27
Par Anonyme - / vendredi 18 mai 2018 22:30 / France - Mourmelon-le-petit
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Par  Elbarto  |  22

Je pige pas le principe du "billet sans numéro mais pour lequel le contrôleur te dira où est ta place". Soit ils te filent un numéro, soit tu prends une place parmi celles qui restent...

Répondre
  Kaa04  |  42

Non parfois quand il n’y a plus de place sur certains trains ils surbookent. Mais c’est au passager de se débrouiller à trouver une place ou voyager dans l’espace entre les wagons. Ça peut arriver surtout dans les TER qui font de nombreux arrêts où des places vont se libérer par-ci par-là à chaque gare. Je pense pas qu’ils aient une gestion numérique précise de l’occupation des places gare après gare.

Répondre
  Elbarto  |  22

@kaa04 Non effectivement, ma dernière phrase indiquait se qui se pratique en général, soit tu as une place numérotée, soit tu prends ce qui reste. Donc qu'on ne te donne pas de place numérotée, mais que le controleur soit censé te dire quelle est ta place (sous entendu c'est une place en particulier ), ça me paraît être absurde.

Répondre
  Ellie20  |  18

C'est pour permettre aux gens de voyager même si le train est (en apparence) plein. Comme la personne paie un billet, en effet, le contrôleur doit lui trouver une place (de quelqu'un qui ne serait pas venu prendre le train par exemple ou sur un strapontin en tout dernier recours). Si le contrôleur ne trouve pas de place, le client a la garantie place assise qui lui permet de se faire rembourser une partie du billet s'il n'a pas pu voyager assis ;)

Répondre
  mattaicho  |  28

La VDM se situe surtout sur le fait d'avoir payé un billet tarif 1re pour finalement ne pas avoir eu de place assise du tout.. interwagons pleins dans les rames visitées et pas acces aux autres ... et de plus, à l'époque, j'avais une peur panique de parler à quelqu'un que je ne connaissais pas et du coup, impossible de réfléchir plus loin qu'un "ah bon..." quand le type m'a limite foutu à la porte avec son "laissez passer les gens qui ont une place maintenant"..

Par  Lady-S  |  18

J'ai déjà eu droit à un "billet sans numéro" après avoir raté mon train et être obligée d'en prendre un autre. Je suis montée et je me suis installée sur les strapontins dans l'entrée du wagon. J'ai expliqué la situation au contrôleur et après qu'il ai terminé son petit tour du train, il est venu me chercher pour me donner une place libre. Sur toutes les places disponibles, il y a toujours au moins une personne qui a eu un empêchement ou qui a simplement raté son train !

Répondre
  pktg  |  21

Malheureusement non il n'y a pas toujours des places libres... j'ai fait Quimper-Paris assis sur ma valise alors que j'avais pris mon billet plusieurs jours avant... et nous étions beaucoup dans mon cas

Répondre
  pktg  |  21

Malheureusement non il n'y a pas toujours des places libres... j'ai fait Quimper-Paris assis sur ma valise alors que j'avais pris mon billet plusieurs jours avant... et nous étions beaucoup dans mon cas

Répondre
  pktg  |  21

Malheureusement non il n'y a pas toujours des places libres... j'ai fait Quimper-Paris assis sur ma valise alors que j'avais pris mon billet plusieurs jours avant... et nous étions beaucoup dans mon cas

Répondre
  Kinvald  |  25

Je ne sais pas pour la SNCF, je ne prends presque jamais le train. Mais les compagnies aériennes pratiquent la surréservation; très souvent. Et c'est d'une manière, c'est légal : «Le droit européen protège les usagers. La loi de 2004 reconnait et encadre les surréservations».
En cas de "surbooking", toutes les compagnies européennes se doivent de demander au moment de l’enregistrement ou de l’embarquement, s’il y a des volontaires pour laisser leur place en échange de compensations. S’il n’y a pas de volontaires, les derniers arrivés sont généralement empêchés de monter dans l’avion. Ce qui signifie qu’aucun passager ne peut être débarqué.

«Si une personne est volontaire :

Elle peut négocier certaines prestations avec la compagnie, comme un appel téléphonique pour prévenir ses proches, une indemnisation…
Elle a le choix entre se faire rembourser intégralement son billet et ses trajets antérieurs, si à cause de la surréservation, elle n’a pas pu atteindre sa destination finale. Le remboursement doit être effectué sous les sept jours. Sinon elle choisit un vol différé dans des conditions de transport comparable et dans les meilleurs délais.

Si une personne est forcée :

Elle se voit verser une indemnité forfaitaire. En fonction de la distance de vol, la personne concernée touche un dédommagement allant de 250 à 600 euros.
Elle a le choix entre se faire rembourser ou de différer son départ.
Elle a le droit à des rafraîchissements gratuits, mais aussi à avoir la possibilité d’être hébergée et d’être restaurée et de passer deux appels téléphoniques.

Si les indemnisations ne sont pas versées, l’usager peut se tourner vers la Direction Générale de l’aviation civile mission du droit des passagers. Il est également possible de faire appel au ministère de l’Économie (DGCCRF) et la Fédération nationale des associations d’usagers des transports FNAUT, pour être aidé dans les démarches à suivre.»

Répondre
  Kaa04  |  42

Les questions juridiques j’en sais trop rien mais d’un point de vue pratico-pratique si tu dois prendre un train au dernier moment t’es bien content de pouvoir monter dedans même si tu dois voyager dans l’entre-deux.

Par  franed  |  21

Si je ne me trompe pas cela s’appelle un overbooking, c’est assez fréquent. Ils en vendent un nombre limité par train (en fait un peu moins que le nombres de strapontins dispo). Car effectivement ils prennent en compte le fait que certains passagers peuvent rater le train.

Par  Ryudjinn  |  44

Attendez, là comme ça on croirait que c'est le summum, mais y a plus drôle : si la SNCF vend 2 fois toutes les places d'un wagon par erreur, qu'à cause de ça vous passez 4 heures assis dans l'allée du wagon entouré par d'autres malchanceux comme vous, et que vous allez demander remboursement en arrivant à la gare parce que ce ne sont pas des conditions normales de voyage, savez-vous ce qu'on vous répondra ? "On ne peut pas rembourser, vous avez payé pour être transporté, pas pour être assis". Ça sent le vécu ou pas ? Qu'on vienne me dire que la SNCF est un service extraordinaire....

Répondre
  chatondanslemixe  |  47

Là je suis très étonnée... "Sans place attribuée", c'est écrit clairement sur le billet et ça veut dire ce que ça veut dire, qu'on l'achète en connaissance de cause. Mais une voiture entière pleine de doublons dont les acheteurs se retrouvent debout, et ce sans remboursement alors qu'une place assise réservée était mentionnée sur le billet, j'avoue que ça me paraît un peu gros, comme histoire...

Similaires
Chargement…