87
Par Albukitty / mardi 14 février 2012 22:19 / Espagne
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  yaseiineko  |  9

Bah quoi ? Séance mutuelle !

Par  moile69  |  0

Voilà comment bien dépenser son argent !!!!

Répondre
  moile69  |  0

Ou peut être qu'elle en avait marre !!!

Par  lena123456  |  13

VDM pour toi . Change de psy

Répondre
  pommedunord  |  10

un bon spy est supposé garder une distance par rapport à tes problèmes (pour pouvoir t'aider) sinon autant aller voir une bonne copine (ça coûte moins cher) sinon j'espère que ça ira pour l'auteur

Répondre
  noyau  |  26

En Suisse, pour devenir psychothérapeute, il est obligatoire d'avoir suivi un certain nombre d'heures de psychothérapie personnelle. Je ne connais pas le règlement en France, par contre.

Répondre
  Bipapeloula  |  25

Un psychologue n'a aucune obligation d'aller voire un confrère, un psychiatre non plus. Un psychanalyste, par contre, doit avoir suivie une analyse. Et dans la grande mare des psychothérapeutes de tous bords, que celui qui s'y retrouve lève le doigt !

Répondre

Un psychologue est quelqu'un ayant fait des études de psychologie ( bac + 5 minimum) . Un psychiatre est un médecin spécialiste . Un psychanalyste est une personne s ayant fait une psychanalyse " travaillée " ayant pour but de devenir psychanalyste ( souvent des psychologues) . Le terme de psychothérapeute n'est pas reconnu en tant que tel.

Répondre
  KorRri  |  4

Il me semble que si tu est psychiatre (donc médecin) ce n'est pas obligatoire/nécessaire, par contre pour devenir psychologue, c'est nécessaire pour le devenir! A vérifier!

Par  moile69  |  0

Elle en avait marre il faut la comprendre !!!!

Répondre
  Haldu  |  37

Attends! Tu as vu la vie qu'elle a? Assez pour faire pleurer une psy! Et toi, tout ce que tu trouves à dire, c'est qu'elle a soulée sa psy. Vu l'état dans lequel elle est, tu ne fais preuve que de méchanceté? Tu sais quoi? Tu as bien mérité d'être enterré.

Répondre
  Nheela  |  19

Étant moi même psychologue, je ne peux que réagir à ta phrase "au point de faire pleurer une psy". Les psy sont humains avant tout, malgré leur éthique qui leur oblige une certaine neutralité et "l'habitude" d'écouter les pires malheurs, ils ne sont pas forcément blindés contre tout ce qu'ils peuvent entendre. Aussi, certaines histoires de vie peuvent venir faire écho à leurs propres histoires personnelles, leur rappelant des événements malheureux qu'ils ont eux même eu à vivre, et donc les toucher tout particulièrement. J'en ai fais l'amère expérience, mais j'ai attendu de ne plus être devant le patient pour pleurer. C'est quand même préférable pour lui, sinon quelle image on lui renvoit? Que sa situation est désespérée à ce point? En tant que psy il faut donc se protéger pour protéger également son patient. Ainsi si l'on sent monter des larmes échappant totalement à notre contrôle, il vaut mieux, autant que possible, prétexter quelque chose pour s'éloigner momentanement et ne surtout pas pleurer devant son patient, pour ne pas que la relation clinique qui s'est instaurée s'en trouve menacée par la suite.

Répondre
  Haldu  |  37

Mais je n'ai jamais dit que les psy n'étaient pas humain. Mais comme tu le fait remarquer, comme vous n'êtes pas censés pleurer devant vos patients, il faut admettre que cela surprend la première fois que ça se produit.

Chargement…