Par boss2math - 23/4/2018 06:00
Aujourd'hui, notre prof de maths rend les copies. Pervers de nature, il les classe par ordre décroissant. Dernière note rendue : 2/20 et moi je n'ai toujours pas ma copie. Décomposé, je lève la main. Il me regarde et dit : "ah, oui, la tienne, je ne l'ai même pas notée tellement c'était nul." VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Docendo_Discitur  |  78

AdHominem (je n'arrive pas à sélectionner "répondre", cela ne veut pas), en tant que suédois, cette façon d'appréhender l'enseignement à des enfants ou adolescents me surprendra toujours. Il n'y a pas une méthode parfaite et universelle. Et je comprends la volonté de la France à ce que tout le monde ait la même éducation quelque soit son origine sociale et/ou religieuse et à amener les élèves à la maîtrise d’un socle commun de connaissances. Mais si je peux me permettre une critique, je trouve que vous oubliez l'être humain derrière les élèves.

Commentaires
Par  pauline_vrcplz  |  28

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  AdHominem  |  27

Alors je t'arrête tout de suite. Chaque personne apprends et comprends différemment; oui. Mais si tu crois qu'en une heure de cours par-ci par-là tu vas avoir le droit à une séance privée du professeur, non.
Le professeur choisit une méthode et peut dans de rares fois prendre du temps et revoir les bases. C'est aussi à l'élève de faire la démarche d'apprendre et de comprendre.

Répondre
  LAlbert11  |  25

Après, les histoires "chacun apprend à son rythme et différemment", c'est bien gentil pour les tout-petits, mais on attend d'un ado éveillé qu'il soit capable de s'adapter aux méthodes des différents professeurs.

En soit, c'est être capable d'extraire l'information (orale et écrite), de la comprendre et de l'utiliser.

Répondre
  Troll d'air  |  25

Mais pourquoi est-ce que vous lui tombez dessus comme ça ? Évidemment que l'élève doit fournir un minimum d'efforts pour apprendre, mais ça ne dispense pas le prof de rechercher à toucher un maximum d'élèves qui effectivement ont des sensibilités différentes et des méthodes d'apprentissage variées. ÀComme prof, j'essaie vraiment de trouver les mots et les méthodes pour me faire comprendre de tous : les élèves qui ont besoin du visuel, ceux qui ont besoin de l'auditif, ceux qui n'accrochent que lorsqu'il y a des comparaisons avec des situations concrètes du quotidien, ceux qui se débrouillent mieux en retrouvant eux mêmes les notions du cours en expérimentant et en étudiant des documents, ceux qui ont besoin d'une synthèse avec des mots clefs, ceux qui ont besoin d'un bilan rédigé... C'est pas facile, ça demande de revoir ses cours sans arrêt pour chercher à les améliorer, il reste malheureusement toujours une part d'échec (et généralement ce sont des élèves qui s'en foutent), mais explorer et tester les différentes méthodes d'enseigner c'est une des choses les plus intéressantes du boulot. Et la pire chose, ce sont les paquets de copies, mais le dé à 20 face à changé ma vie.

Répondre
  Troll d'air  |  25

Oops le commentaire est parti tout seul (d'où le ÀComme). J'allais ajouter qu'à l'école et au collège c'est vraiment aux profs de s'adapter aux élèves en s'appuyant sur les ressources pédagogiques, au lycée la tendance s'inverse progressivement sur les 3 ans, et post-bac c'est effectivement plutôt à l'élève de digérer à sa manière chez lui, et grâce à sa propre méthode de travail qu'il a développé sans sa scolarité s'il a bossé sérieusement, le cours des enseignants qui sont alors occupés à diffuser des connaissances de haut niveau sans chercher spécialement à faire de la pédagogie.
Et pour cette histoire de tri des notes, beurk, l'humiliation comme le laxisme n'ont jamais été des bonnes méthodes pédagogiques.

Répondre
  Ethso  |  16

On ne peut pas individualiser l'enseignement. Quand tu vois ta classe quelques heures par semaines, tu essayes surtout de faire progresser le plus grand nombre d'élèves. Triste à dire, mais ce n'est matériellement pas possible d'obtenir un niveau satisfaisant sur une si faible quotité horaire avec un tel bordel dans la classe et une si faible implication. Alors d'accord, c'est à l'enseignant de provoquer l'implication... Peut être aussi à la famille d'élever l'enfant parfois. Après, classer les copies je trouve cela débile, mais certains le font simplement parce qu'afficher, effrayer un ado reste un moyen assez efficace pour qu'il bosse (ou lâche tout, selon).

Répondre
  Troll d'air  |  25

C'est pas vraiment "individualiser", mais on peut varier les méthodes pour réussir à impliquer un maximum d'élèves. Juste faire cours magistral, à l'école, au collège et même pour une grande partie des lycéens, ce ne sera efficace que pour très peu d'élèves (ceux qui ont les parents derrière et qui apprennent sérieusement par coeur), mais varier entre travail seul / en groupe, créer des coopérations efficaces, amener une question de manière à la rendre intéressante et à donner envie d'avoir la réponse puis fournir documents et matériel d'expérience permettant d'y arriver, réexpliquer de différentes manières jusqu'à trouver les mots qui vont percuter pour chaque élève intéressé et rester assez bienveillant(e) pour que ces élèves osent se manifester s'ils en ont besoin, oui, c'est possible, et on peut même trouver ça passionnant. Ça ne fait pas disparaître les je m'en foutistes, c'est pas magique et s'il n'y a aucune implication en face il n'y aura aucun apprentissage, mais sans être individualisé ça vise à toucher le plus grand nombre et surtout à ce que ceux qui sont ne serait-ce qu'un peu motivés ne restent jamais sur le carreau.

Par  Ryudjinn  |  49

Après, c'est aussi une technique utilisée par certains profs pour ne pas admettre qu'ils ont simplement égarés ta copie, ou qu'ils ont renversés du café dessus en faisant leurs corrections. Demande à récupérer ta copie (corrigée tant qu'à faire, il est un peu payé pour ça), juste pour voir.

Par  choupie0908  |  38

Je crois qu’on a tous eu un prof comme ça..
j’ai jamais compris l’intérêt dans les « petites » classes
Il y a suffisamment d’humiliation pour ceux qui feront un post bac !
Mais bon souvent ils partent du principe qu’on leur a fait et qu’ils sont pas morts, qu’ils en sont sortis plus forts.. marche ou crève

Répondre
  soso75  |  42

Au contraire il vaut mieux en avoir un dans les petites classes, parce que c'est plus facile de rattraper les lacunes ensuite. Par exemple si t'as un prof de ce genre en 5e c'est mieux que de l'avoir en 1e ou en terminale parce que ça a moins de conséquences sur ton avenir

Par  Docendo_Discitur  |  78

AdHominem (je n'arrive pas à sélectionner "répondre", cela ne veut pas), en tant que suédois, cette façon d'appréhender l'enseignement à des enfants ou adolescents me surprendra toujours. Il n'y a pas une méthode parfaite et universelle. Et je comprends la volonté de la France à ce que tout le monde ait la même éducation quelque soit son origine sociale et/ou religieuse et à amener les élèves à la maîtrise d’un socle commun de connaissances. Mais si je peux me permettre une critique, je trouve que vous oubliez l'être humain derrière les élèves.

Répondre
  AdHominem  |  27

Je ne connais pas votre système éducatif du primaire ni du secondaire. Mais à ce que j'en sais les scandinaves réussissent assez bien. Veux-tu en discuter en privé pour ne pas encombrer le fil de discussion ?

Répondre
  Stem  |  38

«Et je comprends la volonté de la France à ce que tout le monde ait la même éducation quelque soit son origine sociale et/ou religieuse et à amener les élèves à la maîtrise d’un socle commun de connaissances.»

Ça, c'est la théorie.Dans la pratique, on en est trèèèèès loin. L'enseignement français est réputé comme étant un des plus catastrophiques d'Europe.

Répondre
  Redheads are my kryptonite  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  ohsocupcake  |  17

A ne pas generaliser. Le comportement de ce prof me consterne et me choque. En tant qu’ex-enseignante, jamais je n’aurais pu faire ça à un élève.
La première réaction que j’ai eue, c’est : «  non, mais quel connard ! ».

Par  steph972  |  23

ça me rappel le collège où j'étais bad wo. 1,3 de moyenne en 4ème mdr