Autant le dire tout de suite, tout est dans le titre : Presque VDM" ce sont des VDM... presque. Vous trouverez ici les VDM validées par la communauté dans la modération et en attente de validation (ou non) par l'équipe VDM et aussi celles que nous rejetons car elles sont trop proches d'une autre ou parfois aussi parce qu'elles sont drôles mais qu'il y a plus drôle."
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  78

Mademoiselle, en début de mois j'ai lu un article sur le site de Mediapart qui révélait les dessous des grandes écoles et prépa : propos injurieux, humiliation sexuelle, harcèlement et diffamation. Il ne faut pas vous laisser faire si vous sentez que vous perdez le contrôle de cette situation délicate et sensible. N'hésitez pas à contacter le plus rapidement l'administration de votre école et d'en parler à vos parents. Par ailleurs, si des actes avérés de harcèlement et de diffamation (voire pire) sont portés contre vous, ils sont du ressort de la justice. N'hésitez pas à porter plainte contre les « journaux » et groupes d'étudiants aux mentalités archaïques et dangereuses de votre école.
De plus, si vous avez besoin de renseignements, vous pouvez contacter dès maintenant l’Observatoire des Violences Sexuelles et Sexistes dans l’Enseignement
Supérieur.
Je vous adresse tout mon courage possible. N'oubliez pas, le plus important se sont vos études et n'ayez que faire des babils de ces chiabrenas.

Par  Aesus  |  43

Je plussoie aux deux commentaires précédents.
Cette situation n'est pas saine.
Tous les harcèlements ont commencé par des propos de ce genre : injurieux, sexistes et/ou diffamatoires.
Je ne peux que t'encourager à contacter rapidement l'administration de cette "école", ainsi qu'en parler à tes parents.
Le fait que tu sois mineure pourrait, en outre, être une circonstance aggravante.

Commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  78

Mademoiselle, en début de mois j'ai lu un article sur le site de Mediapart qui révélait les dessous des grandes écoles et prépa : propos injurieux, humiliation sexuelle, harcèlement et diffamation. Il ne faut pas vous laisser faire si vous sentez que vous perdez le contrôle de cette situation délicate et sensible. N'hésitez pas à contacter le plus rapidement l'administration de votre école et d'en parler à vos parents. Par ailleurs, si des actes avérés de harcèlement et de diffamation (voire pire) sont portés contre vous, ils sont du ressort de la justice. N'hésitez pas à porter plainte contre les « journaux » et groupes d'étudiants aux mentalités archaïques et dangereuses de votre école.
De plus, si vous avez besoin de renseignements, vous pouvez contacter dès maintenant l’Observatoire des Violences Sexuelles et Sexistes dans l’Enseignement
Supérieur.
Je vous adresse tout mon courage possible. N'oubliez pas, le plus important se sont vos études et n'ayez que faire des babils de ces chiabrenas.

Par  chapelle16  |  64

Je vois pas le rapport avec le fait que tu sois mineure, à moins d'avoir des années d'avance et te retrouver avec des gens plus âgés que toi. En revanche ce qui t'arrive n'est pas normal, il faut alerter les responsables de l'école ou tes parents, ça peut vite tourner au harcèlement.

Répondre
  Grain de Poivre  |  19

Tu ne vois pas le rapport ? Si elle est en école et mineure, c'est qu'elle a de l'avance. Et la violence psychologique sur mineur est une circonstance aggravante comme la remarquée Aesus.
L'écrire nous montre la situation doublement alarmante.

Répondre
  chapelle16  |  64

GDP, donc t'es subitement devenue aveugle après le "je vois pas le rapport "? Parce que ce que je dis après "à moins que " rejoint exactement ce que tu dis mais tu devais être trop pressée de me tacler pour lire posément ce que j'ai écrit.

Répondre
  Grain de Poivre  |  19

Arrête de jouer ta petite victime. Je ne suis pas agressive. Je t'ai répondu pour ta première phrase. Parce que qu'elle dise qu'elle soit mineure c'est important.

Répondre
  chapelle16  |  64

Ce n'est important que si ceux qui la harcèlent sont majeurs ce qui constitue un facteur aggravant mais ce n'est pas précisé, et de toute façon quel que soit l'âge c'est quelque chose de grave et elle ne doit pas laisser passer. Sur ce, j'ai mieux à faire de ma soirée que de nourrir le troll, donc si tu as quelque chose à rajouter parles-en à ton proctologue. Poutous.

Répondre
  Grain de Poivre  |  19

Tu n'as pas une expression et une répartie personnelle ? Proctologue ça vient de moi et le machin poutou c'est la bande à mc.
Ai je dit le contraire ?
Sauf qu'il faut que tu sois un minimum réaliste. La plupart des étudiants en "école" comme de commerce ou ingé, les étudiants sont majeurs. Nul besoin de le préciser.

Répondre
  MadameDodue  |  63

Disons que si elle avait 12 ans ce serait très problématique, mais là il est plus que probable qu'elle est sexuellement majeure (ou alors elle est plus qu'en avance), et il n'est pas impossible que la bande de blaireaux en rut ne sache même pas qu'elle est mineure. Mais de toute façon on est d'accord que quelque soit son âge, c'est hyper malsain.

Répondre
  xila2112  |  17

Sinon être né en fin d'année c'est possible aussi, on sait pas de quand date la VDM (je suis née en décembre et quand je suis entrée en école supérieure j'avais 17 ans)

Par  Aesus  |  43

Je plussoie aux deux commentaires précédents.
Cette situation n'est pas saine.
Tous les harcèlements ont commencé par des propos de ce genre : injurieux, sexistes et/ou diffamatoires.
Je ne peux que t'encourager à contacter rapidement l'administration de cette "école", ainsi qu'en parler à tes parents.
Le fait que tu sois mineure pourrait, en outre, être une circonstance aggravante.

Par  Slyfried  |  63

Effectivement, le fait que l'autrice soit mineure est une situation très « sensible » et aggravante. Ces associations règnent sur les réseaux sociaux et dans les soirées des « grandes » écoles. Ils font des « books » avec des descriptifs, des annotations et donnent les adresses et les numéros de téléphone. Et même si il s'agît d'une minorité, ils font du mal en perpétuant ce sexisme d'un autre âge et harcèlement honteux.. Il existe (depuis peu; il est vrai) des chartes et des codes de conduite et les établissements tentent bien que mal de sensibiliser les étudiants et de réduire ces vieilles pratiques. J’encourage la prise de parole sur ces sujets car le machisme et la misogynie peut très vite déraper. Car n'oublions pas que le but premier de ce genre de nomination est d'arriver à « se faire » la fille. Consentante ou non.

Répondre

Oui, mille fois oui. D'en venir à monter un concours interne dans son dos afin de la « choper » c'est déjà bien malsain ; mais de n'avoir aucune dignité au point de la réduire à un vulgaire objet sexuel, et tenir à jour une liste des meilleures filles à baiser... Tu sens que les notions de consentement, de respect mutuel et de plaisir partagé, c'est pas trop leur truc à ces bestiaux, dirons-nous poliment. On a toutes les raisons de penser que cela peut rapidement tourner à l'agression sexuelle et au viol.

Par  Monsieur Connard  |  60

C'est simple, il faut en parler à tes parents et à l'administration au plus vite. Je connais bien ce genre de saloperies d'assos de merde d'étudiants. En droit c'était un peu la même chose. Et vazy que le début de soirée c'était open bar pour les filles et à 23h quand elle étaient bien pompettes, ils appelaient ça "la chasse à la viande saoule". Quelle bande de sale merde.
Ils mériteraient juste de faire un petit séjour dans une prison de haute-sécurité aux USA pour faire la copine de cellule d'un bon gros énorme black bien membré.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Mais les filles étaient forcées de venir aux soirées ? Forcées de se bourrer la gueule ? Peut-être (oh grand dieu), ont-elles elles aussi une sexualité débridée.

Bien-sûr, si ensuite elles sont forcées d'avoir des rapports, ça s'appelle un viol et c'est différent. Mais y'a quand même une différence entre convoitise et séquestration.
Même dans la VDM, ok l'autrice est considérée comme sexuellement attirante. Ok c'est très beauf, bien lourd, mais... quoi ? Il faut le signaler pour ne pas que ça tourne en harcèlement, mais de ce qu'on en sait c'est peut-être juste un délire potache entre jeunes libidineux.
Croire que les filles ne font pas de même et ne parlent jamais de qui elles aimeraient bien "se faire au p'tit dèj", c'est naïf.

Répondre
  Harbard  |  25

"Oh grand dieu", si tu as besoin de faire boire de très jeunes étudiantes insouciantes pour pouvoir te les taper, tu es une grosse merde pathétique.
Tu aimerais que ta sœur ou que ta fille, mineure, soit affichée comme la cible à se taper par une bande de sous-primate faisant parti d'un club ou une association d'étudiants débiles qui ne pensent qu'avec leurs bites ? Parce que croit moi, ça va bien plus loin que le simple petit délire potache entre jeunes libidineux.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Je veux bien te croire - je ne connais pas la situation (toi si ?).

Et tu vas bien vite en conclusion, Les filles ne sont pas toutes "innocentes" et les hommes ne sont pas tous des primates. Bordel, pourquoi toujours être aussi manichéen ?

Répondre
  Harbard  |  25

Pour avoir fait médecine et pour travailler dans un hôpital, oui, j'ai déjà vu (et je vois encore) ce genre de connerie sous couvert de bizutage ou d'humour potache. Il n'est pas question d'être innocente et seulement primate, il est question que si tu en arrive à élire la « salope de l'année » car la file est sortie avec deux mecs en quelques temps (par ex et ce petit surnom va la poursuivre bien au delà des études), « la chatte fraîche à à se faire » et que tu fais tout pour te la faire, même jusqu'à la faire boire, la coincer dans une salle de garde, lui faire de la pression psychologique, tu es une pathétique merde. Chez les carabins, on estime que 60% des étudiantes ont vécu des situations de violences sexuelles, harcèlements et agressions pendant leurs études. Mais c'est moi le manichéen et qui ne vois pas un très grave problème.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Oui, car rien là ne dit qu'ils "font tout pour te la faire, même jusqu'à la faire boire, la coincer dans une salle de garde, lui faire de la pression psychologique".

Il y a quand même une différence entre vouloir coucher avec une fille et une agression sexuelle, on est d'accord ? J'ai bien dit aussi dans mon premier message que le comportement est à signaler pour éviter qu'il déborde en harcèlement. L'un entraîne l'autre, mais l'un n'est pas l'autre.

Répondre
  Flying Whales  |  50

King, sauf que dans ce genre d'école (ou prépa), c'est clairement une "nomination" qui va pousser les petites bites à tout faire pour la sauter. Bon soit, elle est mineure et ne risque pas d'aller dans une soirée à beuverie. Mais l'idée est là.

Répondre

@KingRCT3, peu importe que les filles aient consommé délibérément de l'alcool, le fait est que si ces pervers tiennent à ce qu'elles soient bien éméchées afin de se les faire, c'est que, tacitement, ils ont conscience qu'elles auraient probablement refusé étant sobres. Ils profitent donc qu'elles ne soient plus en pleine possession de leurs moyens pour avoir des rapports sans se soucier de leur consentement, sachant qu'elles ne seront de toute façon pas en état de refuser ou de leur opposer une résistance.

Pas besoin de connaître tous les détails pour comprendre que ce sont des situations graves. On ne parle pas d'un mec qui veut simplement coucher avec une fille, en lui annonçant clairement son désir et en s'assurant de son consentement. Là, on parle d'une petite bande organisée qui complote dans le dos des filles en dissimulant ses intentions, les traitant non pas comme des êtres humains, mais des morceaux de viande. Il va sans dire que ces individus n'ont aucune considération pour leurs cibles et ne pensent qu'à satisfaire leur propre plaisir ; donc qu'elles soient d'accord ou non ils s'en tamponnent.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Mais tacitement, en allant à ce genre de soirée et se bourrant la tronche comme ça, les filles ne sont-elles pas aussi consciente de ce qui peut se passer ? (j'entends finir par coucher, pas se faire violer, évidement...)
Elles en ont peut-être envie, même. Car l'alcool ça désinhibe, filles comme garçons, et certain(es) on besoin de ça pour se lâcher car iels n'osent pas autrement.

Répondre

Être conscientes de cette éventualité ne signifie pas l'accepter... Ce n'est pas parce qu'elles ont décidé de s'alcooliser qu'elles souhaitaient nécessairement coucher avec eux derrière. Il n'y a pas de « tacitement » dans une relation sexuelle, car cela reviendrait à dire que toute personne éméchée est partante pour s'envoyer en l'air. Je persiste et signe : si elles n'ont pas donné explicitement leur accord, user de moyens détournés pour les contraindre à un rapport sexuel, ça reste un viol.

Répondre
  Le_PoUnT  |  18

Donc pour toi, une jeune femme(et non pas une fille), qui va à ce genre de soirée, si elle décide de boire, c'est normal qu'elle s'expose à ça... J'espère de tout coeur que tu ne participes pas à ce genre de soirées avec des gays.....

Tu risques de te réveiller avec mal au cul.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Mais vous lisez ce que j'écris ou vous préférez extrapoler sur des propos que je n'ai jamais tenu ?
Je dis deux choses : qu'une fille peut avoir envie de coucher. Pas qu'elle doit se faire violer...
Et deuxièmement, je suis désolé si j'ai du mal avec l'alcool... Pour moi se bourrer jusqu'à ne plus être conscient... et bien c'est inconscient, justement. Ce qui ne légitime PAS un viol.

Répondre
  Le_PoUnT  |  18

Donc pour toi c'est soit alcool 0%, ou 100%. T'es sobre ou t'es bourré(e)... Heureusement en France pour conduire il y a un entre deux pour pouvoir conduire.

Tu peux très bien boire dans une soirée sans forcément te bourrer la geule.... Et ce n'est pas parce que tu te bourres la geule que tu vas coucher avec le premier ou la première venue.

L'alcool ce n'est qu'un prétexte, si tu tiens vraiment à quelqu'un, l'idée ne te vient même pas.

Répondre
  KingRCT3  |  32

Je ne comprends pas pourquoi tu insinues ça.
J'ai un problème avec les gens qui se bourrent la gueule à en devenir inconscient (littéralement ou imagé), oui. Je n'ai pas de problème avec prendre quelques verres raisonnablement.

Par  Maneskyggens  |  28

Elle est belle la future "élite".

Par  Chloé Johnson  |  17

Merci pour vos commentaires bienveillants. Pour vous éclairer, je viens d'avoir 16 ans; il y à peine 3 mois et je suis en prépa paces. La prépa est un monde intimidant. La charge de travail est considérable et les mentalités sont spéciales. Je fréquente peu le monde des étudiants. Au delà du fait que je sois encore mineure et que je ne puisse pas participer aux soirées, je n'ai pas d'accroche avec la grande majorité.
Physiquement j'ai été gâtée car je suis "bien développée" et je ne fais pas mon jeune âge. Je peux comprendre qu'on puisse essayer de me draguer et de vouloir tenter sa chance. C'est normal.
Toutefois, j'ai découvert cette "nomination" suite à deux messages de félicitation pour ma nomination sur mon smartphone avec des photos de pénis en érection. En fouinant et en contactant une connaissance, j'ai appris qu'ils avaient (un "club" d'étudiants) un groupe privé sur Facebook et qu'ils avaient mis en ligne mes coordonnées, ma photo de ma carte d'étudiante ainsi que ce descriptif :
« Jeune chatte fraîche qui ne demande qu'à se faire déflorer. Sous ses airs de sainte-nitouche se cache un fort potentiel de cochonne. Nous la nommons « chatte fraîche à chopper 2020 », foncez ! ».
J'ai signalé à mes parents qui ont pris soin de demander des captures d'écrans à ma connaissance et la direction a été prévenu. Je sais qu'ils ont enlevé ma photo et mes coordonnées de leur groupe privé mais depuis cette "nomination" je sens des regards et je suis mal à l'aise. La direction est au courant et nous attendons des sanctions.


Joe le uber, tu es pitoyable à éditer ton commentaire et de ne pas assumer tes insultes.

Répondre
  Vindsval  |  61

Je vous trouve bien trop sympa. J'aurais été ton père, je n'aurais pas hésité une seule seconde à porter plainte contre ces misérables et insignifiants cloportes.
En tout cas courage pour la suite Chloé.

Répondre

Awééééé... Non seulement Slyfried a visé juste en évoquant ces associations qui affichent des étudiantes sur les réseaux avec leurs coordonnées, mais le crétinisme de ces gars va encore plus loin que ce que j'imaginais.

Je rejoins les autres, il faut porter plainte.

Répondre
  Pixy  |  34

Mais ce sont des animaux ma parole !!! 😱 Non je retire ça, c'est pas gentil pour les animaux. Lâche rien Chloé, ces types sont des déchets de l'humanité !

Répondre
  Le_PoUnT  |  18

@Vindsval je te trouve bien trop sympa. Elle est étudiante en PACES. J'aurais été son père/frère/de la famille.... Je les aurais contraint à s’entraîner à une vasectomie sur eux même. Travaux pratiques... :D
Même en prépa, il n'est pas trop tard pour apprendre.

Just Kidding ....

Ca reste compliqué de porter plainte(contre qui?), pour le fait que tu sois mal vue, implique des assos qui vont dans ce sens et qui vont intervenir dans ta prépa.... C'est un fait de société actuel.