Par Paulc77 - 6/6/2016 00:12 - France - Plouaret
Aujourd'hui, je passe une super journée avec ma fille de 5 ans à l'accrobranche. C'est au milieu d'un parcours à une certaine hauteur que j'ai eu l'idée de lui expliquer ce qu'était le vertige. C'est quand elle a commencé à pleurer et ne plus pouvoir bouger que je me suis dit qu'elle avait bien compris. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Tipareiro  |  30

Ne l'enterrez pas il a tout à fait raison, la peur s'apprend. Exemple ?
Un specialiste des araignées est allé voir des petits dans une crèche, et les gamins n'avaient absolument pas peur, au contraire ils allaient même caresser les mygales comme si c'étaient des chiens ou des chats, alors que les adultes étaient terrorisés.

La peur s'apprend soit par imitation de l'adulte (quand le petit voit que l'adulte a peur) soit par expérience personnelle (on tombe on se fait mal --> peur du vide)

C'était l'instant psychologie

Répondre
  Paulc77  |  23

Merci #15. ils n'ont pas l'air de savoir que des fois, expliquer des choses à des enfants sans "preuves" ou "exemples" bien précis est quelque fois très compliqué. merci de ton soutien ☺

Répondre
  Sowarzski  |  27

Ce n'est pas la peine non plus de se mettre en colère, la pauvre maman doit déjà bien culpabiliser !
Je n'aurais moi non plus jamais pensé que ça pourrait provoquer une crise de vertige. Une erreur de plus que je ne ferai pas !

Répondre
  shoups69  |  41

Qui sait ? La mère était peut être en crise de vertige aiguë et n'a pas trouver mieux que d'expliquer la chose ? Des fois quand on flippe on réfléchit pas forcément au bon moment. Pauvre gamine.

Répondre
  Paulc77  |  23

Alors c'est le père. Et non tout allait très bien pour nous deux, et effectivement si elle avait présenté quelconque signe de frayeur du vide sur les parcours précédent je n'aurais jamais fais ça. La c'est justement parce qu'elle n'hésitait pas à me décrire les arbustes qu'on "survolé" en passant dessus sur les ateliers que je me suis dis que cette angoisse existait et qu'elle s'apellait le vertige.