22
Par - / jeudi 24 mai 2018 08:00 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  ingenieurts  |  9

Faut pas pousser, quand même : j'ai 68 ans, j'ai un smartphone depuis 2008, et un mobile depuis 1995 (j'avais 45 ans, et on n'était que 800 000 détenteurs de mobiles en France à ce moment-là).
Mon épouse (retraitée aussi), qui ne voulait pas de smartphone, préférant un bon vieux mobile "classique", s'est convertie l'année dernière, et à présent elle utilise plus de fonctionnalités que moi !
(Mais pour Youtube, elle préfère sa tablette… :-))
Et la dernière fois que dans la famille quelqu'un a pris une info ancienne (de 2008) pour du frais, ce n'est ni moi ni ma moitié, mais notre dernière fille – qui n'a que 25 ans !

Par  Slyfried  |  38

Zork31, être senior est un concept bien abstrait. Dans le marketing ou certains mondes obscurantistes du genre, on va te dire qu'a 50 ans, tu es un senior. Les pouvoirs publics parlent de 65 ans.. Dans le monde de la santé, on va dire 70 ans...
L'âge véritable, c'est celui qu'on a dans sa tête.

Commentaires
Par  Zork31  |  26

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  ingenieurts  |  9

Faut pas pousser, quand même : j'ai 68 ans, j'ai un smartphone depuis 2008, et un mobile depuis 1995 (j'avais 45 ans, et on n'était que 800 000 détenteurs de mobiles en France à ce moment-là).
Mon épouse (retraitée aussi), qui ne voulait pas de smartphone, préférant un bon vieux mobile "classique", s'est convertie l'année dernière, et à présent elle utilise plus de fonctionnalités que moi !
(Mais pour Youtube, elle préfère sa tablette… :-))
Et la dernière fois que dans la famille quelqu'un a pris une info ancienne (de 2008) pour du frais, ce n'est ni moi ni ma moitié, mais notre dernière fille – qui n'a que 25 ans !

Répondre
  Slyfried  |  38

Zork31, être senior est un concept bien abstrait. Dans le marketing ou certains mondes obscurantistes du genre, on va te dire qu'a 50 ans, tu es un senior. Les pouvoirs publics parlent de 65 ans.. Dans le monde de la santé, on va dire 70 ans...
L'âge véritable, c'est celui qu'on a dans sa tête.

Répondre
  Zork31  |  26

@ingenieurts : félicitations à vous mais votre cas personnel ne reflète pas tous les cas. Je ne cherchais à vexer personne, je disais juste que ce n'était pas évident pour tout le monde. Désolé si vous vous êtes senti jugé.
@Slyfried : je suis d'accord mais je n'ai pas dit que séniors = à partir de 50 ans. J'ai précisé "rien qu'à partir de", ce qui sous-entendait plutôt que je parlais d'une catégorie d'âge encore inférieure à celle évoquée précédemment. Et je connais pas mal de gens autour de moi de ces générations (voire de la mienne mais bien plus rarement) qui ont vraiment du mal avec cette technologie (tout comme j'aurai peut-être du mal avec de futures technologies dans quelques années).
Bref, pour conclure, je trouve dingue que les gens soient si sensibles aux questions d'âge alors que je ne remettais aucunement en cause les capacités intellectuelles de quiconque.

Répondre
  Poupoupipidou  |  42

Il n'y a pas de règle liée à l'âge, tout dépend des personnes, de leurs intérêts, et de ce qu'ils ont fait avant.

Pour avoir déployé un nouvel outil informatique dans ma boite, j'ai été très surpris des résultats. On attendait le schéma type "jeune = pas de problème ; moins jeune = gros problème". Et bien pas du tout ! Certains jeunes (env 25 ans) ne s'y sont toujours pas mis, alors que certains (+60 ans) s'y sont mis très rapidement. On a aussi tous les autres cas de figure.

Mes parents (70+) sont allergiques à ces "trucs" technologiques, et ne serait-ce qu'envoyer un mail est compliqué. Je connais des personnes de plus de 80 ans qui pianotent 100 fois plus que moi sur leur smartphone et m'expliquent parfois comment faire (je suis nul comparé à eux malgré mon âge).

Mon chef (env 60 ans) clame haut et fort avoir tout appris sur papier, et prend un malin plaisir à se dire allergique à l'évolution informatique... mais il a un smartphone greffé dans la main malgré tout.

Il n'y a ni âge, ni règle !

Répondre
  Zork31  |  26

C'est quand même dingue que, sous couvert de cas personnels, vous en tiriez des généralités. Voici les chiffres UK en réponse à la question "Utilisez-vous personnellement un smartphone ?" (de nombreuses autres études corroborent ces chiffres, il suffit d'aller sur Google) : en 2016, 16-24 ans 93% oui, 25-34 ans 90%, 35-44 ans 86%, 45-54 ans 85%, 55-64 ans 59%, 65-74 ans 39%, + de 75 ans 15%. Ce n'est pas un gros mot de constater, assez du politiquement correct, il n'y a certes pas d'âge pour apprendre ou s'intéresser à quoique ce soit, mais il y a une grande différence dans les proportions d'utilisation du smartphone selon les générations. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent l'expliquer (le manque d'intérêt notamment) mais les faits sont là. Et encore une fois, je ne faisais que voir le positif dans le fait que cette grand-mère (dont l'âge peut effectivement varier de 30 à 122 ans, je prends large pour éviter que certains me sortent un cas perso hors du commun) se mettait au smartphone et semblait finalement bien s'en sortir :)

Par  Curieuse-par-nature  |  7

A part si elle vivait dans une grotte et que tu la passes direct au smartphone, je pense qu'elle connait la télévision, internet, et peut comprendre le concept rapidement, non? Il faut juste lui expliquer longtemps, bon courage !!

Par  washoe  |  16

Si YouTube le dit c'est que c'est vrai

Similaires
Chargement…