48
Par alicemagie - / vendredi 9 novembre 2018 00:30 / Canada - Montr?al
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Vieuxmachin  |  8

Ben ouais, lorsqu'on travaille de ses mains, quelle que soit la profession, c'est forcément parce qu'on n'a pas étudié.
C'est connu, voyons !
Quand on a au moins le bac, on refuse obligatoirement de se salir les mains !

Par  Taketako  |  24

Non mais elle avait pas à lui balancer ça. Même en ayant fait une CPGE on respecte la dureté de chaque filière et le boulot qu'il a fallut. La pauvre vient la réconforter et elle lui envoie ça dans les dents. C'est clairement pas cool...

Commentaires
Par  Karinoug357  |  37

Un an de patisserie ça semble pas si dur, même si moi j'ai lâché. Il faut surtout de la vitesse et de l'endurance physique... Après j'imagine que le boulot lui-même est dur, mais là il est question d'études. Si elle dit que t'as pas fait d'études c'est qu'elle doit etre au CEGEP ou à l'université, elle en a minimum pour 3 ans là... C'est pas comparable à une formation professionnelle.

Répondre
  Taketako  |  24

Non mais elle avait pas à lui balancer ça. Même en ayant fait une CPGE on respecte la dureté de chaque filière et le boulot qu'il a fallut. La pauvre vient la réconforter et elle lui envoie ça dans les dents. C'est clairement pas cool...

Répondre
  Beralath  |  7

Tu sais qu'il y a des études qui vont jusqu'au Bac +3 pour la pâtisserie ? Ou alors tu a sorti ton commentaire sans même te renseigner ? Au minimum, il y a le CAP, qui prend 2 ans. Le Bac Pro prend 3 ans, ce à quoi tu peux ajouter jusqu'à 3 ans d'études en plus. Donc il n'est pas possible de savoir si elle n'a pas fait d'études. Elle en a peut-être même plus que sa cousine.

Répondre
  Medhi Mwajamie  |  11

Et puis, même si elle ne connaît pas les études de sa copine, en quoi ça l'empêche de compatir et de tenter de la réconforter?
Si un ami se fait larguer, je peux le soutenir, même si je n'étais pas en couple avec sa copine et que je ne sais pas précisément ce qu'il a vécu.

Répondre
  Karinoug357  |  37

Je répondais car je vis au Québec et qu'ici le cours de patisserie est une formation professionnelle d'un an (j'ai testé, mais j'ai arreté pour changer d'études). On peut faire cette formarion dès 16 ans (diplome secondaire non requis). J'ai pas dit qu'elle a pas fait d'études ni qu'elle pouvait pas compatir. Mais je trouve qu'on ne peut pas comparer des études plus manuelles qu'intellectuelles d'un an avec le CEGEP (formation professionnelle technique de 3 ans ou préparation pour l'université de 2 ans) ou l'université.

Répondre
  Trichelieu  |  20

Pfff faut un peu être con pour faire trois ans d'études pour de la pâtisserie. Tu peux faire plein de gâteaux avec Marmiton ou Cuisine Facile !
(Team1erDegré, prépare les badges ...)

Par  Vieuxmachin  |  8

Ben ouais, lorsqu'on travaille de ses mains, quelle que soit la profession, c'est forcément parce qu'on n'a pas étudié.
C'est connu, voyons !
Quand on a au moins le bac, on refuse obligatoirement de se salir les mains !

Répondre
  Medhi Mwajamie  |  11

Bah oui, si tu n'as pas fait le sacro-saint parcours lycée générale-> bac S-> Fac (->chômage?), tu es forcément un flemmard...
Je comprends pas cette tendance qu'on a à dévaloriser les parcours autres que le bac S, que ce soit sur "l'intelligence" (parce que selon moi, être intelligent, ce n'est pas la capacité à régurgiter des cours ) des gens qui choisissent ces formations ou leur charge de travail: d'autant plus que ces secteurs manquent de travailleurs qualifiés, qui sont donc assez recherchés (et peuvent donc gagner correctement leur vie dès qu'ils font du bon boulot).
Alors, certes, ce n'est pas ma filière et je ne suis pas le mieux placé pour parler de ces secteurs, mais ça n'empêche pas que j'ai énormément de respect pour eux.

Répondre
  Fusionnelle  |  24

Après tu peux faire de longues études et ne travailler que de tes mains ! #ostéopathe héhé 😁 ! Par contre je suis incapable de faire un fraisier digne de ce nom et j'admire beaucoup les pâtissiers et leurs techniques !

Répondre

Et je la comprends. Ma mère est pharmacienne, elle a fait dix ans d’études, une thèse, et elle gère tous les jours des cas parfois très durs à supporter humainement. Des patients atteints de cancers en phase terminale, des patients handicapés, aux douleurs chroniques, des malades mentaux, des drogués : II est de son devoir d’adopter toujours la bonne attitude, de vérifier les posologies, et d’orienter toujours vers un médecin selon les symptômes qu’un « client » présente en arrivant pour pratiquer l’automédication. Certains symptômes peuvent être annonciateurs de graves maladies, et c’est à elle de les déceler. Elle fait sans cesse des formations, avance très souvent des paiements, et est sans cesse confrontée à la maladie (réfléchis : qui d’autre qu’un malade se rend dans une pharmacie ?). Donc ce n’est pas comme une épicerie juste à côté, vraiment pas.

Répondre
  cranzombies  |  3

BAC+5 mon grand, dont 2 ans de prépa. Mais ose me dire que l'école était plus dur que ta vie professionnelle. A l'école tu pouvais venir en cours encore bourré de la veille et ne rien suivre pendant une journée en sachant que tu pourrai rattraper ça avant les partiels. Essaye de te pointer bourré au boulot si tu as des responsabilités.

Répondre
  Somaya  |  19

Tout dépend de tes études mecs hein, faut pas généraliser... Bac + 5 aussi (en 6 ans), 4 années sans faire noël, 4 années sans vacances à rester le cul sur une chaise à travailler de 8h à 20h (en cours, chez moi ou à la bibliothèque). Les moments que j’appréciai le plus c'était les vacances d'été, où je bossais pour les payer ces putains d'études, mais au moins quand je rentrais chez moi le soir je pouvais aller me coucher.
La nana de la VDM a clairement pas de tact, mais moi je peux comprendre ce qu'elle a voulu dire... Ma mère, avec toute la bienveillance du monde, me proposait parfois quand je l'appelais au téléphone en pleurant "Si tu veux ma fille on se fait une après midi au spa", alors que je courrais après le temps, et que j'aurai adoré allonger mes journées justement pour pouvoir le faire.

Répondre
  MadameDodue  |  51

Surtout qu'au final, elle n'a peut-être "que" un CAP (en tout cas elle a au minimum un CAP), mais elle l'a, alors que la cousine n'a visiblement pas l'air partie pour obtenir son diplôme.

Répondre
  MadameDodue  |  51

… ça me fait penser, ton commentaire me rappelle un court passage du meilleur des mondes, où ils font un test sur une île ; ils n'y mettent que des Alphas pour créer une société hyper élitiste, mais comme les habitants se pensent tous sortis de la cuisse de Jupiter (pas not' président, hein) aucun ne veut effectuer ce qu'ils estiment être des basses besognes. Pour sur ils finissent mal, je me demande s'ils ne crèvent pas tous de faim comme des gros cons mais j'ai un doute.

Répondre

Ce qui est intéressant avec les « élites » soufrant d’un gros complexe de supériorité, c’est qu’ils sont d’un
Degré de naïveté incroyable. Il ne réalisent pas qu’il n’y pas de métier qui soit réellement plus noble qu’un autre. Tous sont important.

Par  destineos  |  13

Où est la VDM ? Ça paraît logique que pour un métier manuel il y a moins d’étude ... et ce sont des études accès sur la pratique et beaucoup moins sur la théorie. Donc en effet quelqu’un qui a fait des études pro ne peux comprendre ce que sont les études sup et inversement.

Répondre
  Quieton  |  35

Donc, selon ton raisonnement, si l’on n’a pas personnellement vécu une situation, on est automatiquement incapable d’avoir un avis dessus, voire de la comprendre ?

Répondre
  Couscous  |  11

En France. Va dans d'autres pays, tu verras que ce n'est pas le cas.

Similaires
Chargement…