62
Par Maelle - / samedi 29 juillet 2017 18:01 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Troll d'air  |  21

C'est une grosse légende urbaine, cela dit en temps normal la blagounette se passe en fac de bio avec de bons microscope. Avec des microscopes de lycée, on a déjà du mal à repérer des spermatozoïdes lorsque c'est ce qu'on recherche et qu'il y en a plusieurs sur la lame, alors en voir par erreur dans une lame d'épithélium buccal faut pas exagérer.

Par  Vickie Vanylia  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Par  ColdSunshIne  |  20

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Vickie Vanylia  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  panpa35  |  33

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Tardian  |  71

Fake ou pas fake, aujourd'hui, en 2017, en France, la prostitution des mineures est malheureusement un phénomène en expansion. Je savais déjà que la prostitution des étudiantes majeures existait (ça coûte cher, les grandes études, et les aides sont rares, minces, et parfois difficile à obtenir -_-), mais je suis tombé des nues à la lecture du reportage dans le Charlie Hebdo du 31 mai dernier, qui annonce après enquête que des filles de parfois seulement 12 ans "s'occupent" de leurs camarades en échange de quelques euros, ou d'objets à la mode - ça fait froid dans le dos.
Plus d'informations ici : https://www.acpe-asso.org/page/49070-sensibilisation

Répondre
  panpa35  |  33

Mais Tardian, qui te parle de prostitution là ????

Répondre
  Tardian  |  71

panpa je réagissais surtout par rapport à l'argument de l'âge : si des gamines se prostituent (pas forcément dans un réseau, d'ailleurs), alors il n'y a pas de raison que d'autres n'aient pas de relations sexuelles sans "rétribution", même très jeunes.

Répondre
  panpa35  |  33

Tardian, je ne vais pas lancer débat sur la sexualité des ados. Néanmoins, avec les hormones en ébullition, il n'est pas étonnant qu'ils assouvissent un minimum leur curiosité et ça n'a rien de nouveau. Ce qui m'agace, ce sont les réactions démesurément virulentes ou prudes de certains, d'où a provocation. Par contre, je te rejoins sur le côté très inquietant que tu abordes.

Répondre
  Tardian  |  71

Nous sommes d'accord, en fait. Pour précision, je n'ai aucun problème avec la sexualité des enfants (oui, ça existe, n'en déplaise aux parents, et aux religieux) ni a fortiori celle des pré-ados et des ados, pas plus d'ailleurs que je n'ai de souci avec la sexualité des personnes âgées (n'en déplaise, cette fois, aux jeunes). Par contre, ce qui m'effraie, c'est l'influence néfaste du porno en libre service (et, ne nous en cachons pas, des tabous qui empêchent des discussions pourtant cruciales) sur les plus jeunes, ce qui conduit entre autre au type de dérives que j'évoquais dans mon autre message.
Je ne vais pas résumer correctement la totalité du reportage de Charlie en si peu d'espace et de temps (sans compter que ce n'est pas le lieu pour cela), mais en gros, une bonne partie des filles dont il y est question ne le fait ni sous la contrainte (directe ou indirecte) de quelqu'un, ni pour faire leur intéressante ou se vanter auprès de leurs copines, mais juste parce que de leur point de vue c'est un moyen normal (!) d'obtenir de l'argent ou des biens, sans même avoir conscience de ce que cela signifie - aujourd'hui, mais aussi pour leur vie future. C'est ça, que je trouve effrayant : des gamines qui couchent ou font des fellations pour ce que ça leur apporte matériellement, dont certaines, même, refusent qu'on les qualifie de prostituées - ce qui en dit long sur le décalage de perception que cela implique. :-/

Répondre
  panpa35  |  33

Je te confirme, nos points semblent assez similaires et oui, notre société (de consommation, de médias, de mode etc...) engendre des dérives très inquiétantes. Faudra que je jette un coup d'œil à ton lien à l'occasion...

Répondre
  Tardian  |  71

Le lien que j'ai donné va vers une association spécifique à la prostitution enfantine en général, qui était citée (parmi d'autres) dans le reportage. Mais je n'ai pas de lien vers un équivalent en ligne de l'article papier, c'était dans le Charlie Hebdo n°1297 du 31 mai dernier.

Répondre
  Nightbird83  |  9

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  EugenieG88  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Troll d'air  |  21

C'est une grosse légende urbaine, cela dit en temps normal la blagounette se passe en fac de bio avec de bons microscope. Avec des microscopes de lycée, on a déjà du mal à repérer des spermatozoïdes lorsque c'est ce qu'on recherche et qu'il y en a plusieurs sur la lame, alors en voir par erreur dans une lame d'épithélium buccal faut pas exagérer.

Chargement…