Par Mère trop curieuse - 1/5/2019 06:30
Aujourd'hui, j'ai trouvé un cahier dans l'armoire de ma fille, bien caché. Intriguée, je l'ai ouvert. Tout était vide à l'exception de la dernière page, qui disait : "Va te faire Maman, tu n'as pas à lire mon journal, même si tu le trouves". Bien joué ma chérie, bien joué. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  jujubesta10  |  14

Tout dépend de l'âge de la fille, et des rapports enfants-parents. Admettons qu'elle ait 12 ans par exemple. Si la communication est bonne, que tout se passe bien à l'école, avec l'entourage etc., il peut y avoir une relation de confiance suffisante pour un jardin secret assez conséquent. Par contre si la communication est difficile, que des choses semblent louches, qu'il y a parfois des signes de dépressions etc., c'est aussi naturel que les parents essaient de savoir ce qu'elle écrit dans son journal.
(Edit) si la fille en question a 15 ans, elle a bien sûr droit à son intimité, pour sa vie, pour ses relations et les parents doivent la lui laisser. mais si elle a 10-12 ans, les parents doivent avoir accès à tout.

Répondre
  jujubesta10  |  14

En tout cas je ne connais aucun parent qui ne connais pas, du moins en partie, ce qui est écrit dans ces journaux. (edit), quand il s'agit de leur enfants, pas de leurs ados

Répondre
  Angwena  |  27

L'édition intempestive en action.

Répondre
  jujubesta10  |  14

C'est une mauvaise chose de corriger un texte si on s'est rendu compte qu'il était imprécis et ne correspondait pas à l'idée qu'on voulait exprimer ? (En plus si on precise qu'on l'a édité?

Répondre
  Nekociraptor  |  55

Je trouve ça un peu limite Jujubesta, quel est le jour où tu décides que ce n'est plus un enfant mais un ado ? La veille tu peux fouiller dans ses affaires et le lendemain tu te l'interdit parce que ça n'est pas bien ? J'ai du mal avec les règlements fluctuants, une choses qui est mal un jour doit l'être aussi les autres, non ?

Répondre
  jujubesta10  |  14

Nekociraptor , Il n'y a pas de limite précise, mathématique. ça se fait progressivement et naturellement j'imagine, selon l'évolution et la maturité de ton enfant. Mais ça me parait évident que concernant un enfant, donc moins 12 ans en tout cas, rien ne doit être tenu secret à l'égard des parents (à part des secrets de polichinelles inoffensifs, propres à l'enfance, comme on en a tous eus). Le journal intime d'un enfant, il a l'impression que c'est secret. Alors si tout va bien on n'y jette pas un oeil, mais si les choses ont l'air de tourner mal et qu'il n'en parle pas, on va regarder ce qui est écrit, c'est juste logique. De même qu'on autorise pas un enfant à avoir un compte sur un réseau social sans surveillance et sans que les parents en aient un accès illimité,

Répondre
  Coban  |  31

Elle lit le marc de caca.

Répondre
  Laura17000  |  24

MC, belle tentative d'esquive de débat sur vdm.
😊

Répondre

Arrête Juju, tu t'enfonces. Comment peux-tu mettre sur le même plan un réseau social sur lequel une enfant exposerait sa vie aux yeux de tous (avec tous les dangers que cela comporte) et un journal pour elle seule, parfaitement inoffensif ? Il n'y a rien qui justifie de contrôler ce qu'elle écrit dans les pages de son journal ; si elle a préféré garder ces secrets pour elle au lieu de les livrer à ses parents, c'est qu'elle ne souhaite pas qu'ils le sachent, POINT. Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans le concept du journal INTIME, exactement ? Aie l'obligeance de respecter son jardin secret, l'âge de l'enfant n'est absolument pas une excuse. Et si jamais tu sens que ton fils ou ta fille va mal, à ce moment-là tu essaies d'avoir une discussion ensemble pour l'encourager à se confier ; mais en aucun cas tu ne dois fouiller dans son dos. Question d'intimité et de confiance.

(T'as vu moi aussi j'peux éditer).

Répondre
  jujubesta10  |  14

Pour un enfant qui aurait des soucis, évidemment qu'on en parle en premier. Seulement il n'en parlera pas forcément, ou ne dira pas tout.
Quant au journal intime, quand on est enfant on a l'impression que le journal est intime, mais les parents sont aussi concernés, et sont même responsable de savoir. Rien de tout ce qui concerne l'enfant est inconnu des parents. Les parents ont tout à fait le droit ranger et fouiller la chambre de leur jeune enfant. L'intimité de la vie d'un enfant, jusqu'à 10-12 ans, concerne lui-même ET ses parents. Un enfant n'est pas responsable de lui-même, ce sont ses parents qui en sont responsables, et de ce fait doivent s'intéresser à son activité, et aussi chercher des informations dans son dos si quelque chose les inquiète. Ce n'est pas un manque de respect, c'est juste la responsabilité de parent. Tous les gamins qui ont tenu un journal pensaient que c'était complètement secret, et, étant devenu adulte, ont réalisé que leurs parents connaissaient le contenu. Rien de la vie d'un jeune enfant n'est privé pour ses parents. S'il y a une bonne relation de confiance, ils arrêteront automatiquement de fouiller la vie de leur enfant. Mais rien ne leur interdit de le faire, et c'est complètement déplacé d'accuser un parent qui a fouiller les affaires de son petit enfant

Répondre
  Nekociraptor  |  55

Quelle mauvaise valeur à transmettre à ses enfants : "la confiance que tu me portes je la trahi, mais c'est pour ton bien". Difficile de faire confiance ensuite quand tu sais que tes propres parents t'ont trahi ainsi quelque soit ton âge.
Édit : beau self control MC ( moi aussi je veux éditer ^^)

Par  Djef Ray  |  22

@ jujubesta10
Dans le cas présent de cette anecdote, pour que cette jeune fille mette au point ce "piège" à sa mère, c'est probablement que celle-ci se montre un peu trop intrusive dans la vie privée de ça fille. Je suis partiellement d'accord avec toi, il y a des cas de figures particuliers où la santé et la sécurité de ses enfants justifie de chercher des infos, mais il faut malgré tout laisser les enfants se construire leur intimité

@ Nekociraptor
Je suis aussi partiellement d'accord avec toi, il est préférable de respecter le jardin secret de ses enfants, mais il y a quelques cas de figure particuliers qui justifierai selon moi de fouiller des les affaires de mes enfants vivant chez moi, quelque soit leur age : suspicion de viol, de harcèlement ou de pulsion suicidaire, visible dans le comportement inhabituellement très renfermé d'un enfant ou ado refusant soudainement de se confier alors qu'il le faisait auparavant, traces de coups masqués sur le corps, etc. Et aussi suspicion d'activité malhonnête : trafic de drogue, recel d'objet volés, etc.

Répondre
  Gragol  |  12

"trafic de drogue, recel d'objet volés, etc."
Effectivement, dans ce cas de figure une mise au point est nécessaire pour rappeler qu'on ne laisse jamais de preuve écrite de ses propres méfais ! Il faut vraiment tout leur apprendre...

Par  Elodias92  |  23

C’est absolument mérité, ça reste un être humain elle a le droit d’avoir une vie privée, je comprendrais jamais les parents qui fouillent comme ça.
J’avais fait pareil à mes parents sans viser quelqu’un particulièrement et je m’étais fait punir, bah ça a juste renforcé mon envie de leur cacher des trucs