Par anna06 - 13/11/2009 15:59

Aujourd'hui, j'ai fait du babysitting. Le charmant petit garçon de six ans que je gardais était assis en face de moi pendant le gouter, le regard fixé sur mon décolleté. Au bout d'un moment, je lui dis en rigolant : "Il est beau, mon collier, hein ? — Je sais pas, je regardais tes seins." VDM
Je valide, c'est une VDM 69 943
Tu l'as bien mérité 8 516

anna06 nous en dit plus

Oulalala je ne pensais vraiment pas déclencher une telle polémique en écrivant cette anecdote. Pour information, je portais un débardeur classique, et j'ai juste de la poitrine... Ca s'arrête la, je sais encore etre décente quand je garde des petits =) Et c'est bien la réponse du tac au tac du gamin qui me fait dire VDM !

Top commentaires

Commentaires

#178 Je me méfie de l'argument "tu es la seule à penser ça donc tu as tord" (il n'y a qu'à demander à Galilée :p) mais admettons, je n'ai absolument pas dis que tout le monde pensait comme moi... Ensuite "le regard fixé sur le débardeur" ça fait bizarre, surtout qu'elle croyait qu'il regardait son collier (vu qu'elle lui a demandé s'il le trouvait beau), et à moins d'avoir un sautoir (ce qui est peut être le cas mais bon...) un collier est bien au niveau du décolleté et pas sur le débardeur, elle pensait donc bien que le gamin regardait son décolleté (d'où l'emploi de ce mot) et la VDM justement c'est qu'elle s'est trompée puisqu'il regardait ses seins (donc légèrement plus bas) et qu'en plus il lui a dit ! Après je n'essaye pas de te convaincre, comme je l'ai dit chacun son interprétation si toi tu penses qu'elle portait un truc qui découvrait ses seins libre à toi ;-) (mais dans ce cas là je ne comprends pas la VDM car elle aurait su qu'il regardait ses seins et n'aurait donc pas posé cette question qui a du lui faire vivre un grand moment de solitude).

# 179 Tu te contredis: tu dis toi même qu'elle portait forcément un décolleté. Il faudrait savoir!

#180 Sauf qu'on n'a pas l'air d'avoir la même notion du décolleté, pour moi un débardeur est décolleté, et pourtant ça ne découvre pas les seins... Ce n'est pas parce qu'elle a un décolleté qu'il est profond, c'est ça que je veux dire ;-).

Mouahahahah ! Le "porter un décolleté" qui devient "montrer ses seins", c'est à mourir de rire ! En même temps que c'est à pleurer, en fait, à désespérer du genre humain. Un millimètre plus loin dans le manque d’objectivité et l’auteure de la VDM se retrouverait taxée de pédophilie, ça craint grave ! Je plussoie au max Bibouchon et Adelhaidais pour tout ce qu'ils ou elles ont dit dans leurs diverses interventions (sauf pour « oui, peut-être qu’il a été traumatisé » : je ne le crois pas une seconde). Et je partage complètement ce qu'a ajouté godzilla (#82) : quelques autres me font vraiment peur à moi aussi. Déjà rien que (dans le post #100, d’Expertus) "la nature a voulu que les hommes aient un sexe dominant", comme par hasard suivi de l'idée selon laquelle les femmes ne seraient respectables qu'en fonction des vêtements qu'elles portent... Pfiouuu ! Carrément effrayant. Quelqu'un a dit, pour une autre VDM, que les gens confondaient souvent machisme et muflerie (je suis tout à fait d'accord avec ça, d’ailleurs), mais là, y'a aucune confusion possible : c'est du pur machisme, du vrai de vrai, de l’authentique phallocratie, qui pose la domination, la supériorité des hommes sur les femmes… méprisées au point de n’être même pas considérées comme des personnes, rabaissées à un rang inférieur à celui de la personne. Ouais, vraiment effrayant. En même temps, quand je vois que ceux qui tiennent de tels discours sont pourtant capables de se prétendre (#90) « totalement acquis à la cause féministe », et que, en outre, ils disent aux autres (#92) : « Revoyez plutôt votre façon de penser »… ben j’peux pas m’empêcher de rire. Y’en a qui ne doutent vraiment de rien. :) En tout cas, merci pour le fou rire que m’a valu cette histoire que l’homme a un « sexe dominant ». Franchement désopilant, si on entend la formulation telle quelle. Quoi ?! Un sexe dominant ?! Omagad ! Mais qu’est-ce que c’est ? Un sexe planté au sommet du crâne ? Mouahahahah ! Le nombre de scènes hilarantes que j’ai pu imaginer à partir de ça… É-norme !:) Merci beaucoup, vraiment, je vais en rire longtemps, je crois. Quant aux quelques autres qui me font également peur… face à leurs posts, le rire me semble aussi la meilleure solution. Le puritanisme (non assumé, en plus), la projection, les arguments bidon, l’incapacité de reconnaître la pertinence de certains arguments contraires, les extrapolations hallucinantes par réaction d’un émotionnel piqué au vif, la flagrante méconnaissance de la nature de l’enfant (en qui certains ne voient pas un enfant mais un adulte en miniature, doublé d’un pervers en puissance), le déplacement de la décence sur des choses insignifiantes (la véritable décence n’est pas une question de vêtement), et tout ce que j’oublie de citer… Mon Dieu, pauvre humanité ! Si je n’optais pas pour le rire, je crois bien que je serais tentée de me suicider de découragement !:) Comment peut-on ne pas voir l’absurdité de l’idée que, porter un décolleté pour s’occuper d’un enfant, saymal, indécent, et qu’il faudrait choisir un autre vêtement ? Y’a pourtant une façon bien simple de la voir, cette absurdité : il suffit d’enlever ses œillères, et ainsi de s’apercevoir que s’occuper d’un enfant (ou de plusieurs) n’est pas seulement le fait des baby-sitters, institutrices, éducatrices de jeunes enfants, etc., mais aussi celui… de toutes les mamans du monde. Or, la plupart de celles de nos pays industrialisés portent allégrement le décolleté. Omagad ! Mais que fait la police, bon sang ?! Toutes ces mamans indécentes, quelle horreur ! Quelle obscénité ! Que vont devenir leurs enfants ?!:) Qu’allez-vous donc faire, les tenants du puritanisme insensé ? Affirmer cette fois que toutes les mères devraient éviter de porter débardeurs et autres décolletés (car le débardeur est un décolleté, y’a aucun doute à avoir là-dessus), ainsi que petites robes à bretelles, chaque fois qu’elles s’occupent de leurs enfants ? Vu la fréquence à laquelle elles le font, autant carrément interdire l’existence de tous les vêtements de ce genre, ce serait plus simple !:) Mais encore plus simple : aller sonder votre propre esprit, car c'est là que règne l'indécence. À tel point qu'au seul mot de "décolleté" vous voyez les seins quasi à l'air. Prenez donc votre dictionnaire quand vous ignorez le sens d'un mot. En l'occurrence, "col" signifie "cou". Un décolleté est donc tout vêtement qui dégage LE COU. Il peut aussi dégager les épaules, avec échancrure plus ou moins profonde, mais il suffit qu'il dégage le cou pour porter le nom de "décolleté". Bon, allez, je ne vais pas m’éterniser davantage, y’aurait trop à dire. Mais je ne résiste pas à une dernière petite rasade pour la route. En matière de crédibilité, j’ai beaucoup aimé cet enchaînement : #34 Pluiedor (en réponse à #27) : « En l'occurrence, c'est vous qui faites preuve d'étroitesse d'esprit et d'intolérance... surtout pour prendre l'exemple de la burka. Très profond. » #52 Merlorouge (en réponse à je ne sais plus qui) : « voir un bout de sein ou n'importe quel autre morceau de chair ne va sans doute pas traumatiser un enfant. L'enfant voit la naissance des seins, et alors ? » (je plussoie, bien sûr) Qu’a répondu Pluiedor (#55) à cela, je vous le donne en mille ? Ceci : « Mais, oui, mettons-nous tous à poil devant les enfants!! Quel est le problème? » Beaucoup plus profond, en effet. Pertinent, large d’esprit et tolérant, pas de doute. Mdr ! Mouahahahahah !:)

Depuis quand dire que "la nature à donné aux hommes le sexe dominant" c'est du machisme? C'est le cas parce que les hommes sont plus forts physiquement que les femmes, c'est tout. Le machisme c'est que la conséquence de ça (là il faut remonter très loin en arrière dans l'histoire). Après j'ai vite-fait survolé la suite du post, je réponds pas j'ai la flemme, c'est un gros bloc uniforme dégueu à lire et les mdr et autres allusions au rire me font chier, c'est même pas drôle.

#183 Nan mais c'est vrai qu'à la limite "sexe fort" aurait été plus pertinent que "sexe dominant" parce que dans le second il y a quand même notion de domination (d'ailleurs pour les filles on dirait quoi ? "sexe dominé" ? O_o)...

Oui c'est vrai, sur le coup t'a pas tort, mais l'idée reste la même. La nature a donné à l'homme un sexe fort, et l'homme s'est fait sexe dominant.

#182 Je voudrais que tu saches que la dernière remarque que tu as citée de moi était IRONIQUE. Pour quelqu'un qui aime le rire, c'est quand même dommage de ne pas comprendre l'ironie... En revanche, j'ai du manquer un train: a-t-on vraiment évoqué le machisme? Avoir une tenue décente n'est pas l'apanache des femmes. Je ne me souviens pas qu'on ait fait une différence à ce niveau..

# 182 Tu as cité de moi quelques remarques. Je voudrais attirer l'attention sur deux choses: 1. Tu les sors du contexte, donc, forcément, ça ne plus de sens. 2. La dernière est purement IRONIQUE. Pour quelqu'un qui aime rire, ne pas reconnaître ni comprendre l'ironie, c'est un peu dommage... Pourquoi avoir évoqué le machisme? J'ai du manquer un train. On a parlé de tenues décentes mais en aucune façon on a fait la différence entre les deux sexes. Quant à l'argument de la maman, il est biaisé puisque, ici, on parle de ceux qui travaillent avec des enfants qui ne sont pas les leurs. Il y a une énorme différence.

kraztak (#183) : "je réponds pas j'ai la flemme, c'est un gros bloc uniforme dégueu à lire et les mdr et autres allusions au rire me font chier, c'est même pas drôle." Gloups... T'as raison, c'est dégueu à lire, ce gros bloc, désolée, j'ai vraiment pas fait exprès. J'vais pas me justifier en racontant comment c'est arrivé, ce n'est pas intéressant et tout le monde s'en fout. C'est arrivé, c'est tout, et j'en suis désolée, ce n'était vraiment pas voulu. En revanche, l'aspect exagération du rire, c'était tout à fait intentionnel. Non que je n'aie pas ri, au contraire, j'ai vraiment ri autant que je l'ai dit (mais t'as le droit de ne pas trouver ça drôle : on ne rit pas tous des mêmes choses, et ce qui déclenche le rire ne se commande pas), mais j'aurais pu ne pas le répéter. Pu, oui ; voulu, non. Pourquoi ? Il serait trop long de détailler. Certains l’ont peut-être compris, d’autres non, ou peut-être que personne ne l’a compris. Tant pis. Grosso modo, c’était une façon de dire : « Holà ! Ca commence à être gavant l’intolérance, les jugements, les interprétations, les ‘j’ai raison, t’as tort, pôv pomme !’ etc., qui règnent ici (dans les commentaires en général, je veux dire, pas seulement dans ceux de cette VDM). Soyez un peu attentifs à ce que vous dites, certains, avant de reprocher aux autres l’attitude que vous avez vous-mêmes ». Et je t’assure que, quand une personne reproche à une autre son intolérance (ou n’importe quoi d’autre, hein)… en se montrant elle-même tout aussi intolérante, ben ça me fait rire, vraiment. D’abord, ça m’agace, parce que c’est vraiment pénible, ça plombe les discussions ; mais ensuite ça me fait rire, parce que ça a quand même réellement un côté comique. Heureusement, d’ailleurs !J ‘Fin, bref, on peut donc voir ça comme une forme de coup de gueule, même si ce n’était pas que ça. Toutes mes excuses si ça t’a vraiment trop emmerdé (pareil pour les autres, bien sûr). Voilà. Maintenant, je voudrais répondre à ta question : « Depuis quand dire que "la nature à donné aux hommes le sexe dominant" c'est du machisme? » Non non, ce n’est pas seulement ça. Tu dis toi-même que tu as survolé la suite de mon post (à cause gros bloc dégueu), donc, selon l’endroit où ton survol a commencé, tu n’as peut-être pas lu toute la phrase, qui ajoutait un autre ingrédient au précédent. Ce n’est pas la seule idée de sexe dominant pour l’homme qui m’a fait parler de machisme, mais son association avec le rabaissement de la femme. C’est parce qu’il y a ce rabaissement que le mot « dominant » prend sens de « domination » (et non plus simplement sens de « force physique »). De toute façon, la notion de force physique me semble un leurre au profit du machisme. Dire que la nature a donné à l’homme un sexe dominant (ou fort, si tu crois que c’est le juste sens) me paraît déjà biaisé, car la nature, en réalité, a donné à l’homme… un sexe, point. De même qu’elle en a donné un à la femme. Dominant, qui entraîne dominé, et fort, qui entraîne faible, sont des qualificatifs ajoutés par l’homme. Certes, on peut difficilement nier que la force physique est plus élevée chez l’homme que chez la femme, et loin de moi l’idée de le nier, là n’est pas la question. Mais cela ne justifie pas les expressions sexe fort et sexe faible (et encore moins sexe dominant, sexe dominé). Bon, j’vais pas entrer dans une dissertation là-dessus, ce n’est pas le plus important. Je voulais juste te dire que, non, le machisme n’est pas « que la conséquence de ça ». Le machisme consiste vraiment en un mépris des femmes et une volonté de les dominer, le tout menant à leur asservissement, ni plus ni moins. Et cela vient de notre culture patriarcale, dont l’origine, comme tu le dis, se situe très loin en arrière dans l’histoire. Son but le plus inavoué : limiter la sexualité de la femme, qui fait peur aux hommes (schématiquement, femme complètement libre sexuellement = homme… insécurisé). Voilà, c’est succinct, bien sûr, et si tu n’y connais rien dans ce domaine, renseigne-toi, y’a des tas de documents intéressants sur le sujet. Sois bien certain que, si les femmes tentent si fort de se libérer, ce n’est pas à cause de la force physique de l’homme, mais bien parce qu’elles sont asservies, et le sont depuis des millénaires. Il va bien falloir qu’un jour où l’autre ça cesse complètement (pour l’instant, la libération est seulement en cours, elle n’est pas acquise). Et des pensées du genre qu’une femme qui veut être respectée doit s’habiller de façon à ne pas provoquer le désir des hommes vont dans le sens contraire du processus, ce qui n’aide pas du tout les femmes. C’est en tout cas mon avis. Désolée d’avoir encore une fois été si longue, mais ça me semblait important.