33
Par Anonyme - / jeudi 14 septembre 2017 20:01 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  MadameDodue  |  45

Il risque de perdre ses aides avec une augmentation aussi. Pour éviter ce genre de souci mon ancien patron nous donnait une petite prime et complétait en tickets cadeaux. C'est un peu moins bien que des sous, mais ce n'est pas imposable ^^

Répondre
  MadameDodue  |  45

Il risque de perdre ses aides avec une augmentation aussi. Pour éviter ce genre de souci mon ancien patron nous donnait une petite prime et complétait en tickets cadeaux. C'est un peu moins bien que des sous, mais ce n'est pas imposable ^^

Répondre
  lilibb  |  24

une augmentation est durable, tandis que sinon il me semble qu'on peut tout perdre pour avoir eu une fois 1000 euros (car la déclaration est trimestrielle ?) Encore que.... Après, si en gagnant 1 000 euros on perd plus de 1000 euros en impôts, c'est qu'il y a un problème dans le système ! (Sauf qu'effectivement si il y perds aussi 300 euros d'APL par mois.....) Malgré tout, même avec les APL, RSA tout ça, le fait de perdre de l'argent en travaillant reste un souci.....

Répondre
  starkiller44  |  13

Une augmentation c'est irrémédiable, tu ne peux plus revenir en arrière si les résultats de la boite descendent. De plus, expliquer la situation à son employeur c'est toujours plus intelligent que de gueuler. Pour mon employée, on avait eu un cas relativement similaire et on avait fait une petite augmentation et une prime réduite. Voilà ce qui se passe quand c'est fait en intelligence, on trouve des compromis. Si j'offre une prime et qu'on me gueule dessus, je refais volontiers le bulletin de salaire, mais faudra plus me demander d'arrangement d'heures ou de négociation salariales avant un moment.

Par  Scott_du_canada  |  26

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  motardxxx  |  14

pour info une augmentation peut tout à fait être refusée par un salarié puisque l'employeur la propose à son employé. la raison principale du refus est malheureusement souvent lié aux tranches d'imposition (imposable ou non, tranche supérieure. ..) ou bien à la perte d'une aide en dépassant un certain palier. quelque fois certains perdent 50 ou 100 euros par mois pour une augmentation de 30 euros. (quoique c'est sensé être moins vrai maintenant)

Répondre
  Riki  |  30

Juste avec les impôts tu ne pourra pas gagner moins d'argent en augmentant tes revenus (en France du moins). C'est plus au niveau des aides conditionnées par un plafond de revenus qu'il peut y avoir de la casse.

Par  Phaniyeh  |  30

C'est triste d'en arriver là je trouve

Par  turbalf  |  18

S'il devient imposable à cause de sa prime, il ne paiera des impôts que sur la partie qui dépasse de la 1ère tranche (et c'est pas 45% là) donc au final il lui restera toujours plus que sans la prime ! Par contre qu'il y ait un effet de seuil côté aides c'est bien possible car beaucoup sont réservées aux "non-imposables", d'où l'urgence de réformer ce système qui fait que parfois il vaut mieux gagner moins pour avoir plus, un comble quand même !

Répondre
  turbalf  |  18

Et accessoirement il peut expliquer gentiment sa situation à son patron, après on va se plaindre que les patrons sont pingres et des esclavagistes, et quand ils font un geste (ici un beau geste quand même), ils se font engueuler ! Et si perdre des aides est moins intéressant qu'une prime de 1000€, va falloir penser à les baisser toutes ces aides...

Par  nanette29200  |  13

je le comprend tellement! une année, mon mari avais eu une augmentation du a l'augmentation du smic, donc normal, ça a fait qu'a la déclaration d'impôt on dépasser de 10€ sur la tranche précédente ( j'espère que je suis clair) ça lui a valu 650€ d'impôt a payer alors qu'il n'en payer pas et avais même la prime a l'emploie! ça nous a fait très très mal! son augmentation été si minime que ça n'avais rien changer a notre quotidien, par contre ça nous a mis dans une situation financière catastrophique a devoir sortir ses 650€ les impôt on été "sympa" il nous on permis de payer en 3 fois trop généreux!!! mais on a eu beaucoup de mal a s'en remettre car avec nos salaire nous n'avions aucune aide! on en vivait pas mal, mais on ne pouvais pas s'offrir de vacance, ni de gros plaisir, a part un cinéma par mois on vivais pas dans le luxe! on été dans la pire des tranche, on payer tous, sans aide et aucun bonus! donc je comprend tout a fait l'employer de l'auteur de la VDM, sauf sur une chose! pour une fois qu'un patron reconnais les qualité de son employé ce qui devient rare de nos jour, il aurais pue être reconnaissant mais expliquer son refus au lieu de s'énerver

Répondre
  sarensour  |  16

Sauf que l'imposition est un barème progressive. Si la tranche 0 à 9710€ est imposable à 0% et la tranche supérieure à 14% ça ne veut pas dire que tu à 14% sur tous tes revenus. Si les revenus déclarés sont de 9720, on à 0% sur 9710€ soit 0€ plus 14% sur 10€, soit 1.40€. Entre 1.40€ et 650€ il y a de la marge. Il y a peut-être eu d'autres augmentation. Après il me semble qu'en dessous d'un certain seuil, le montant n'est pas réclamé. Par exemple ces 1.40€ ci dessus ne pas à payer. La solution pour éviter le problème de seuil est de réclamer la somme quelques soit le montant.

Répondre
  Tharkun  |  33

@nanette29200 Non, ce n'est pas possible. Une augmentation du SMIC ne peut pas faire passer un foyer de non imposable à 650 € d'impôts. @sarensour En effet, si l'impôt dû est inférieur à 60 €, il n'est pas recouvré.

Répondre
  axl_2baz  |  39

Je bosse en accueil d'un Service Impôts Particuliers, et la dernière fois que qqun m'as dit "ma situation n'as quasiment pas bougé et mes impôts ont explosé" (c'est à dire ... hier), le quasiment pas bougé c'était 7000€ de plus sur l'année (en passant de 43 a 50K) et un enfant à charge en moins. Le contribuable standard ne regarde que le montant de l’impôt sur le revenu, sans même essayé de comprendre comment on le calcule ou vérifier si sa situation a évolué.

Par  blondinet34  |  28

Hurler pour être récompensé c'est pas vraiment cool ... ceci dit pour les impôts je comprends, avec ma compagne on est imposable pour 11euros en trop (on bosse tous les deux) avec un enfant qui va venir bientôt nous allons devoir emprunter à ma famille pour acheter les meubles, la poussette et tout ce qu'il faut, on a beau expliquer la situation nous n'avons aucune réduction d'impôts RIEN, le seul conseil que l'on à eu de l'assistante sociale ( et oui obligé d'en arriver là quand tu bosses honnêtement et durement ! ) c'est qu'elle s'arrange pour se faire virée ou une rupture de contrat à l'amiable pour s'occuper du bébé à la maison et qu'on aura plus d'aides et plus imposable pour l'année prochaine, youhou, quelle solution géniale revenons en arrière quand les femmes restaient à la maison s'occuper des enfants -.-' sans compter qu'il faut déménager dans un appartement plus grand. Bref je comprends totalement la personne, mais sinon pour récompenser peut être des chèques cadeaux, c'est plus simple même si ce n'est pas aussi pratique que de l'argent ^^

Répondre
  mattaicho  |  24

Pour ce qui est des chèques cadeaux, c'est limité aussi... Ma mère a eu un contrôle dernièrement, et celle qui l'a contrôlée lui a dit que les cartes cadeaux ne devaient pas dépasser 10% du salaire (donc pas le droit à plus de 140 e pour un salaire de 1400 e par exemple), et devaient être utilisées pour des produits culturels ou de loisir... donc pas le droit de faire ses courses ou d'acheter ses meubles (ou autres) avec. Sinon, c'est considéré comme un avantage en nature et c'est donc imposable. Les salariés sont même censés signer un papier certifiant qu'ils ont reçu quel montant en carte cadeau.

Répondre
  lilibb  |  24

et que dire de systèmes où, quand tu travailles à temps trop partiel, on t'embête pour que tu quitte ce job (ou ferme ton entreprise si tu es indépendant) pour retrouver un CDI temps plein ! (Genre t'as le choix, et tu t'es dis "oh cool ! je vais bosser pour 400 euros par mois au lieu d'un CDI temps plein !!!") L'idée, j'imagine, c'est de pas avoir des gens qui s’éternisent à être à temps partiel + RSA (alors qu'on ne doit pas rester au RSA longtemps, ici le département est assez dur là dessus). Sauf que, en vrai, si on fait ça c'est qu'on peut pas faire autrement, surtout que ça rapporte rien (les revenus sont quand même déduits en grande partie du RSA), donc c'est qu'on est dans une démarche où on fait déjà de son mieux plutôt que glander. Et pour l'état, c'est quand même plus interessant de payer un RSA réduit qu'un RSA plein, avec des gens qui se battent pour rester insérés, mais non, on est des glandeurs.... Pour éviter les effets de seuil, faut avoir direct un job qui paye bien ! (genre y en a)

Répondre
  mattaicho  |  24

Le pire étant que ma mère faisait ça pour être gentille avec ses employés, pour les récompenser avec un "cadeau de noel" de 150e, sans faire gaffe au fait que ça pouvait être perçu comme une tentative de filouter la fiscalité, idem quand elle donne une gratification à ses stagiaires. C'était écrit clair et net dans ses comptes, la dame n'a pas eu à farfouiller, juste à lire...

Chargement…