'est blessé "c'est bon t'as pas mal". Ou à quelqu'un vexé qu'on se soit moqué de son handicap "Rho c'est bon, c'était pour rigoler, t'as pas d'humour".

Répondre
  jujubesta10  |  11

Izou, oui tu as tout à fait raison. Il n'a aucune raison de la contredire. Ce que je voulais dire, c'est que je ne vois pas comment on peut y trouver, même pour rire, du machisme de la part du gars en question.

Répondre
  izou  |  24

L'Homme sait mieux que la Femme ce que la Femme ressent. Tu n'y vois pas de machisme? Si tu es une femme, je vais demander à un homme de t'expliquer point par point pourquoi tu as tort.

Répondre
  jujubesta10  |  11

je suis désolé mais vous cherchez vraiment loin là. Si ça avait été deux lesbiennes, on aurait dit quoi à la place de machisme du coup ?
Il énumère les choses qui lui ont fait pensé qu'elle avait du plaisir, à tort. Certes ce n'est pas très fin d'esprit, et inutile, mais ça ne veut pas dire que c'est "l'homme" qui sait mieux que "la femme". Il s'agit juste de deux individus. C'est dingue comme de plus en plus les gens cherchent à voir chaque intervention masculine envers une femme comme du sexisme.

Répondre
  Gambit42  |  14

Tout n'est pas affaire de machisme, bien évidemment. Mais la rhétorique qui dit que "puisque tout ne peut pas être affaire de machisme, alors forcément cet exemple en particulier ne l'est pas est" est usée jusqu'à la corde.

L'homme de cette VDM n'avait probablement pas de mauvaises intentions, et une VDM est par essence courte et difficile à juger sans contexte.

Ceci dit, il y a des éléments qui sont assez criants de machisme : elle exprime un sentiment personnel, se rapportant à son propre ressenti, et qui ne souffre pas débat. Et son copain se permet, pendant 10 minutes (c'est énorme) de lui soutenir qu'il connait son corps et son plaisir mieux qu'elle, et qu'il a des preuves de ça.

Je répète : il soutient, preuves soit-disant à l'appui, qu'il connait son corps et son plaisir mieux qu'elle. C'est du machisme à l'état pur. Je ne dis pas que c'est volontaire, ou assumé, ou que ses raisons pour argumenter ne sont pas sincères (par exemple, une gêne et un déni) mais quelque soient ses raisons, elles sont indéniablement liées à une forme de machisme.

Inutile aussi de discuter des éventualités, de se demander si les choses auraient pu être différentes avec deux lesbiennes (un commentaire que j'ai pu lire plus haut). Ici, c'est un homme et une femme.

Répondre
  Paradoqs  |  6

certes, c'est juste ce que tu dis! (ou alors c'est pas faux)

blague à part,
un truc que je pense important de soulever, les sexismes (machisme, paternalisme, maternalisme, condescendance, misandrie, misogynie et j'en passe), font des victimes de tout les côtés, hein!
C'est un peu comme la tolérance, si tu es "vraiment" tolérant, tu dois forcément accepter les avis antagonistes, donc les "fachos". cqfd

perso j'ai été élevé avec Disney aussi...
me faire croire qu'en tant que "mâle" à tendances chevaleresques (aider les "plus faibles"), je dois aussi protéger les "princesses" à tendances capricieuses. (regarde l'histoire, puis les films, séries, dessins animés,...!)

je simplifie beaucoup, mais sur le fond, c'est pas en se traitant de "bourreaux, coupables, mauvais(es)" ou autres, que l'on va faire avancer le combat de l'être humain (non binaire) face aux profiteurs divers et variés!

bien à tous!

Répondre
  jujubesta10  |  11

Il ne sait pas mieux ce qu'elle ressent, il n'arrive juste pas à accepter ce qu'elle vient de dire.

Répondre
  Slyfried  |  53

jujubesta10 : homme avec un h minuscule c'est l'homme masculin. Homme avec un h majuscule c'est l'Homme au sens historique. Cela désigne la civilisation humaine et donc on y comprend aussi les femmes...

Répondre
  jujubesta10  |  11

c'est la manière correcte de l'écrire

Répondre
  jujubesta10  |  11

... Avant d'en remettre une couche, tu pourrais aller vérifier. La manière d'écrire "au temps pour moi" est la façon d'écrire la plus "officielle", défendue par l'Académie française.

Répondre
  jujubesta10  |  11

Ah si les gens comme toi n'existaient pas, que le monde irait mieux. Mais bon ça serait monotone, on n'aurait personne à détester

Répondre
  Slyfried  |  53

Les deux peuvent être utilisées.

« L’expression « au temps pour moi » est utilisée pour admettre son erreur et signifier qu’on va reprendre le problème à son origine et reconsidérer la solution. C’est une manière élégante et humble d’admettre son tort.

L'expression « autant pour moi » est une locution de modestie, avec un brin d’autodérision. Elle est elliptique et signifie : Je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai autant d’erreurs que vous à mon service : autant pour moi. »

Répondre
  LAlbert11  |  23

L’illettré ne serait-il pas celui qui pense que la langue, qui est une construction arbitraire (et fort souvent illogique), n'a qu'une seule façon "correcte" et immuable de s'utiliser?

Quel est le but de défendre bec et ongles une forme plutôt qu'une autre lorsque les deux sont autant utilisées et se justifient tout autant? Avouez simplement que vous avez fait un choix (tout aussi subjectif que son alternative) et que par pure conviction (fanatisme diront certains), vous matraquez ceux qui osent remettre en question votre dogme.

Autant pour moi, au temps pour moi. Les deux étant parfaitement valables, il n'y a pas lieu d'en imposer l'un ou d'insulter ceux qui utilisent l'autre. Une expression ou un mot peut parfaitement avoir deux variations, c'est aussi une des "règles" de la langue que tout soit-disant lettré devrait comprendre.

Répondre
  motardxxx  |  18

"Au temps pour moi" et une expression qui vient des militaires et semble bien antérieur à autant pour moi qui est apparu uniquement au 17e siècle.
les 2 écritures sont admises mais elles semblent avoir une différence de sens et il semble admis que l'expression militaire est bien la 1ere créée.

Répondre
  Haythan  |  20

Je rajouterai deux choses à cette conversation:
Un merci pour slyfried et lalbert11! (z'avez vu comme je parle mal, des mots qui passent à la trappe et les majuscules manquantes!)
Ainsi que: crush. Crush. Crush crush crush crush crush!

Par  Docendo_Discitur  |  73

Je trouve qu'au bout de deux ans, c'est tardif pour en parler. Votre copain ne pouvait peut-être pas remarquer que vous ne preniez pas de plaisir avec lui. La façon de faire, le toucher, les pressions, le "moment" et autres, diffèrent d'une personne et d'un corps à l'autre. Le dialogue est important dans un couple, et la sexualité ne fait pas exception. Il ne faut pas hésiter à guider, à expliquer et surtout il faut en rire. La sacralité de la sexualité et des rôles dans le sexe au sein d'un couple est a bannir.

Répondre

Oui tout à fait. Le sexe n’est pas forcément un sujet qui doit éloigner un couple quand celui-ci n’est pas en phase. Au contraire. Je pense qu’un couple qui fait face à ses difficultés sexuelles, en sort plus fort et plus solide. Communiquer pour guider son conjoint reste bien plus logique que d’attendre qu’il trouve lui même comment faire.

Répondre
  Ilyana  |  15

Keanu_Riz : En même temps...

Par  Ryudjinn  |  48

Tu n'as jamais pris de plaisir. D'accord. Et ? D'une part contrairement à celui de l'homme, le désir de la femme n'est pas nécessaire pour la procréation ; d'autre part, une femme qui prend du plaisir à l'acte sexuel n'est qu'une pécheresse impure, vouée aux flammes de l'Enfer. Remercie donc ton homme, ce faisant il t'épargne une éternité de damnation. Et va lui faire un sandwich.

Chargement…